10 mai 2021

Mac Pro : Un PC au top – pas mal pour un mois d’aout ? peut mieux faire en cours d’annee !

Mac-Pro C’est à l’occasion de la conférence mondial des développeurs, qu’Apple a lancé Mac Pro, le remplaçant « Intelisé » des fameux G5, et pour une fois le « Pro » n’est pas de trop. Mac Pro est un Mac, mais surtout c’est un PC, un PC au top, avec des caractéristiques taillées pour les professionnels de l’image, de l’a vidéo, du son, du développement, de la 3D etc… tout ce qu’on peut faire avec un PC et un Mac le plus vite est réuni dans cette machine. Un slide lors de la présentation compare le Mac Pro à une configuration Dell en fonction du tarif avec une énorme différence en faveur d’Apple et Apple a raison – même si Dell sait très bien faire évoluer les prix et afficher des offres très agressives. Alors même si je n’aime pas le design de ces machines, exactement le même que les G5, déclinaison logique puisqu’Apple en dehors du MacBook a vite repris les design existants – iMac, MacBook Pro et Mac Mini, il faut reconnaître que le design intérieur est exceptionnel, le tout avec une offre tarifaire agressive et entièrement modulable (non on ne peut pas retirer OS X… ni rajouter windows XP Pro SP2). Un design intérieur radicalement repensé, presque en écoutant les utilisateurs (ça fait toujours plaisir) qui essayaient tout pour avoir un nombre plus important de cartes graphiques, cartes et surtout disques durs ou périphériques optiques (Ce coup ci tout peut être installé au moins en double ou mieux en quadruple).

Bien sûr on pourra toujours comparer à de l’assemblage du monde PC, on sent vraiment que ce Mac Pro a été réflechi « pro ». Il se trouve que ce PC / Mac redéfinit complètement le haut de gamme (et même un milieu de gamme puisque on peut opter pour une machine avec 3 vitesses différentes et les tarifs qui vont avec). Mais (il y a toujours un mais) c’est plus un PC haut de gamme qu’un Mac, tout en étant un Mac et aborde un autre marché que le mac pro car l’offre logiciel « pro mac » est incomplète. Ouvert, évolutif, abordable, le Mac Pro souffre de l’absence des logiciels que les clients traditionnels de ce type de Mac utilise au quotidien. L’apport considérable de puissance et la partie émulation PowerPC de MacOS X devrait faire patienter ces clients, bien qu’Apple continue à commercialiser son G5 qui fait bien tourner les produits Adobe et Microsoft (pour ne citer qu’eux).

Pas de technologie spatiale à bord, pas de révolution, pas de blueray/dvd-hd, pas de HDCP/HDMI, pas de mémoire flash, ou je ne sais quoi, ça viendra plus tard ? Merci de commander.

Sans complexe Apple présente donc une machine qui si on lui rajoute windows avec BootCamp et/ou Parallels ou VmWare est une PC aux performances capables de transformer l’appréciation qu’ont les clients non traditionnels des Mac. Alors est-ce qu’apple arrivera à gagner le pari de vendre des machines à des clients de Dell ou HP et le deuxième pari de leur faire découvrir le monde Mac. Pas gagné à priori, mais pourquoi pas, tout en sachant que la force commerciale de Dell ou HP n’est pas celle d’Apple.

Etonnant de ne plus calibrer une offre logicielle « Pro » ou « PowerUser » pour accompagner ces machines. Enfin ne pas proposer de base une offre sans fil (bluetooth/wifi) est tout bonnement incroyable, c’est la seule machine de la gamme a nécessité de rajouter ces options (le bluetooth serait un minimum). Ensuite pour les Power Users ciblés (normal ces utilisateurs n’achètent que des config puissantes de pro pour aller plus vite sur des opérations pas pro), l’erreur du Mac Pro est ne pas être FrontRow ni télécommandable (alors que toutes les autres machines le sont dorénavant et que FrontRow va être intégré à Leopard). Bref de ce coté c’est toujours n’importe quoi et cela ne peut pas être ajouté en option.

XServe, l’équivalent Serveur du haut de gamme Apple, est également mis à jour et bénéficie des mêmes améliorations (et se voit commercialisé en parallèle des XServe G5 pour les mêmes raisons de logiciels non migrés sur OS X Intel).

Alors, en dehors du prix, Apple était prévisible et cela semble tellement logique qu’on reste sur sa faim, comme une entrée mal calibrée. Surtout que la deuxième partie du repas (le steack de Leopard) était également truffé, prometteur, mais on garde notre salive et notre satiété, façon cuisine moderne, pas possible de passer commande au chef, prenez vos réservations pour l’année prochaine. Je veux bien être mauvaise langue car je ne serai pas client : il faut bien vendre une machine aux pros depuis Janvier, surtout d’ici la fin de l’année. Apple Expo et autres ne sont pas loin et la situation était intenable – les pros achetaient des MacBook à 1200 euro ! Merci Intel. En attendant les benchs de ces MacPro avec les applis pro, je préfère conseiller aux PowerUsers un iMac, moins cher, qui évoluera prochainement pour un peu plus de puissance et qui intègre tout ce qui fait le modernisme du mac, et un écran. Les Pro, pressés, ont eux tout intérêt à commander.

Technorati Tags:

4 réflexions sur « Mac Pro : Un PC au top – pas mal pour un mois d’aout ? peut mieux faire en cours d’annee ! »

  1. Pour le coup de FrontRow, je suis d’accord, mais ça serait pas tout simplement le signe que finalement il y’aura bien une mise à jour des Displays dans pas si longtemps, au moment de la sortie de Leopard? Comme ca ils n’ont plus qu’à sortir un Cinema Display + iSight avec capteur infrarouge intégré. Sachant que les PowerMacs sont souvent sous le bureau, contrairement à l’écran, ça se tient…

  2. Ah oui, effectivement, du coup cela pourrait apporter FrontRow à toutes autres machines précédentes. On rajoute ça dans la liste. A propos d’écrans, ils ont bien baissé, ce sont les décorateurs de séries, films et films de pub qui vont être contents :-)

  3. Sans en avoir besoin, j’en ai envie et j’attends l’Apple expo pour me décider. Une question reste en suspends sera-t-il en mesure de faire tourner la version 64 bits de Windows XP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *