1 août 2021

iPhone : Un objet « Steve Jobs » au service du marketing du plaisir d’Apple

L’iPhone ne pouvait être qu’un produit Apple de l’ère Steve Jobs.

Pensé différemment, qui choquera probablement, pas un produit geek finalement, doté de l’Interface du futur à la Minority Report au creux de votre main, au bout des doigts, interface intuitive, c’est iPhone. Proclamé révolutionnaire, comme le mac ou l’ipod, on aimera ou on aimera pas, ça sera à la Apple, on en parle et on dot avoir un avis dessus.

Tout dans iPhone utilise intelligemment ce qui existe déjà mais par le mode d’utilisation combiné permet une expérience utilisateur hors du commun – c’est ça la nuance. Le zoom dans les photos laisse imaginer tous les usages et Apple n’a pas parlé des jeux, pourtant iPod a fait un pas dans ce domaine.

Apple se tourne vers son avenir et promet de devenir un Sony du 21ème siècle, mais peut tout à fait vivre une aventure comme le Mac, le Cube (succès d’estimme) ou l’iPod (succès mais pas d’unanimité).

Coté logiciel, OS X vient de faire un bond en avant, après un iTunes mobile, OS X devient mobile et il est certain que c’est en même temps un aperçu de Leopard ou de quelques fonctions de Leopard dont nous avons eu un avant goût.

Tout simplement, Apple fait rêver, d’un coup et d’un seul on a un Portable Media Player, un tablet PC smartphone, l’ipod grand écran ultra performant et le nano phone, etc… sans compromis ou presque.

Quand on regarde de près on trouvera d’ailleurs des similitudes avec la PSP de Sony (ou quelques smartphones) : écran widescreen résistant, clavier virtuel, navigateur web avec réduction d’échelle (celui de Sony est Netfront), matière noir en façade, mais cela s’arrête là. IPhone va beaucoup plus loin.

J’espère qu’Apple détaillera prochainement comment rajouter des widgets (via iTunes ?), à un eco system applicatif, à une vraie approche « locale » (sans retards) pour les pays autres que les USA (il faut que des équipes de professionnels soient en local pour travailler avec les opérateurs) et éviter les effets de bords d’une annonce sans livraison.

Technorati Tags: , , , ,

6 réflexions sur « iPhone : Un objet « Steve Jobs » au service du marketing du plaisir d’Apple »

  1. je doute que leopard s’inspire de cette nouvelle direction d’Apple, on a bien vu les 18 derniers mois que l’informatique n’est plus la priorite et Leopard beta n’est pour l’instant qu’une legere update (avec quelque beaux outils pour les developpers).

    je ne suis pas convaincu par une fonction iphone sur ce superbe ipod video, mais j’imagine assez bien quelque fonctions assez amusantes :

    tu dessines un rond, il appelle ton femme, deux lignes ( juste les deux doights en meme temps) ta mere etc..

    l’acces pourrait etre securise par l’apposition de la main : ratio des longeur a l’extremite des doigts

    c’est vraiment un produit destine a etre decline mais c’est un peu dommage qu’Apple guarde une approche tres concentree sur les US alors que contrairement a l’informatique, les concurrents, la technologie, le knowhow, la dynamique du marche n’est pas aux US.

  2. hier Steve Jobs s’est permis de dire que Vista n’était qu’une copie d’une vieille version d’ OS X. Certes Tiger est vieux, mais si il se permet ces remarques c’est que Leopard sera ambitieux. non ?

  3. pas évident que leopard sera ambitieux (je l’espere qd même) mais c’est sur que l’iphone va mettre une claque à mac os et a l ipod …du coup

    je reve de me passer de ma souris, d’une camera intégré a l écran qui suive mes mains comme interface (du coup à la minority report) surtout que la techno existe déjà dans certaines écoles où il existe des tableau virtuel

    La où je rejoins Damien c’est sur son analuse du marché des mobiles, d’ailleurs le slide sur le poids des marché par rapport à celui des mobiles m’a beaucoup surpris, c’est assez considérable, faudrait faire le même en CA et non machine

  4. Après avoir relu les specifications techniques, il m’apparaît que ce produit va sûrement révolutionner le marché de la téléphonie mobile. Je suis un accro du téléphone portable et je pense que je vais avoir envie de le tester avant de l’adopter car un téléphone c’est comme un mac : il faut le tourner dans tous les sens, le palper, le humer avant de l’adopter. Pour l’iPhone ce sera pareil. Pour moi la vraie révlution est le navigateur HTML qui resize la page pour la caler dans l’écran du téléphone. De plus, comme c’est un produit Apple, l’OS sera facilement upgradable, ce qui n’est pas le cas des smartphones aujourd’hui. Bref, que du bon à venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *