Apple Store Londres

Magnifique Apple Store sur les Champs Elysees de Londres :

Après un trajet matinal (Enregistrement a 6:00) et sympa en Eurostar, apres plus de 2 heures dans le froid et la bonne humeur (beaucoup de nationnalites differentes autour de nous) à attendre et apres des centaines de mètres de queue : Nous sommes dedans !

Un accueil chaleureux et un cadeau à l’entrée : le t-shirt ! Enfin de la chaleur (encore un peu et nos pieds etaient geles) et de la musique : un DJ est là, mixe en live et le tout est enregistré dans Logic Pro 7 !!

La musique est partout dans le magasin. Les caisses vendent bien (et sont en fait des iMac G5) : il n’y a plus de lucky Bag par contre TOUT est en stock.

Beaucoup ont dormi devant le magasin cette nuit – à notre arrivé à 8h30 ce matin la queue était déjà immense. Près de l’entrée en faisant les derniers mètres, on croise le matériel abandonné de la « campagne » des purs et durs qui ont affronté le froid pour être les premiers entrés.

Tout le quartier est mobilisé, équipe spéciale et policiers encadrent la queue qui fait le tour des rues voisines et le tout coule le long du bas des immeubles voisins, tout ceci encore une fois dans la bonne humeur.

Des gens s’arrêtent pour nous demander ce qui se passe, qui est là ? Le taxi qui nous a amene avait vu les « campeurs » hier soir.

Des touristes japonais en autobus nous ont pris en photo, des tv sont là et filment, tout le monde prend des photos, appareils photos ou telephones, quelques cqmerqs immortalisent cette attente. Combien de milliers de personnes veulent faire partie de ce mouvement, de combien de pays, avec quels objectifs : je ne sais pas. Il n’y a pas que des hommes jeunes, femmes, filles, enfants, peres de famille : tout le monde est la, et plus, punks, fashion victims, etc… Beaucoup ont amene leur materiel personnel et utilisent le reseau de l’apple store (c’est encourage), cherchent l’accessoire, les contacts avec l’exterieur, partagent leurs emotions, les enfants testent les nouveaux jeux (Incredibles en 2 versions).

Cela se reproduit à chaque ouverture de Store. Là on constate que ça se reproduit en Europe : on est prêts ET il n’y a pas de messe de Steve, donc on est vraiment prêts.

Le magasin est superbe. Les rayons sont pleins de stock. Tout est en démonstration. La partie « Théatre » est très confortable. L’accès Airport/Wifi est partout. On s’y sent bien. Les matériaux sont superbes. L’escalier de verre est fabuleux. Je vais tester les toilettes ! (mise a jour : elles sont tres bien)

La sonorisation est digne d’une boite ou d’un podium de mode.

Il y a des miliers de personnes dedans et dehors cumulé !

Il faut la même chose en France. Ouvert 24/24.

On s’y sent bien tout de suite.

Les logiciels installes sont tous avec les dernieres versions, les ecrans plasma sont fabuleux.

L’effet « stock » est énorme : une envie déraisonnable de se lâcher, la SoundDock de Bose y’en a plein…

Apple Store Londres

Un bon moment passe a Londres.

Ps : Du mal a quitter les lieux.

Sur les dix dernières années Internet a vu le combat des navigateurs, passant du payant au gratuit, idem pour les « media players » et les media servers. Quel sera le prochain combat des outils de masse ? Je pense que cela pourrait être l’aggrégation rss xml et pourquoi pas les outils de publication xml.

L’enjeu est fort : la syndication des contenus. Une syndication (mise en avant partagée) réussie est une syndication engagée (il faut la commencer) : cela devient la clé de voûte de pas mal de projets, normal cela repose sur les meilleurs principes : je permets à d’autres médias de publier/citer mon média, donc de positionner mon media, et d’enrichir le media syndiquant par du contenu sélectionné, sans avoir à le régénérer. La syndication a été inventée en plein boom de l’internet pour remplir les portails qui étaient vides.

L’aggrégation xml personnelle permet elle de faciliter la vie des internautes ayant beaucoup de sources d’informations mises à jour à différentes fréquences. Oubliez vos bookmarks ouverts les uns après les autres : je permets aux internautes de capter mon contenu sans avoir à naviguer dans la structure de mon site, d’y faire une sélection et d’aller à l’essentiel. Une fois qu’on y a goûté on ne peut plus s’en passer. Fini les bookmarks, fin les oublis, bonjour le moteur de recherche ciblé.

Du coup, depuis quelques années les aggrégateurs sont payants. Et depuis quelques mois on sait ça va changer : ils se préparent les outils de l’aggrégation personnelle gratuite :

  • Le premier à avoir dégainé est Apple avec le dévoilement de Safari RSS, une intégration élégante de RSS et Atom dans le navigateur, incluant un moteur de recherche, considérant et « officialisant » un autre web, le web en xml.
  • Firefox 1.0 lui récupère les titres des flux et permet d’avoir des live bookmarks.
  • Thunderbird lui récupère tout, à coté du mail et de usenet.

C’est donc joué ?

Newsfire Prenons MacOs X, depuis l’annonce de Safari RSS, il y a vraiment le choix. Et notamment de choisir du gratuit, le marché se préparant à l’arrivée de Safari RSS. Et dans la mouvance de NewsFire, une très très élégante application gratuite, il y aura probablement d’autres applications ou plug-ins. (sur windows, deux aggrégateurs gratuits Newsreader et Feedreader).

Cela va forcément évoluer car on le sait, le RSS modifie considérablement la façon de naviguer et « lire » ou « participer ». Les publicitaires et les éditeurs de contenus commencent se questionner. Déjà certains weblog ne publient pas « entièrement » leurs contenus et on n’a droit qu’au titre et un aperçu du texte (souvent en ne réglant pas bien les outils de publication). Certains weblog activent des flux pour les commentaires (ce qui permet de faire des recherches ciblées, les contenus des messages de commentaires étant bien souvent des réponses à des questions importantes). On voit déjà du spam arriver dans les commentaires des weblog. Certains font du mailblog (e-mail vers weblog) ou du moblog (via téléphone mobile). D’autres essayent de parler et de publier du son (audioblog et podcast). Certains se parlent par weblog interposés (trackback et pingback) !

RSSEst-ce le prochain e-mail ? En quelque sorte. Bientôt partout sur vos écrans.

Quelle politique d’archivage adopter sur ces contenus (le non archivage des contenus e-mail étant on le sait un point critique de tout projet de knowledge management) qui vont être partout ? Les logiciels commencent à avoir les réponses via un paramétrage de conservation locale. Quelle sera l’intégration de ces archives avec les moteurs de recherche personnels que sont Spotlight et Google Search (qui eux ont compris qu’il y avait du contenu très important dans les e-mails et les chats) ? Cela se fera naturellement. Imaginons NewsFire qui télécharge les flux en tâche de fond, une recherche Spotlight ciblée et vous aurez votre aggrégation. C’est à terme ce que proposera Safari.

En ce qui concerne les applications de publication on a également de plus en plus de choix, que ce soit sur les cms ou bien les applications clientes/desktop. Quid des weblogs privés/fermés ? Un article trouvé est intéressant, le souhaite le citer sans avoir à retaper son contenu, je le publie et le modifie directement vers mon cms. Si celui ci est privé ou public l’aggrégation nécessitera une authentification.

Une nouvelle révolution est-elle en marche ? Probablement une renaissance une modification d’usage des navigateurs. Safari RSS consolide les contenus dans une page spécifique par exemple De nouvelles applications ? C’est presque tout de suite. Essayez tout de suite un aggrégateur (NewsFire, comme Safari ou Firefox, a une fonction de détection de flux depuis une page ouverte) avec un flux rss/xml – pourquoi pas le nôtre ? Vous ne serez pas déçus.

Il envoit des emails via son compte Pixar avec NeXT Mailer pour le compte d’Apple !
Panic a mis en ligne l’histoire de Audion et des échanges avec AOl et Apple sont retracés.
Au delà du fait que Panic (très bonne compagnie indépendante de développement et de logiciels pour MacOS) nous fait bénéficier d’un très bon texte, sincère, instructif et surtout très détaillé, on apprend pas mal de choses sur le fonctionnement d’Apple.
Je vous conseille donc la lecture sur le site de panic et notamment le passage bourré d’émotions « Big E-Mail » et « The short but intense Meeting » qui fait rêver (Steve entre dans la salle de réunion, s’assoit, et met les pieds sur la table).
Personnellement j’adore leurs logiciels (notamment Unison et Transmit) mais je n’avais pas accroché sur Audion.

Leur site est super. Du Guerilla marketing pur. Ils ont quand même l’habitude de mettre en place des logiciels avant Apple (audio, stattoo).

Ical UkQui y sera ?L’horaire d’ouverture est presque compatible avec l’horaire du premier EuroStar. Apple confirme sur le site UK la date, l’horaire et le programme.Ouverture : 10 h du matin, 20 Novembre. Apple débarque sur le territoire Européen.
Prévoir de faire la queue !
Il y aura des « Lucky Bag »à 249 livres (355 euros), on pourra en acheter 300. Ils contiennent une valeur de 700 livres (!) (description aléatoire à lire ici : lucky bag).
Et une nouveauté : le studio
et 2500 t-shirts 🙂

Apple_store_United_Kingdom_Regent_Street

Enfin disponible Delicious Library est la première application de Delicious Monster. L’application est dédiée à gérer les collections de livres, CD, DVD et Jeux videos. Le principe est simple : utiliser la webcam isight pour scanner les codes barres de tous ce qui remplit vos rayons de bibliothèques, et ça marche !!!!

En dehors de quelques DVD non reconnus et pratiquement pas de reconnaissance de mes CD, les rayons virtuels se remplissent en quelques minutes. La reconnaissance des codes barres avec la isight est très rapide, une recherche sur les sites amazon prend le relais et toutes les infos sont rapatriées. Au cas où une image n’est pas rapatriée, un petit conseil allez sur le site et glisser/déposer l’image du site sur l’image vide dans delicious library, ça marche comme ça pour mes livres us achetés sur amazon.com. Tiens pas de liaison avec l’iTunes Music Store !

Delicious Library

A découvrir, uniquement sur MacOS X : Delicious Monster

Perenoel Apple a annoncé un nouvel iPod : iPod photo. Un produit qui semble fantastique, qui tient dans la poche et qui va trouver sa place dans les salons grâce à une connexion video pour afficher sur les TV. Et surtout, une continuité des pratiques d’archivisme de notre génération. En quelques clics, la photothèque pleine de clichés de plus en plus voluminuex, qui ne peut plus rentrer sur un DVD afin de la sauvegarder, sera synchronisée avec l’ipod qui devient un stockage portable. Est-ce un produit de transition avant un iPod video ? Visiblement non, car le prochain produit ce ne sera pas un iPod au sens iPod actuel : on aurait un écran plus grand et donc quelque chose qui n’est pas “poche” compatible. En tout cas Apple fait un pas vers les balladeurs mp3 à écrans couleurs qui en font plus mais qui ne se vendent pas ? Les prix sont très proches mais les concurrents ont des longueurs d’avance. Attention les concurrents sont incompatibles avec iTunes Music Store (qui lui même à 70 % de part de marché) et rien n’est clair sur les formats de video. Si Apple fait un pas vers un produit video n’attendait pas qu’ils vous fournissent un lecteur portable de Divx, mais plutôt de quicktime drmisé, peut-être pour lire des clips de l’iTunes Music Store mais pourquoi pas (on peut rêver) d’un iTunes Movie Store.

interface ipod photo Lors du passage au véritable iPod couleur, Apple a (simplement) modifié l’interface de l’interface de l’iPod, en optant tout logiquement pour ajouter des éléments d’Aqua, l’interface graphique de MacOS X. Les acheteurs venant du monde PC apprécieront. A terme l’iPod sera-t-il plus que ce qu’il est et le meilleur évangéliste pour les autres produits et services d’Apple ? Probablement, parce qu’un iPod offre la même robustesse alliée d’élégance que MacOS X et ouvre les yeux sur les qualités des Mac (iBook est le produit le plus proche et le plus abordable / intéressant). L’interface est donc la valeur ajoutée bien sûr, comme toujours. Elle repose également sur une continuité iLife : iphoto se retrouve dans iPod slideshow animés et sonorisés, planche contacts, albums.

Ipodstore

A l’occasion, Apple a créé un store iPod dans son AppleStore sur Internet. J’en profite pour mettre en ligne l’e-mail poisson d’avril que j’avais écrit cette année, Steve Jobs quittait Apple pour créer iPod, Inc

Quelle révolution chez Apple et quel anniversaire (3ans) pour l’iPod !

🙂

En tout cas Apple ne vise certainement pas les pros de la photo dans cette version : s-video et pas de sortie “digitale”, Pas de support du format Raw, possibilité d’avoir le format d’origine des photos synchronisées en option (probablement pour des questions de perfs), pas de connexion USB/USB2/Firewire pour récupérer les photos des Appareils (mon regret, il faut rajouter un adaptateur, alors qu’il suffirait d’activer le déchargement par USB). Qui nous sort un vrai dock ? Plus de conseils pour les professionnels ici : ipod pro !

Mise à jour : j’ai revendu mon iPod photo en pensant que le produit n’est pas fini et pas si pro que ça… et Apple a lancé le Mac Mini, le Mac Reloaded.

Mise à jour 2005 : Un an après, Apple s’accroche et sort enfin un iPod haut de gamme !

Lire l’article

Effet keynote 2Visiblement Steve Jobs a réintégré le programme de beta testing de Keynote, « son » logiciel. En effet lors de la dernière conférence j’ai pu remarquer de nouveaux effets de transition, voir la video. Le tout est probablement basé sur core image/video comme motion. Probablement annoncé en Janvier. Parallèlement, qui va à Londre pour l’ouverture du premier Apple Store sur le sol Européen ?

Une necessite : un format d’export pour les ipod pro !

2 jours consacrés au projet au bon vieux temps avec Nathalie. 2 jours le nez et les mains dans la poussière. Mais du résultat concret :

Les 2 warehouse sont opérationnels, ainsi que les 2 plans de travail !

Plus de détails prochainement.

Nathalie et Jean-Marc

Firefox ChampionFireFox 1.0 pr, pour moi l’essayer c’est l’adopter.

Vis à vis d’Internet Explorer : Vitesse, respect des standards, robustesse, compatible avec tous les sites, barre google intégrée. Aujourd’hui sur Windows remplacer Internet Explorer par Firefox est le seul moyen d’avoir un affichage correct des styles standardisés. Il est rumoré qu’à cause de FireFox, Microsoft a mobilisé des ingénieurs, modifier ses plans, et a relancé Internet Explorer en développement. La communauté a déjà réagi et se lance dans… le marketing !

Et sur OS X ? Vitesse proche d’Internet Explorer sur windows (donc plus rapide que Safari), rajoute des fonctions que n’a pas Safari sur le control clic par exemple et Offre une intégration via le « sniffing » RSS/atom à travers les live bookmarks tout ceci avant Safari RSS.

Xml

Thunderbird Si vous l’essayez, vous aurez du mal à subir des ralentissements ou des disfonctionnements avec d’autres navigateurs, profitez en pour regarder Thunderbird … qui est Impressionnant !! Thunderbird est :

Un logiciel complet de mail pop et imap (pas exchange)

Multi comptes utilisateurs

Lecteur de newsgroup usenet

ET Aggrégateur de flux RSS syndiqués

Le tout avec un moteur anti spam et un moteur de recherche portant sur l’ensemble de ce qui est utilisé (dont le rss).

Si vous êtes sur Windows, optez pour ces applications, une fois sur OS X vous aurez le choix de continuer avec les applis Apple (Safari et Mail) ou bien utiliser ces 2 très bons produits, FireFox et ThunderBird.

En attendant :

Thunderbird 88X31

Getfirefox 88X31

Il y a 2 ans et demi j’utilisais Radio de la société Userland et j’en disais le plus grand bien. C’était un produit bien abouti pour l’époque, les weblogs existaient même si beaucoup vous disent que c’est aujourd’hui que ça existe !

Transmitter J’aimais bien Radio pour plusieurs raisons, mais principalement parce que Radio avait une vision, des années d’avance (un prix de 40 dollars) et était une déclinaison « desktop » d’un autre produit d’Userland, Manila, (inabordable) sorti avant et lui même très en avance. Pourquoi des années d’avance ? Parce que Radio permettait de publier au bout de quelques minutes (!) un site complet (en choissant un habillage) sous la forme d’un weblog avec des catégories, des articles (les story), et d’avoir un aggrégateur de flux rss mondiaux qui auraient été syndiqués par d’autres systèmes de weblog (d’autres sites publiés avec Radio par exemple, le tout dans une page), en clair une tour de contrôle cms. J’ai adoré Radio. Cela m’a permis de faire des choses très rapidement, avec succès. Radio existe pour Mac et PC. C’était il y a plus de 2 ans.

L’application était en fait une base de données, un serveur web sur lequel on se connecte avec son navigateur (toujours en local) et un client FTP, au final un site Radio est un site statique. Depuis 2 ans l’application n’a pas évolué, parallèlement de plus en plus de produits de weblog sont sortis ou arrivés à maturité et sont tous pour la plupart « web based » et « server side » c’est à dire, pas sur votre ordinateur. Radio permettait déjà cela dans 2 sens : publier vers un site distant tout en étant un « back office » web based pour publier. Radio a toujours souffert d’un défaut (comme l’intégralité des outils de weblog ou de cms) : la publication à travers un navigateur. Pourquoi ce n’est pas ok la publication web based ? Parce que tout simplement vous arrivez aux limites très vite : un appui sur la touche « back » de votre clavier sans être dans un champ de saisie et vous effacez tout, il y a très peu de solutions wysiwyg pour publier en respectant les standards, on peut rarement écrire et mettre en ligne une image (ou un fichier pdf, un son, une video) en même temps et faire de la mise en page, créer des liens. Radio a toujours permis un mode wysiwyg basé sur le htlm area d’Internet Explorer sur Windows et n’a jamais creusé la solution sur OS X.

Déçu de cette non évolution, je crois toujours que c’est une bonne solution pour un site statique, mais j’ai abandonné Radio car je ne suis pas arrivé à migrer ma base windows vers OS X, elle devait être un peu trop customisée et il y avait visiblement des chemins genre C:/ qui trainaient quelque part. J’ai abandonné aussi parce que c’était instable et que la publication « fonctionnouillait », la publication d’images ou de fichiers était complexe et prenait du temps car nécessitait d’aller dans déposer le fichier dans un répertoire. Etait-ce du à XP ou à Radio, je ne sais pas. Aujourd’hui radio redémarre, je regarderai d’un oeil, mais ne serait-ce que sur la notion de weblog multi auteurs je ne vois pas comment ceal va évoluer. Je vois très peu de weblog démarrer avec Radio aujourd’hui. Il y en aura car ce sera plus stable, plus conforme aux standards. Et au bout de quelques minutes on a un site et un aggrégateur.

Mais si tout ceci est vrai, c’est donc que les applications de publication personnelle / weblog ont du évoluer à toute vitesse et sont aujourd’hui géniales. Je ne pense pas. Essayez les. Au bout de 2 ans, peu d’outils de weblog offrent une publication facile à travers un navigateur, et c’est normal, surtout quand on est devant Outlook ou Word toute la journée.

Ecto Bien sûr beaucoup de ces applications permettent de faire de plus en plus de choses, (notamment parce que server side elles réagissent aux interactions) mais sur le principal ? le champ texte (vous vous rappellez à un moment on doit publier, écrire, penser) ? Le champ principal de votre formulaire de publication vous affiche-t-il ce qui va être publié (dans la même fenêtre), y’a-t-il un correcteur orthographique (qui parle votre langue), voyez vous vos images dans votre texte, devez vous générer vos petites images et coder du javascript pour ouvrir des fenêtres à la taille des grandes? Gérez vous les liens sans taper de code html ? Avez vous accès au code html ? Etes vous vraiment content ? On y est ! La réponse à ces besoins s’appelle Ecto.

Ecto Powered

Ecto va répondre à tout ça avec xml/rpc d’un coté et un mode wysiwy(almost)g respectueux des standards. Couplé à une solution serveur, et travaillant avec des aggrégateurs, Ecto remplace Radio.

Comment ? Si la publication n’est pas facile via un navigateur, que faire ? Oublions là.

Mais c’est tellement pratique de publier à distance, de n’importe où.

Oui, continuons, mais pas avec les mêmes outils.

Radio le permettait, par exemple en s’interfaçant avec Blogger ou Manila (à quel prix). Mais sa base de données était locale. Si l’on se retrouvait sur un autre poste, loin, c’était fini. Si il y a un problème sur le local tout est perdu. Pas clean, et toujours pas d’avantage par rapport à taper des textes dans un champ texte (encore moins sur OS X où il fallait taper de l’html ou utiliser des plug-ins à Mozilla).

Pour cela il y a des applications que vous pouvez exécuté sur votre ordinateur qui vont se connecter à votre site. Ecto en fait partie, et c’est le meilleur. 15 dollars. You get the idea : je conseille.

Contrairement à radio ou iblog, Ecto n’a pas d’aggrégateur de flux, pour le moment. NetNewsWire permet de « poster » un contenu syndiqué vers Ecto, et ça marche. Ecto est très stable, permet de choisiri finement les enrichissement des textes et les options de positionnement des images par ce qui est permis par les navigateurs. Ecto a un concurrent direct, Mars Edit, mais malheureusement on édite du html.

IBlog et BlogStudio permettent de se baser sur iLife pour piocher des contenus et produisent des sites entièrement statiques (et vont même jusqu’à avoir des styles/thèmes propres à eux mêmes). Ecto repose lui sur le serveur distant et pas autre chose. Il va lui aussi piocher dans vos répertoires images, videos etc… mais pas que ceux là. Allez chercher un fichier pdf, déposez le là où vous voulez dans le texte et Ecto le transforme en jpeg ou pas (et vous définissez les tailles), drag and droppez une image de votre bureau sur le texte et tout est préparé pour une publication, vignette, lien vers l’image à taille réelle, habillage du texte. Le tout pour être publié dans un cms ou weblog ouvert à plusieurs auteurs, syndiqué vers d’autres sites, avec pings et notifications par email. Vous êtes en ballade loin de votre ordinateur, publiez sur votre site en utilisant le web based et récupérez votre article et améliorez le une fois de retour sur votre ordinateur. Je pense que les prochaines évolutions seront un peu tournées vers iLife pour aller récupérer les « photos » avec les retouches et les commentaires par exemple et pourquoi pas une appli de podcasting intégrée. La plupart des applications sont multi weblog, c’est à dire que vous pouvez publier et gérer plusieurs sites.

Un conseil si vous avez un site avec une api permettant une identification (blogger, TypePad, etc) ou xml/rpc, téléchargez la demo et essayez ! Quelques heures plus tard vous serez en train de l’acheter. Si vous souhaitez faire un site statique sans interactions utilisateurs, choisissez iblog pour publier sur n’importe quel site et blogstudio pour publier vers un site .mac (en attendant que .mac offre du weblog…). Ces applications n’existent que sur OS X. Ecto existe depuis peu sur Windows.

Ps : il est tard, je suis dans l’obscurité, quel bonheur d’avoir inventé le clavier éclairé, merci Apple.

Lire l’article