28 octobre 2021

weblog-Ecto 2.0 la blogging Killer App

Il y a 2 ans et demi j’utilisais Radio de la société Userland et j’en disais le plus grand bien. C’était un produit bien abouti pour l’époque, les weblogs existaient même si beaucoup vous disent que c’est aujourd’hui que ça existe !

Transmitter J’aimais bien Radio pour plusieurs raisons, mais principalement parce que Radio avait une vision, des années d’avance (un prix de 40 dollars) et était une déclinaison « desktop » d’un autre produit d’Userland, Manila, (inabordable) sorti avant et lui même très en avance. Pourquoi des années d’avance ? Parce que Radio permettait de publier au bout de quelques minutes (!) un site complet (en choissant un habillage) sous la forme d’un weblog avec des catégories, des articles (les story), et d’avoir un aggrégateur de flux rss mondiaux qui auraient été syndiqués par d’autres systèmes de weblog (d’autres sites publiés avec Radio par exemple, le tout dans une page), en clair une tour de contrôle cms. J’ai adoré Radio. Cela m’a permis de faire des choses très rapidement, avec succès. Radio existe pour Mac et PC. C’était il y a plus de 2 ans.

L’application était en fait une base de données, un serveur web sur lequel on se connecte avec son navigateur (toujours en local) et un client FTP, au final un site Radio est un site statique. Depuis 2 ans l’application n’a pas évolué, parallèlement de plus en plus de produits de weblog sont sortis ou arrivés à maturité et sont tous pour la plupart « web based » et « server side » c’est à dire, pas sur votre ordinateur. Radio permettait déjà cela dans 2 sens : publier vers un site distant tout en étant un « back office » web based pour publier. Radio a toujours souffert d’un défaut (comme l’intégralité des outils de weblog ou de cms) : la publication à travers un navigateur. Pourquoi ce n’est pas ok la publication web based ? Parce que tout simplement vous arrivez aux limites très vite : un appui sur la touche « back » de votre clavier sans être dans un champ de saisie et vous effacez tout, il y a très peu de solutions wysiwyg pour publier en respectant les standards, on peut rarement écrire et mettre en ligne une image (ou un fichier pdf, un son, une video) en même temps et faire de la mise en page, créer des liens. Radio a toujours permis un mode wysiwyg basé sur le htlm area d’Internet Explorer sur Windows et n’a jamais creusé la solution sur OS X.

Déçu de cette non évolution, je crois toujours que c’est une bonne solution pour un site statique, mais j’ai abandonné Radio car je ne suis pas arrivé à migrer ma base windows vers OS X, elle devait être un peu trop customisée et il y avait visiblement des chemins genre C:/ qui trainaient quelque part. J’ai abandonné aussi parce que c’était instable et que la publication « fonctionnouillait », la publication d’images ou de fichiers était complexe et prenait du temps car nécessitait d’aller dans déposer le fichier dans un répertoire. Etait-ce du à XP ou à Radio, je ne sais pas. Aujourd’hui radio redémarre, je regarderai d’un oeil, mais ne serait-ce que sur la notion de weblog multi auteurs je ne vois pas comment ceal va évoluer. Je vois très peu de weblog démarrer avec Radio aujourd’hui. Il y en aura car ce sera plus stable, plus conforme aux standards. Et au bout de quelques minutes on a un site et un aggrégateur.

Mais si tout ceci est vrai, c’est donc que les applications de publication personnelle / weblog ont du évoluer à toute vitesse et sont aujourd’hui géniales. Je ne pense pas. Essayez les. Au bout de 2 ans, peu d’outils de weblog offrent une publication facile à travers un navigateur, et c’est normal, surtout quand on est devant Outlook ou Word toute la journée.

Ecto Bien sûr beaucoup de ces applications permettent de faire de plus en plus de choses, (notamment parce que server side elles réagissent aux interactions) mais sur le principal ? le champ texte (vous vous rappellez à un moment on doit publier, écrire, penser) ? Le champ principal de votre formulaire de publication vous affiche-t-il ce qui va être publié (dans la même fenêtre), y’a-t-il un correcteur orthographique (qui parle votre langue), voyez vous vos images dans votre texte, devez vous générer vos petites images et coder du javascript pour ouvrir des fenêtres à la taille des grandes? Gérez vous les liens sans taper de code html ? Avez vous accès au code html ? Etes vous vraiment content ? On y est ! La réponse à ces besoins s’appelle Ecto.

Ecto Powered

Ecto va répondre à tout ça avec xml/rpc d’un coté et un mode wysiwy(almost)g respectueux des standards. Couplé à une solution serveur, et travaillant avec des aggrégateurs, Ecto remplace Radio.

Comment ? Si la publication n’est pas facile via un navigateur, que faire ? Oublions là.

Mais c’est tellement pratique de publier à distance, de n’importe où.

Oui, continuons, mais pas avec les mêmes outils.

Radio le permettait, par exemple en s’interfaçant avec Blogger ou Manila (à quel prix). Mais sa base de données était locale. Si l’on se retrouvait sur un autre poste, loin, c’était fini. Si il y a un problème sur le local tout est perdu. Pas clean, et toujours pas d’avantage par rapport à taper des textes dans un champ texte (encore moins sur OS X où il fallait taper de l’html ou utiliser des plug-ins à Mozilla).

Pour cela il y a des applications que vous pouvez exécuté sur votre ordinateur qui vont se connecter à votre site. Ecto en fait partie, et c’est le meilleur. 15 dollars. You get the idea : je conseille.

Contrairement à radio ou iblog, Ecto n’a pas d’aggrégateur de flux, pour le moment. NetNewsWire permet de « poster » un contenu syndiqué vers Ecto, et ça marche. Ecto est très stable, permet de choisiri finement les enrichissement des textes et les options de positionnement des images par ce qui est permis par les navigateurs. Ecto a un concurrent direct, Mars Edit, mais malheureusement on édite du html.

IBlog et BlogStudio permettent de se baser sur iLife pour piocher des contenus et produisent des sites entièrement statiques (et vont même jusqu’à avoir des styles/thèmes propres à eux mêmes). Ecto repose lui sur le serveur distant et pas autre chose. Il va lui aussi piocher dans vos répertoires images, videos etc… mais pas que ceux là. Allez chercher un fichier pdf, déposez le là où vous voulez dans le texte et Ecto le transforme en jpeg ou pas (et vous définissez les tailles), drag and droppez une image de votre bureau sur le texte et tout est préparé pour une publication, vignette, lien vers l’image à taille réelle, habillage du texte. Le tout pour être publié dans un cms ou weblog ouvert à plusieurs auteurs, syndiqué vers d’autres sites, avec pings et notifications par email. Vous êtes en ballade loin de votre ordinateur, publiez sur votre site en utilisant le web based et récupérez votre article et améliorez le une fois de retour sur votre ordinateur. Je pense que les prochaines évolutions seront un peu tournées vers iLife pour aller récupérer les « photos » avec les retouches et les commentaires par exemple et pourquoi pas une appli de podcasting intégrée. La plupart des applications sont multi weblog, c’est à dire que vous pouvez publier et gérer plusieurs sites.

Un conseil si vous avez un site avec une api permettant une identification (blogger, TypePad, etc) ou xml/rpc, téléchargez la demo et essayez ! Quelques heures plus tard vous serez en train de l’acheter. Si vous souhaitez faire un site statique sans interactions utilisateurs, choisissez iblog pour publier sur n’importe quel site et blogstudio pour publier vers un site .mac (en attendant que .mac offre du weblog…). Ces applications n’existent que sur OS X. Ecto existe depuis peu sur Windows.

Ps : il est tard, je suis dans l’obscurité, quel bonheur d’avoir inventé le clavier éclairé, merci Apple.

Pour en savoir plus : le site d’ecto.

Pour en savoir plus sur Radio : le site userland et le site Radio Facts.

Liste des systèmes xml/rpc ou apis supportées par Ecto :

Blogger, Blojsom, Drupal, MovableType, Nucleus, TypePad, WordPress

Une réflexion sur « weblog-Ecto 2.0 la blogging Killer App »

  1. Bonjour!
    Merci, merci pour votre explication d’Ecto; je vous invite ? diner si vous m’apprenez ? m’en servir! Tout ?a parce que je n’ai appris que l’allemand et l’espagnol…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *