28 octobre 2021

Productivite : Comment font les USA ? (démystification)

Si il y a bien une question dont je ne trouve toujours pas la réponse c’est bien celle à la question de savoir comment font les USA pour avoir un taux de productivité élevé et une croissance telle qu’ils la connaissent avec une facilité à rebondir. Je m’explique : bien que tout le monde s’accorde que la France s’est tournée vers une autre tendance avec les 35 heures, les américains en activité sont quand même exposés à toute une série d’éléments qui sont plus de la société de loisir que de la « tension » du sud est asiatique.

Si je fais le compte c’est une société en position de confort, pas du tout en danger, et surtout systématiquement exposé au loisir, voyez vous même (!!) :

  • Un confort intérieur poussé (pourquoi se presser pour le quitter)
  • des moyens de locomotion généralisés dès le plus jeune âge (pourquoi se battre pour avoir une voiture ou une place de parking, elles sont prévues pour tout le monde)
  • des ipods sur toutes les oreilles (il faut bien passer du temps à les remplir, les synchroniser, et surtout les écouter ailleurs que dans les voitures)
  • plein de chaînes de TV (et les moyens d’accès qui vont bien avec de vraies usages en webtv participative)
  • de grands cafés à boire dans des « cafetiers » modernes qui permettent surtout de passer du temps et de lire le journal mais aussi de surfer sur des millards de page web que google indexe pour eux tous les jours, et… de reprendre un café sur le chemin
  • des passions pour plusieurs sports (en France il n’y a que le Foot qui atteint ce niveau là bas ils ont au moins 3 grands sports) à suivre (donc des journaux à acheter, des sites à lire, des matchs à voir ou revoir) ou à supporter (aller acheter les places, aller aux matchs, allers aux fêtes, faire les voyages, etc…)
  • des millions de blog à lire et des milliards de posts à lire pour réagir
  • des milliers de podcast à télécharger et à écouter

    passer du temps à réinstaller sa nouvelle machine (parce qu’il faut suivre)
  • plusieurs très très bonnes séries à suivre chaque semaine sur plusieurs chaînes pendant des saisons (et si on rate un épisode il faut « savoir » ce qui s’est passé) comme Desperate housewives, 24, Lost par exemple (à programmer sur son Tivo, pour voir ou revoir à plusieurs, ou à télécharger (pour savoir ce qui s’est passé si on a raté et pas de tivo) patiemment puis à partager ou archiver)

Si on retrace tout ce qui est possible de faire ou fait dans une journée (sans compter les usages bien établis de la journée type tels que email perso, chat avec copains, sms, machine à café, les blagues à se raconter ou échanger les avis de vive voix sur l’épisode de la veille (ou le match), la cantine, la clope en bas de la tour, puis le sport en salle ou jogging etc…), je me demande si une journée de travail type est productive. C’est probablement que tout ceci assemblé avec des modes payants et des employés ou des services automatiques à l’autre bout des loisirs génère la productivité globale, la croissance. Et ça marche !! Mais est-ce que ça fait sérieux dans un programme stratégique de développement ?

Une réflexion sur « Productivite : Comment font les USA ? (démystification) »

  1. coté productivité on est meilleurs, je confirme, par contre coté optimisme et esprit d’entreprise, là on est battu à plate couture j’apprends rien.

    mais n’oublie on pas que les us vivent à crédit sur les obligations d’etats, un jour la machine pourrait se renverser, un simple aperçu des cours actuels du dollars après les récentes déclaration de Mr Bernanke le prouve.

    En électronique on appelle çà une bascule instable, utilisée par exemple dans des détecteurs de métaux, quand il y a un grain de fer, çà gueule ….

    en economie on appelle çà un marché ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *