Je lis régulièrement le site Maxfixit et je ne peux que constater que tous les modèles Apple rencontrent des problèmes dans leurs premières versions. Alors bien sûr on se dit que du coté utilisateur c’est l’horreur, mais je pense que du coté Apple cela doit l’être aussi.

Imaginez Steve Jobs apprendre ça le matin avant ou après un café, « encore un défaut trouvé par les premiers clients », détecté par la communauté d’utilisateurs et pas par les ingénieurs ou le service qualité. Il doit hurler (ou alors il a méchamment vieilli), parce qu’il doit hurler comme un client et doit savoir gérer les coûts associés.

Or les clients sont durs à gagner pour Apple. Les insatisfaire à chaque achat et c’est mettre en danger tout une échelle de valeurs. Notamment parce que Apple doit lutter avec une appréciation qui porte sur les prix (si c’est plus cher c’est plus fiable) – même si les prix ont considérablement baissé il ne faudrait pas que la qualité baisse. Il ne faudrait pas non plus que les premiers acheteurs deviennent des beta testeurs.

Bien évidemment il ne faut pas se leurrer, tous les constructeurs rencontrent ce type de problèmes, mais leurs communautés n’existent pas ou bien ne s’expriment pas et cela est noyé dans les différents médias qui permettent de donner son avis sur un produit.

Un moyen simple serait de détecter des « key users » volontaires (un peu partout, un bon nombre), dans ces communautés, pour tester « durement » les produits avant qu’ils ne soient « publics » mais des produits en bout de chaine de production et pas des « pré-productions », non pas sur des bancs de tests, mais bien en situation réelle (incluant le « handling » et le transport). De cette manière ces « ambassadeurs-testeurs » seraient sous contrat moral pour conserver l’effet de « secret révélé » qui accompagne un lancement de produit et surtout devancer les problèmes pour préparer la riposte – ou bien les expliquer.

Je suis volontaire, pas vous ?

2 thoughts on “Une proposition a Apple (démarche qualité)

  1. Excellente suggestion !
    J’ai toujours eu pour principe de ne pas acheter immédiatement un nouveau produit valant un certain prix et dont la fiabilité est une exigence importante par rapport à l’usage de ce produit (électro ménager; voiture, informatique).
    J’y ai dérogé quand l’iMac G5 est sorti fin 2004…et je n’aurais pas dû : il es retourné 3 fois (!!) en réparation (heureusement les deux premières fois, il était sous garantie, la 3e fois le problème avait été détecté par Apple ; donc pas de frais).
    Je suis passé sous iMac intel et là, ça roule… Heureusement que j’ai continué à faire confiance malgré les déboires…
    Donc, oui s’entourer d’un groupe de bêta testeurs (puisqu’il ne faut pas prendre les clients pour des « testeurs bêtas » !) est absolument indispensable si un fabricant, quel qu’il soit, ne veut pas se prendre un méchant retour de bâton… le bouche à oreille fonctionne très bien pour les bonnes comme pourles mauvaises critiques…

    Bon ben, nous sommes deux alors.. 😉

  2. Moi aussi j’y ai dérogé avec Mes 2 powerBook aluminium, j’ai subi le problème (vite réparé par Apple) des tâches blanches à l’écran et tout récemment le changement de batterie. En fait j’aié crit ce post en pensant à Steve Jobs découvrant par le web que des contributeurs de macfixit rencontraient des problèmes sur les écrans des nouveaux macbook pro (core 2duo) !

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis