iWeb : le iWork du web

De temps en temps Apple rajoute un logiciel dans sa suite logiciel iLife. Cette suite logiciel qui est livré avec tous les Mac a pour but de mettre à la portée de toute le monde des outils simples pour satisfaire des besoins « familiaux » en utilisant des technologies parfois complexes à mettre en oeuvre ou difficiles à faire communiquer. Le principe de base est que tous les logiciels peuvent accéder à une librairie « partagée » de médias personnels que vous enrichissez au fur et à mesure (images, vidéos, musiques).

Cette année iLife s’attaque un peu plus au web. Depuis le démarrage de la suite logicielle, les outils ont pu progressivement communiquer avec un service web en particulier, .mac (mais d’autres également via des plug-ins). Poster ses photos en ligne depuis iphoto vers son site .mac, facile. Fabriquer sa home page sur .mac était faisable également, en ligne. Beaucoup de logiciels avaient également comblé le vide d’une publication intégrale depuis son mac. Première limitation (et de taille), .mac est un site webdav statique, aucune technologie dynamique n’est accessible pour l’utilisateur. Aujourd’hui Apple s’attaque aux logiciels qui étaient nés de ce besoin de pouvoir publier sur .mac. La liste est longue… Macromedia Contribute, iblog, BlogWave Studio (disparu), Freeway express, Rapidweaver, etc… et un petit dernier qui s’est fait attendre Sandvox et bien sûr n’importe quel développement html/javascript que vous pourriez avoir fait avec n’importe quel éditeur. Les thèmes de base d’iWeb n’ont d’égal que ceux de Rapidweaver sui sont très en vogue chez les développeurs Mac et offrent notamment une ambiance « Tiger ». On a d’ailleurs l’impression que les pages générées par iweb sont des pages « Apple » – l’équipe des sites Apple livrant souvent des pages impressionnantes.

Mais là, Apple fait mieux et moins bien que ses concurrents compagnons. sur le plan de l’interface et de l’expérience utilisateur iWeb est un rêve. Prenez Pages de iWork, donc une interface de création de page entièrement wysiwyg où tout est possible, rajoutez une fonction d’export html et génération d’images et vous aurez iWeb. On a tous rêvé d’une telle interface. Drag and drop, mise en forme, remaniement d’objets graphiques, habillage avec des thèmes, intégration d’ilife, fonctions blog et podcast. Mais on n’a pas rêve de telles limitations. Car iWeb est très limité. Que ce soit au niveau des thèmes qui sont fournis que vous ne pouvez pas customisé, que ce soit au niveau du code ou du format généré que vous ne pouvez faire évoluer, que ce soit sur les fonctions d’export qui s’acharne à exporter tout le site à chaque fois et pas ce qui est nouveau.

Un énorme regret est bien sûr que iWeb ne puisse communiquer avec une application « server side » et se focaliser sur la création de contenu et non de tout un site. De même iWeb pourrait être un composant accessible par Safari pour le travail en ligne.

iWeb masque aussi une évolution de .mac soulignée par Macgénération : la constitution d’une offre aux tarifs élevés mais taillée pour le podcast ou le video podcast : une offre à 99 euro par an, portant l’espace de stockage à 4go au lieu d’1go et la bande passante à 250go (!) par mois. Ce tarif doit s’ajouter au tarif de base de .mac de 99 euro. Cette offre est réaliste et devrait intéresser tous les amateurs qui craignaient une fermeture de service pour cause de dépassement de quota de bande passante et qui devaient jongler entre plusieurs espaces d’hébergement…

Apple aurait aussi pu faire travailler les équipes d’iWeb et d’iWork pour permettre à Pages et Keynote de mieux délivrer pour le web.

iPhoto, iMovie et GarageBand vivent des évolutions tournées également vers le réseau. iPhoto permet de photocaster mais c’est là aussi limité à .mac alors qu’il s’agit de produire des images et un rss et que l’ouverture c’est Flickr ou Filmloop. GarageBand permet de générer des fichiers aac de podcast « riche » (c’est à dire chapitré et illustrés / commentés, avec des liens). Des applications dédiées existaient déjà (ChapterToolme ou PodcastStudio par exemple). Bref ça bouge, ça suit, ça intègre, ça améliore le produit, et ça se met dans le sillage de tendances fortes (blog / podcast).

Quel dommage à court terme mais une horizon prometteuse. « Peut mieux faire ».

Avec un peu de recul, iWeb est LA solution pour tous ceux qui n’ont jamais développé de site internet et qui veulent arriver à un résultat très propre, avec un aspect pro, qui fonctionne sur tous les navigateurs, une solution avec notamment des guides visuels (images, faux texte) qui permet de structurer et accélérer l’obtention d’un résultat efficace. Un peu comme les solutions de blog déjà développé mais avec une grande liberté quand à la production de pages plus informatives. Sur ce point j’aime bien.

Je ne doute pas que des applications complémentaires vont surgir prochainement pour personnaliser les thèmes (insérer son propre code html à des endroits spécifiques, modifier les barres de navigation). De même on devrait voir des ventes de thèmes déjà customisés se mettre en place dont les es développeurs permettront d’intégrer des petites fonctionnalités de base (moteur de recherche google, calendriers, commentaires, etc…). J’espère qu’Apple corrigera les défauts de jeunesse (publication intégrale de tous les sites, choix du thème du site ou aspect de la page immuables).

Technorati Tags: , , , ,

One thought on “iWeb : logiciel prometteur mais limite au sein d’un iLife ameliore

  1. Pingback: Philippe PETER's blog

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis