J’avais envie de partager avec vous ce sentiment pas facilement définissable : Le nez dans la veille et les réseaux sociaux, forcément on lit beaucoup de choses et depuis plusieurs mois, je relis (comme probablement beaucoup d’autres) des séries d’articles qui flirtent avec le canardage anti-Apple.

Depuis 30 ans Apple est L’entreprise qui dérange. Produits atypiques, story telling sur les fondateurs, succès (Apple II), départs des fondateurs peu après la sortie d’un produit révolutionnaire (Mac), déclin, retour du fondateur, refonte des offres produits en période trouble (kill clones), marketing et management qui surprennent, fusion des équipes NeXT Apple (!), succès (iMac), acquisition (iLife, Softs pro), succès, révolution (iPod), succès, révolution(iPhone), succès, révolution(iPad), succès. et puis iSteve disparait et les couteaux s’affutent. Depuis le succès (indéniable dans les chiffres) de son rival-clone Android/Google avec une horde de constructeurs derrière (sans compter le jeu dangereux en justice sur la terre des juristes, avocats, médias), la petite crise de management post iOs6  et les analyses les yeux rivés sur un cours de l’action qui a perdu 200 dollars (sur 700 ça fait mal) et leurs projections accélèrent le retour de ses articles sur le déclin d’Apple. Apple re-dérange, encore.

Mais qui finalement ? Pas les clients ou alors je ne comprends pas les chiffres des résultats records et le fait que j’ai toujours envie d’acheter leurs nouveaux produits (pff le retina). Apple semble être de ces pme à succès qui voudraient rester sur leur propre tempo d’amélioration continue des produits pour les clients et leurs satisfactions : sérieux quand on relit les articles sur comment Steve Jobs manageait cette entreprise et les projets c’est une entreprise avec des fonctionnements de pme/startup (projets avec équipes réduites concentrées et impliquées).

Il manque quelques milliers/millions (ça chipote) d’iPhone ou d’iPad ici et là, et quelques Mac (oh on s’intéresse aux iMac finalement ???) et du coup on met tout le travail et le succès et la confiance ou le plaisir des clients à la poubelle.

Finalement j’ai l’impression de revivre 95 en partie + « Ah les lecteurs mp3 avec radio fm, ah les mini pc, Ah les netbook ». Avec surtout Android is the new Windows 95. En partie parce que contrairement à 95 Apple est une entreprise en forme et musclée : une R&D au top -1 gars (oui Steve Jobs est vraiment mort), du cash, des produits au top, des managers qui ont vécu au moins 10 ans de,avec, pour Steve Jobs nuit et jour.

Apple n’est pas Microsoft ni Google et n’a pas été empiété sur leurs marchés (encore ce foutu anti-conformisme). Il me semble qu’Apple n’a jamais voulu dominer le monde et écraser ses concurrents (je pourrai plaisanter en disant que dès que possible Steve Jobs les mettait en avant dans ses keynote, à sa manière).

On peut reprocher beaucoup de choses à Apple, lui reprocher de pas toujours écouter les demandes de faire des produits un peu moins chers, d’avoir voulu défendre ses innovations, que Steve Jobs répondait à des mails un peu sèchement, que la production a été délocalisée auprès de fabricants aux méthodes critiquées (regardez la liste ce sont aussi ses concurrents…), que Steve Jobs garait sa voiture sans plaque d’immatriculation sur une place handicapée pour être plus proche de l’entrée et qu’il relançait les journalistes le dimanche au sujet de ses produits. Mais ce n’est pas une entreprise à abattre.

 

ps : n’achetez plus d’android mais des actions Apple svp merci 🙂 et c’est pas la peine pour écrire à nouveau n’importe quoi genre que l’iPhone explose ou ne capte pas la 3G/2G ou ne décroche pas les appels (c’est la 4G en France le problème).

ps : Si quelqu’un d’Apple lit ça, courage les gars, on est avec vous ! et ajoutez le fonctionnement du kit usb/photo sur iPhone 🙂

3 thoughts on “Apple L’entreprise anti-conformiste à abattre (finalement)

  1. Ca va se tasser mais bon je comprend les réaction, mon iPhone 4 est maintenant hors contrat et d habitude je n attend qu une chose c est d’acheter le dernier Apple.mais étrangement le 5 me donne pas beaucoup de motivation, je passerai bien à BB 10 ( au moins il a pas la connection ecouter en bas) si il y avait iMessage et FaceTime dessus. Apple s est un poil lasse vivre c est 3-4 dernières années
    Le mini iPad est très cool, j en ai offer un à mon beau père il est accro

  2. Hello Dam, ce que tu décris est une fraction de la clientèle. Il suffit de passer quelques minutes avec un 5 pour se dire « euh je le garde, hors de question de retourner à un iPhone bold comme le 4 », d’ailleurs ça se vend. Le fond du problème serait (mais je peux me tromper) de ne pas coller aux attentes d’analystes (volumes, tv) puis de journalistes (et non Apple ne prête pas d’iPhone).

  3. Pour l action le problème est plus pas de croissance, énormément de cash mais ils n en font pas grand chose
    Biensur le 5 est mieux que le 4 mais pas très excitant, iOS ce fait vieux, les apps Apple sont pas terrible ( pour rester poli), il n y a toujours pas de multi utilisateur pour partager l iPad ( vachement dur à faire avec un iOS UNIX 🙁 ) ou 2 environnement boulot/perso comme le BB10, le bouton home prend toujours une place inutile.plein de petit trucs qui aurait du être amélioré il a 2-3 ans.ITunes est le soft que je déteste le plus, et depuis des années, toujour merdique.franchement avec 130 milliards en banque il ne peuvent pas sortir des softs correct ?
    Très Microsoft mine de rien
    Le Mac pro est toujours bon semble figé dans le temps ( comme toute la gamme Apple )
    Je suppose qu il vont se remettre à jour en fin d année ou l année prochaine
    Apple a un enorme besoin de concurrence, concurrence qui est maintenant la

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis