14 mai 2021

VOD, P2P – Pourquoi les nouveaux services ne sont pas les bons !

Etonnant, en quelques minutes je me suis retrouvé à lire 2 infos (et des commentaires associés) et je n’ai pu m’empêcher de les rapprocher.

D’un coté on a l’arrivé de services de « Location » de Vidéo à la Demande (VOD), notamment celui de Canal +.

D’un autre coté on a les fermetures (par décision de Justice) ou restrictions des pionniers des services de P2P (MetaMachine – edonkey, Gorkster, Mx, Kazaa).

A priori cela n’a rien à voir. En fait cela a tout à voir :

  • D’un coté vous avez une chaîne de TV payante qui fait partie d’un groupe audiovisuel malgré lui (Vivendi) qui remarkete un service acheté (netcine.fr, qui n’a jamais décolé depuis 2002-2003) en CanalPlay. Ce service repose depuis le début sur les DRM (Protection des fichiers) de Microsoft (et seulement Microsoft car le lecteur compatible n’existe pas pour les autres systèmes) et sur le principe d’une location d’un fichier qui peut être lu 2 fois sur votre pc (une fois en trente jours et une autre fois 24 h après…). Un cocktail qui on le sait ne fonctionnera presque pas, avec un prix à 4,99 euro ! Très précisément : « CANALPLAY vous donne la possibilité de louer un programme à l’unité au prix de 4,99euro pour les films en nouveautés, 3,99euro pour les autres programmes du catalogue, et 6,99euro pour les films pour adultes. »
  • De l’autre coté on a la fermeture ou la mise en place de restrictions rapprochées de serveurs P2P qui permettaient de savoir qui mettait à disposition des fichiers de musique, films ou autres et de les télécharger et de les posséder, illégalement, et de les écouter ou regarder à volonté, et surtout de repartager ces fichiers…
  • Rappelez vous l’effet Napster et suite à sa fermeture les services Pressplay, Universal Music, Real, Napster etc… : ça ne fonctionne-fonctionnait pas. Le patron d’edonkey précise qu’une fois Napster fermé, il y a eu immédiatement de nouveaux services d’échanges ouverts plus intelligents et plus durs à faire fermer… Attention c’est « Bad Karma » !

Précisons que sur les ruines de services payants et dans la mouvance du succès de l’ipod, tout à coup Apple a débarqué avec un autre modèle économique et une autre idée de la licence autour de la musique : un prix de 1 dollar/1euro le morceau, à vie. Et cela fonctionne – presque – partout (Mac et PC, rematérialisé sur CD et iPod).

Je pense personnellement que tant que les nouveaux services apparaissant reposent sur une technologie windows et le principe de location avec un prix trop proche d’un prix incompatible psychologiquement parlant et non un principe de possession cela ne fonctionnera pas et qu’il faudra un « Apple » pour arriver avec la même solution que pour la musique pour que cela enraye le téléchargement illégal. Pour enfoncer le clou, le marché des films pour adultes en ligne est tourné vers la notion d’abonnement mensuel (le modèle historique de Canal +) et non sur le paiement au film. De plus les services d’abonnement aux DVD en ligne (avec envois par courier) ont su trouver leur clientèle.

Un boulevard est maintenant ouvert à Apple (ou à d’autres entrepreneurs) pour refaire un tour des majors avec lesquelles il a été signé la diffusion des catalogues de musique (et le marketing), et parler de leurs catalogues de films, avec le principe de posséder ce pourquoi j’ai payé et de pouvoir le regarder ailleurs que sur un ordinateur connecté.

Je serai vraiment client.

Technorati Tags: , ,

Une réflexion sur « VOD, P2P – Pourquoi les nouveaux services ne sont pas les bons ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *