11 mai 2021

Le réseau de super chargeurs TESLA : 10 ans d’avance et la garantie de pouvoir se déplacer partout (ou presque).

Ce post est une reprise d’un article Linkedin d’il y a 2 ans. Mais il est toujours vrai. D’où le titre. Je vais quand même revoir certains passages. Et je me permettrai d’en faire d’autres.

un chien se cache dans cette photo qui apprécie le mode chien de la climatisation quand on laisse la voiture fermée.

On parle beaucoup de voitures électriques (Presse, internet, annonces constructeurs, nouveautés, concepts, lancements à venir etc) et je tweete beaucoup sur Tesla et finalement j’en parle peu sur Linkedin, et pourtant j’y lis pas mal de choses. De tout. En bien, en mal etc. Et très (trop) peu souvent je lis des choses sur le réseau de chargeurs Tesla (SuperChargeurs ou SC dans le jargon Tesla). Et pourtant… Si vous réfléchissez à basculer en électrique ou vous intéressez au marché… ce point est stratégique et pourtant le moins connu. A moins que pour vous la voiture électrique = voiture de ville.

A l’usage ça ressemble à une pompe à essence mais qui sent bon, qui est jolie. On se gare devant, on prend le cable qui y est accroché. On appuie sur le petit bouton au bout du cable sur la prise, ça ouvre la trappe qui cache le connecteur, on branche, la voiture parle avec le super chargeur (coucou je suis cette voiture là) et ça marche, ça charge, à tous les coups. On arrive avec une charge entre 10 et 40% ça charge à 120kw (jusqu’à 250kw sur les Superchareurs V3 et les model3 par exemple) puis ça redescend vers 50/60 et en 30 minutes on a bien souvent de quoi faire le reste du trajet (la voiture prévient) et bien souvent proche de 70/80%. Par sécurité on peut charger un peu plus mais c’est de plus en plus lent. On charge presque rarement ainsi à 100% car on occupe inutilement une borne en se chargeant lentement, mieux vaut repartir.

Pourtant c’est LE point majeur de différenciation avec toutes les autres marques et ce qui rend possible la voiture électrique pour tous les usages (pas que le petit trajet quotidien, normal au prix où sont les voitures). Cela respecte les bonnes pratiques d’une pause toutes les 2h. C’est reposant, c’est bien le mot.

Là où Tesla a tout de suite été convaincu du 100% électrique, ils ont été convaincus d’entreprendre partout où ils vendaient leurs voitures ce qu’aucune marque n’a osé imaginer : un réseau physique propriétaire de chargeurs à haute puissance pour une charge rapide, permettant le voyage longue distance, accessibles 24/24 7J/7 par plusieurs conducteurs en même temps (je n’ai pas vu plus de 8 sur 16 emplacements), communiquant avec les voitures, situés sur les axes routiers majeurs, à des endroits bien pensés pour le repos.

Quand je me suis décidé le réseau était beaucoup plus mature qu’il ne l’était au moment où Tesla s’est lancé en France, certes il n’est pas fini, il peut se densifier, mais il permettait déjà le voyage, partout. Quand on a compris, c’est forcément Tesla.

(directement du producteur au consommateur – ici en Arragon).

Aujourd’hui aucun concurrent n’a été à ce point convaincu, certains comme Renault et Nissan ont imaginé que les conducteurs allaient se charger sur « une » borne en concession (quand elle est ouverte, quand une voiture n’est pas branchée dessus) ou bien sur « une » borne dans une station essence sur une aire d’autoroute (si elle fonctionne, si elle arrive à fonctionner, si elle n’est pas occupée).

Ah oui, en plus, pour Tesla, c’était gratuit et ça le reste – à vie – pour les premiers possesseurs. Depuis c’est devenu payant (au kw/h). et le prix des voitures a considérablement baissé. Pourquoi est-ce reposant ? Parce qu’on fait de vraies pauses, on boit de vrais cafés, on fait de vrais déjeuners/diners, on a accès à des toilettes propres sans faire la queue, parce que ces chargeurs sont collés à des hotels, des restaurants, des lieux de repos (le plus souvent) ouverts tout le temps (rarement sur des stations essences mais ça arrive).

« Ok tout ça c’est bien, mais j’ai cru comprendre qu’il y allait y avoir d’autres réseaux de bornes rapides, partout en Europe, les concurrents de Tesla vont investir dans ces réseaux, Tesla c’est fini ». Effectivement (non Tesla c’est pas fini) et tant mieux. Mais ces réseaux (ou ce réseau plus précisément, Ionity – stations de 8 chargeurs – ou bien le doublement du réseau d’EDF de borne (donc au lieu d’une borne, il y en aura deux…)) ne va pas voir le jour en quelques semaines. Il faut beaucoup de temps pour avoir les négociations, les permis de construire, le réseau électrique, l’installation des transformateurs et bornes. Mais ça va arriver.

Mais ce qu’a fait Tesla cette semaine montre une nette supériorité et qu’ils ne font pas que fabriquer des voitures. C’est une boite de logiciel qui fabrique des voitures. Alors ils ont upgradé le hardware et le software.

  • les superchargeurs sont améliorés techniquement pour pouvoir charger au maximum à 250kw au lieu de 120 kw.
  • leur logiciel évolue pour ne plus diviser la charge entre 2 stèles (elles fonctionnaient en paire)
  • la voiture se préparera quand elle sera en route vers un super chargeur amélioré (v3.0) pour conditionner les batteries (chauffage à la bonne température) afin que la charge puisse être vraiment accélérée.
  • les anciennes voitures (ModelS ModelX) évolueront par la suite.

Et j’ai appris tout ça en revenant d’un petit road trip de 3000 kms en une semaine entièrement électrique en Tesla à travers la France et l’Espagne (Pays Basque, Castille y Leon, Castille y Mancha, Arragon, Navarre) :

N’hésitez pas à tester votre future voiture électrique sur l’excellent site A better route planner.

L’été dernier nous sommes allés jusqu’en Andalousie pour un petit répiple + une circulation le long des Pyrénées dans le sud ouest.

Cela vous donne un aperçu du réseau en Europe de l’ouest (la carte Tesla est là). Ce réseau fait toute la force de l’offre Tesla. Alors même que ce réseau me donne entièrement satisfaction et que j’ai constaté qu’il a été mis à jour pour les nouveaux connecteurs « CCS combo » qui équipent les Tesla Model3 en Europe (de 2 à 4 bornes par station). Parlons de ce changement de connecteur. Tesla a rompu avec son connecteur T2 qui mixait alimentation en courant alternatif norme européenne et courant continu lorsque branché sur ses superchargeurs.

Ce nouveau connecteur (pour Tesla) en cache deux (le T2 pour du courant alternatif 22 kw – accéléré) et surtout permettent aux model3 de se charger également sur les autres bornes rapides à cette norme (comme Ionity, Sodetrel etc). D’ailleurs… les concurrents de Tesla qui sont disponibles qui peines à arriver et pour lesquels ce réseau est pensé, n’arrivent donc pas à utiliser tout le potentiel de ce réseau en terme de puissance de charge (il est pensé pour 350kw), ce sont les Tesla model3 qui ont atteint le pic de 120kw en charge chez Ionity, un comble…

En ville pas besoin de ce réseau (oui il y en a qui vont en grande périphérie se supercharger) grâce aux bornes « accélérées » (exemple le réseau belib, les réseaux régionaux, départementaux, les bornes de villes) et tout simplement les prises normales sur lesquelles on peut se brancher dès qu’on en voit une (la nuit dans un garage, le jour au travail dans un parking). Mais c’est la ville et c’est lent. (c’est d’ailleurs très bon pour les batteries ces charges lentes).

Revenons à Tesla. J’en mets une dernière couche… En parallèle de son réseau propriétaire de superchargeurs, les Tesla peuvent accéder au réseau Tesla dit « à destination ». Ce sont des chargeurs AC accélérés (jusqu’à 22kw – au lieu de 50-120 pour les superchargeurs) installés dans sur des parkings d’hotels, restaurants, parkings publics de lieux touristiques, grands magasins. Là aussi ils sont gratuits (sauf si le parking est payant, mais vous avez le parking, la charge est offerte) et en 2h/3h vous faites le plein tranquille et repartez tranquille. Et bien ce réseau est également accessible aux autres voitures si elles ont le bon connecteur (c’est le cas en Europe), car Tesla livre plusieurs chargeurs et conseille d’avoir une place pour les Tesla et une place pour les « véhicules électriques ».

Enfin, oui il existe de plus en plus de bornes et d’ailleurs je répète le conseil qu’on m’a glissé au début et bien dépanné parfois : le badge chargemap, plus besoin de télécharger une application spéciale, d’avoir un badge spécial par réseau : un badge, une application, vous trouvez les bornes sur lesquelles vous pouvez recharger, vous badgez, ça dit ok, oui chargez, à la fin du mois vous êtes prélevés. 

Tous les vendeurs (LE vendeur qui s’y connait) des concessions vont vous le dire, répéter, ça roule, y’a des bornes partout (celui qui vous cite autolib tapez le : 1/ 1/3 seulement des bornes ont été rouvertes, 2/ ça n’a jamais chargé mieux qu’une prise de chez soi 3/ c’est saturé, hé oui c’est le parking le moins cher de Paris… et de vils thermiques s’y garent). Ils ne sont jamais sortis de leur concession avec une voiture électrique pour un voyage ou deux semaines avec leur voiture de démo (LA voiture électrique), ils n’ont jamais vécu le petit stress de l’hiver (ah oui en hiver faut penser au pire, les batteries se chargent moins bien, se déchargent très bien (trop) et vite, et le chauffage ça consomme) – le rayon d’action est plus petit. Et là encore le logiciel et le réseau fait la différence, le planificateur de voyage intégré à la Tesla vous indique le niveau de charge en fonction de comment vous roulez et selon les conditions et va vous avertir et conseiller à quelle vitesse exacte rouler pour atteindre quel point de charge pour ne pas se retrouver bloqué alors qu’on roulait un peu vite pour arriver.

Tesla c’est bonheur.

Je finissais sur cette note : « Je suis inquiet pour les stations essence, à part le gaz pour la plancha je n’y suis pas retourné depuis que j’achète le lave glace au super marché et j’ai commandé mes essuie glaces de rechange sur internet. Il y a pourtant quelque chose à faire… notamment en zone urbaine… non toujours pas ?? »
Et depuis ça bouge.

N’hésitez pas à échanger, me contredire, compléter, je suis open :)

Enfin si vous souhaitez acheter une Tesla neuve ou une Tesla d’occasion, n’hésitez pas à questionner un propriétaire / utilisateur comme moi, et passez par le site internet de Tesla avec mon code de parrainage https://ts.la/jeanmarc87583, nous gagnerons chacun 1500 kms de super chargeurs Tesla. Et c’est toujours bon à prendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *