28 octobre 2021

Le jour où Apple a transforme windows en classic en devenant le « BeOs » de 2006

En officialisant le support complet de Windows XP sur Mac ou en permettant la virtualisation , Apple vient de transformer windows en « classic ». C’est à dire une option facultative rasurante, pour utiliser « au cas où » (et si possible jamais ou le temps d’une transition) un système du passé, de la même manière. Prise de risque « à la Be » en communiquant sur le multiboot et en laissant un flou sur le coté juridique de la licence windows. Mais en même temps Apple place OS X juste à coté en tant qu’option à Windows XP et s’expose à la comparaison. Un terrain ou MacOs risque de ne pas satisfaire les utilisateurs avides de sensations autour de la rapidité.

Personnellement dans mon activité professionnelle j’apprécie la sobriété de l’interface et la rapidité des applications Microsoft dans l’environnement Microsoft (IE, Outlook, Word, Excel) puisque je peste sur ces applications ou leur équivalent sur Mac parce qu’un cran en dessous des versions « PC » – essayer de trier rapidement une liste de noms en tapant une série de touches… A la maison ou en mobilité (Mac) j’apprécie l’élégance, la diversité et la cohérence, la stabilité et l’intégration des applications que je retrouve pas sur PC. Je pense aussi que l’interface du mac me distrait parfois et que toutes les fonctionnalités « fun » sont des occasions de passer en mode contemplatif ou passif plutôt que productif, à moins de se fixer des règles. Ne parlons pas du domaine des jeux, les jeux sont faits et ces technologies devraient mettre en mauvaise posture les companies qui portaient les jeux sur Mac.

Je trouve cette situation où les confrontations et les alternatives sont vraiment posées comme très saine car cela devrait dynamiser et réinventer complètement le marché du mac.

Bravo.

Ps : Apple aurait pu pousser un peu plus loin l’intégration de l’univers Mac dans windows comme l’avait fait Be en permettant le support du système de fichiers afin de pouvoir échanger ou ouvrir facilement les fichiers de l’environnement mac (partition).

3 réflexions sur « Le jour où Apple a transforme windows en classic en devenant le « BeOs » de 2006 »

  1. Petite précision, ce n’est pas tout à fait au rand de « classic » qui était une solution élégante de machine virtuelle pour utiliser MacOS 9 de façon transparente dans MacOS X, mais plutôt au rand de MaCOS 9 tout court (système qui fut annoncé comme abandonné) et qui pouvait être démarrer en multiboot sur les Mac, jusqu’à une certaine date et pas au delà.

  2. Très bonne analyse.
    En complément, d’après ce que j’ai lu en faisant l’installation, si on alloue une grosse partition (au moins une trentaine de Go) à Windows, on peut formater en FAT et non NTFS (pourquoi cette taille d’ailleurs) et permettre le transfert des fichiers entre la partition Mac et celle de Windows.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *