19 octobre 2021

Le gameplay des jeux des annees 80 et 90

Le gameplay des jeux des années 80 et 90 me manque (parfois) dans les jeux que je vois aujourd’hui et bien que j’ai probablement passé l’âge du jeu (si si, cela m’a passé juste avant le bac, il y a donc… longtemps), je regarde aussi en arrière histoire de faire découvrir des jeux intéressants à mon fils. Il faut que dire que l’on a commencé ensemble par la PlaysStation One (achetée dans une brocante…) avant de passer (je parle pour lui) à la PlayStation 2 et la PSP et qu’il y a pas mal de jeux (tous achetés en brocante ou internet) déjà très bien faits et très jouables (il faudrait qu’ils accélèrent un peu pour la PSP quand même).

Je me garde l’occasion un jour de lui faire jouer aux « très vieux jeux » de l’époque Apple II et de l’époque Atari ST/Amiga (sur les vraies machines du musée). De cette deuxième époque, je garde en souvenir 2 jeux, un auquel je n’ai jamais joué (Dragon’s Lair) mais qui m’a fait rêver et un autre qui m’a fait acheter l’Atari ST (Defender of the crown), enfin pas que ce jeu (la possibilité d’émuler un Mac). Il y a en a tout une série d’autres, mais ceux là ont été « recréés » sous une forme actuelle. Dragons Lair, je n’y ai jamais joué, mais j’ai souvent croisé des photos dans les magazines. J’ai toujours voulu joué à ce jeu, pour l’ambiance graphique très « dessin animé disney » car créé par Don Bluth (son site et des extraits de ses réalisation en video). Pour ces jeux le gameplay était un peu de stratégie et quelques actions limitées mais efficaces.

Defender  Klov.Com Screens D Ydragon's Lair

L’ambiance faisait le reste (chevallerie, chateaux, etc…).

Aujourd’hui bon nombre de jeux d’action de l’époque ont été réédités sous forme de « collectors » améliorés. Je n’ai pas eu l’occasion de les voir, mais l’action c’était important.

Pour revenir à ces 2 jeux, ils avaient pour eux d’avoir été très soignés graphiquement et définir un certain état de l’art pour l’époque, ça marque.

Le principe sous jacent était de placer des scènes graphiques ou des scènes animées superbes (dessins animés, cinématique, 3 dimensions) sur une partie video (LaserDisc (LDV), CDI puis DVD). Mais cette stratégie n’était pas la bonne, en tout cas pour Dragons Lair car il fallait un équipement rare, que l’on pouvait croiser dans de rares salles de jeux d’arcade. Le CDI c’était pareil, ce n’est pas ce qu’attendaient les joueurs, faire 1 interaction (et pas 360 autres) entre 2 chargements et 2 scènes superbes, c’était très limité et très cher.. Ce qu’attendent les joueurs c’est d’être dans le jeu, pas de le regarder passivement. Je ne suis d’ailleurs pas super fan des scènes cinématiques qui sont précalculées ou crées comme un film (mon fils appelle ça les « petits films »). Ces enrichissements ont provoqué une surenchère animatique, et des cycles de production de plus en plus longs (et coûteux) des jeux, pour des budgets finaux toujours élevés, sans apporter de gameplay.

Là ils ont revu les jeux et utilisé les possibilités actuelles d’action. Dragons Lair 3D garde l’esprit « dessin animé » des éditions des années 80 tout en apportant la jouabilité grâce à plein de mouvements simples et un jeu de plate-forme. Robin Hood Defender of the Crown démultiplie les possibilités de jeu en intégrant de vraies scènes d’action, notamment en subjectif.

Tout ça pour vous dire qu’on les a commandé sur des sites d’occasion car ils sont sortis il y a quelques temps et qu’ils valent le coup d’oeil (avec le recul du budget beaucoup moins élevé qu’à leur sortie bien sûr). Ils sont très biens visiblement, on a commencé par Dragons Lair 3D Special Edition qui est un formidable jeu de plate-forme.

Ces 2 jeux dans leurs formes actuelles et modernisées n’existent pas pour Mac.

Mais on peut quand même jouer aux version des années 80 ! Pour découvrir les version originales il faut faire appel aux émulateurs (et pour Dragon’s Lair c’est assez compliqué car il va falloir trouver les images LaserDisc et utiliser un émulateur dédié à ce type de jeux). Pour Defender of the crown il y a plein de possibilités, et pour vous faciliter la tâche Cinemaware (éditeur de Robin Hood Defender of the crown) s’était attelé à développer une version en shockwave / flash de Defender of the Crown.

Les vieux pots servent toujours à faire de bonnes confitures.

Une réflexion sur « Le gameplay des jeux des annees 80 et 90 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *