19 octobre 2021

Aggregateur XML RSS les move strategiques de l’apres Browser

Sur les dix dernières années Internet a vu le combat des navigateurs, passant du payant au gratuit, idem pour les « media players » et les media servers. Quel sera le prochain combat des outils de masse ? Je pense que cela pourrait être l’aggrégation rss xml et pourquoi pas les outils de publication xml.

L’enjeu est fort : la syndication des contenus. Une syndication (mise en avant partagée) réussie est une syndication engagée (il faut la commencer) : cela devient la clé de voûte de pas mal de projets, normal cela repose sur les meilleurs principes : je permets à d’autres médias de publier/citer mon média, donc de positionner mon media, et d’enrichir le media syndiquant par du contenu sélectionné, sans avoir à le régénérer. La syndication a été inventée en plein boom de l’internet pour remplir les portails qui étaient vides.

L’aggrégation xml personnelle permet elle de faciliter la vie des internautes ayant beaucoup de sources d’informations mises à jour à différentes fréquences. Oubliez vos bookmarks ouverts les uns après les autres : je permets aux internautes de capter mon contenu sans avoir à naviguer dans la structure de mon site, d’y faire une sélection et d’aller à l’essentiel. Une fois qu’on y a goûté on ne peut plus s’en passer. Fini les bookmarks, fin les oublis, bonjour le moteur de recherche ciblé.

Du coup, depuis quelques années les aggrégateurs sont payants. Et depuis quelques mois on sait ça va changer : ils se préparent les outils de l’aggrégation personnelle gratuite :

  • Le premier à avoir dégainé est Apple avec le dévoilement de Safari RSS, une intégration élégante de RSS et Atom dans le navigateur, incluant un moteur de recherche, considérant et « officialisant » un autre web, le web en xml.
  • Firefox 1.0 lui récupère les titres des flux et permet d’avoir des live bookmarks.
  • Thunderbird lui récupère tout, à coté du mail et de usenet.

C’est donc joué ?

Newsfire Prenons MacOs X, depuis l’annonce de Safari RSS, il y a vraiment le choix. Et notamment de choisir du gratuit, le marché se préparant à l’arrivée de Safari RSS. Et dans la mouvance de NewsFire, une très très élégante application gratuite, il y aura probablement d’autres applications ou plug-ins. (sur windows, deux aggrégateurs gratuits Newsreader et Feedreader).

Cela va forcément évoluer car on le sait, le RSS modifie considérablement la façon de naviguer et « lire » ou « participer ». Les publicitaires et les éditeurs de contenus commencent se questionner. Déjà certains weblog ne publient pas « entièrement » leurs contenus et on n’a droit qu’au titre et un aperçu du texte (souvent en ne réglant pas bien les outils de publication). Certains weblog activent des flux pour les commentaires (ce qui permet de faire des recherches ciblées, les contenus des messages de commentaires étant bien souvent des réponses à des questions importantes). On voit déjà du spam arriver dans les commentaires des weblog. Certains font du mailblog (e-mail vers weblog) ou du moblog (via téléphone mobile). D’autres essayent de parler et de publier du son (audioblog et podcast). Certains se parlent par weblog interposés (trackback et pingback) !

RSSEst-ce le prochain e-mail ? En quelque sorte. Bientôt partout sur vos écrans.

Quelle politique d’archivage adopter sur ces contenus (le non archivage des contenus e-mail étant on le sait un point critique de tout projet de knowledge management) qui vont être partout ? Les logiciels commencent à avoir les réponses via un paramétrage de conservation locale. Quelle sera l’intégration de ces archives avec les moteurs de recherche personnels que sont Spotlight et Google Search (qui eux ont compris qu’il y avait du contenu très important dans les e-mails et les chats) ? Cela se fera naturellement. Imaginons NewsFire qui télécharge les flux en tâche de fond, une recherche Spotlight ciblée et vous aurez votre aggrégation. C’est à terme ce que proposera Safari.

En ce qui concerne les applications de publication on a également de plus en plus de choix, que ce soit sur les cms ou bien les applications clientes/desktop. Quid des weblogs privés/fermés ? Un article trouvé est intéressant, le souhaite le citer sans avoir à retaper son contenu, je le publie et le modifie directement vers mon cms. Si celui ci est privé ou public l’aggrégation nécessitera une authentification.

Une nouvelle révolution est-elle en marche ? Probablement une renaissance une modification d’usage des navigateurs. Safari RSS consolide les contenus dans une page spécifique par exemple De nouvelles applications ? C’est presque tout de suite. Essayez tout de suite un aggrégateur (NewsFire, comme Safari ou Firefox, a une fonction de détection de flux depuis une page ouverte) avec un flux rss/xml – pourquoi pas le nôtre ? Vous ne serez pas déçus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *