24-Saison-4

Comme chaque année, grâce à Francisco qui nous prête les DVD de la saison 4 de 24, et en bons fidèles on a scotché devant le powerbook et les 6 DVD des 24 épisodes (en VO sous titrée VO – en vente à la fnac en import). Le powerbook pour regarder ce genre de DVD c’est super : on est « dans » l’image.

On a donc retrouvé Jack Bauer, sa nouvelle vie, CTU, et les 250 morts anonymes ou pas laissés derrière la course effrénée de cet ex agent de lutte contre le terrorisme -qui a du mal à laisser son job derrière lui (et les pics d’adrénaline qui vont avec). Avec des scènes tranchées au scalpel qui durent entre 1 ou 3 minutes (si on en rate une on est mal), des histoires en parallèle, une ambiance incroyable, des détails parfaits, une multitude de seconds rôles qui se succèdent dans une multitude de décors, les 24 heures sont toujours une suite de séances de 4 ou 6 heures autour d’une problématique, problématiques qui se succèdent pour toujours relancer l’action. Une saison qui renoue avec le rythme et les méthodes de la saison 1 et 2 (les meilleures) et avec un Jack qui redécouvre l’enfer (et aime ça).

je continue à affirmer que le mode de consommation de cette série n’est pas de la regarder à raison de épisodes par semaine, mais bien de considérer un travail énorme rendu sous la forme d’un gigantesque film de presque 24 heures, avec des suites de très bonnes qualité.

On se demandait par contre comment ils font ces acteurs : 24 heures d’affilée (sans jamais les voir s’endormir, aller aux toilettes, casser la croute) ! Nous on a juste réussi à faire ça en 3 fois entre samedi soir et dimanche soir. La saison 5 est programmée pour Janvier 2006 (rendez-vous l’année prochaine) !

Pour les puristes, oui il n’y a plus de Mac visible, et il n’y a pas d’iPod. alors que les 2 premières saisons étaient des publicités à la gloire du design d’Apple et que la saison 3 était bourrée des tous derniers Mac (G5, powerbook alu 17″) et des Dell (et même un oqo), là clairement c’est Hp qui a eu le contrat. La vérité est ailleurs. Cela n’enlève rien à la qualité de cette série.

Technorati Tags: ,

11 thoughts on “un Week-end de 24 heures (il faut dire « get me twenty four, now ! »)

  1. Veinard, tu as eu l’honneur de découvrir la saison avant les abonnés de Canal+ puis les téléspectateurs de TF1. Je me réserve le week-end prochain pour le faire, d’un seul coup je pense, car quand on est plongé dans l’intrigue, difficile d’en sortir. Je suis d’accord avec toi que les saisons 1 & 2 étaient les meilleures mais il fallait achever certaines choses, ce dont la saison 3 s’est chargée avec plus ou moins de talent. Mais je persiste à croire que le concept d’une action qui se déroule sur 24 heures est génial : rien de tel pour captiver une audience. De plus, dans les boulots qu’occupent les personnages de la série, on n’a rarement le temps, avec un pic d’activité, de prendre le temps de dormir ou de casser la croute :).

  2. La saison 5 revient en janvier. C’est ce qu’annonce le site de la Fox. La saison 4 a obtenu 11 nominations aux Emmy Awards (Oscars de la télévision) dont une pour la meilleure série et une autre pour le meilleur acteur (Kiefer Sutherland).

  3. La saison 5 revient en janvier. C’est ce qu’annonce le site de la Fox. La saison 4 a obtenu 11 nominations aux Emmy Awards (Oscars de la télévision) dont une pour la meilleure série et une autre pour le meilleur acteur (Kiefer Sutherland).

  4. Moins d’impact ! Je le dis car je suis très séries TV (plus que films) et que je suis un inconditionnel de New York District (Law And Order) qui en est à sa 14ème saison. Après, trouver des concepts forts est très difficile. J’ai entendu que France 2 faisait de bonnes audiences avec « FBI, portés disparus » et la Une avec « Les Experts ». C’est toujours le genre policier mais vu sous des angles différents.

  5. Cette saison 4, comme la 3, est une publicité grandeur nature pour le 4×4 de Ford, les téléphones à clapet Motorola et les stations de travail HP (qui ont remplacé les Macs). Quant au rythme effréné de 24h, c’est du l’équation de la série : une course contre la montre pour empêcher, en 24 heures, une attaque terroriste ou un complot. Donc pas le temps pour les fioritures ou les scènes hyper sentimentales, le téléspectateur doit être maintenu sous tension. Un dernier point avoir le coffret possède un avantage sur le fait de regarder deux épisodes par semaine : si on est accro, comme moi, on enchaîne les 24 épisodes sans pause pour comprendre dans quel état peuvent se trouver les personnages sous tension pendant 24h. Bonne chance à ceux qui regarderont la saison 4 sur Canal+ puis sur TF1 :).

  6. Y’a encore un cran au dessus : mettre les 24 épisodes sur un seul support pour ne pas avoir à jouer avec les menus des DVD ni changer les DVD, mais c’est ultra geek fainéant attitude… (mais techniquement facile).

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis