Après y avoir joué au premier de l’an chez des amis, on a craqué (mais pas tout de suite dans l’achat), convaincus que c’est « jouer différent ». Notre wii est arrivée début Juillet mais sera déballée en fin de vacances ( ce sera « le » cadeau d’anniversaire et récompense de bon carnet à l’école) : 2 manettes (enfin 4 pour 2 joueurs), Wii sports et wii play et peut-être le jeux avec les lapins.

Les jeux immersifs « basés sur du réel » me semblent les meilleurs. Visiblement ils se sont déchainés chez Nintendo au niveau des accessoires : volant sans fil, club de golf et bientôt un tapis.
Coté jeux,on complètera par des jeux de la gamecube (mode jeu standard) puisqu’il y a compatibilité (je crois que cela va plus loin puisqu’il peut y avoir émulation d’autres consoles et intéraction avec la DS).
Ça complètera le dispositif de notre petit gamer (ps2, psp, ds, advance…) en se branchant sur la TV du salon.

On verra ce que donne la manette wii en pilotage du mac (c’est possible / bluetooth)…

La prochaine version du firmware Sony (2.8) permettra de télécharger les podcast video.

La version actuelle permet d’utiliser les podcast audio.

Le passage à la vidéo va permettre de nouveaux usages et nécessiter du stockage.

Bonne nouvelle on voit arriver des memory stick de 4go.

Bandes annonces (films ou autres), podcast perso, peut-être fichiers de demo un jour.

Petit à petit Sony met encore plus de wifi et d’ipod dans sa PSP.

A noter un très bon marketing qui entretient l’utilisateur de la PSP dans son sentiment d’avoir fait un bon achat puisque le produit s’améliore vraiment dans le temps par ces mises à jour.

Je n’ai pas d’info quand au support des fichiers flash supérieurs à la version 6.

Vous connaissez ?

Superbe dessin animé qui passe sur France 2 le samedi matin.

A découvrir sur le blog du designer.

Une ambiance graphique très particulière, très belle réalisation.

Les enfants adorent.

Mise à jour : pendant l’été il faut se tourner vers le P2P et le site de France 2 pour regarder Skyland, la diffusion reprendrait à la rentrée (snif).

Backtoschool-Apple-Ipod

Aux USA, les étudiants universitaires (College), reçoivent un ipod nano (ou un bon d’achat de la valeur de l’iPod mais bon…) lors de l’achat d’un Mac… ! Le couple parfait que l’on peut obtenir grâce à une opération nommée backtoschool (normal après les vacances…).

Ps : A noter que l’offre MIPE intègre dorénavant le Macbook blanc et noir (et offre Microsoft Office Etudiant dès le premier modèle – et pas iwork… ).

Ps2 : les prochains chiffres de ventes devraient être boostés par ces promos.

iTunes U : Click, sync, Learn.

Précéder, dynamiser, renforcer ou prolonger l’enseignement en médiatisant des contenus sous forme de podcast.

J’ai déjà un peu parlé d’iTunes U. J’aime beaucoup ce projet, j’aurais aimé avoir ça lorsque j’étais étudiant et professionnellement j’aimerais bien avoir accès à ce type de contenu.

La promesse est simple et semble faire recette.

La première cible se trouve dans les universités des USA.

Le principe est d’ouvrir un espace sur l’iTunes Music Store du type portail pour les universités, avec un répertoire de podcast personnalisé, espace réservé aux professionnels (les étudiants ne peuvent pas podcaster).

Tous les professionnels de l’e-learning le savent bien, rien de tel qu’une immersion sonore pour favoriser l’acquisition de connaissances. Là en ajoutant la mobilité de l’iPod, le M-Learning n’est pas loin, mais surtout cela personnalise la démarche en i-Learning (je l’écoute/visualise quand je veux et où je veux) et c’est proche du knowledge management dans l’idéal.

Apple affiche peu d’informations sur iTunes U, normal ce n’est pas encore officiellement en route, mais voici une première liste de ce qui est et/ou devrait être opérationnel prochainement :

Stanford

Berkeley

University of Michigan

University of Missoury

Drexel University’s School of Education

Duke

University of California

Fort Hays State University

Cole Complese

Eastern Illinois University

Oregon State University

Apple précise qu’itunes U complète les systèmes existants (LMS) et c’est logique, mais ne précise pas comment. En effet les liens vers un podcast de l’iTunes U (Music Store) n’ont pas de fonction de retour, les systèmes ne pourront donc pas tel quel mesurer, à moins qu’un système d’audience et de liste d’utilisateurs soient ouverts aux universités afin de mesurer l’utilisation, par exemple de lecture pré requise. De plus il est certain qu’en dehors d’un portail ouvert à tous et d’un premier contenu, la majeur partie des lectures et contenus seront protégés par une identification.

Apple anime des cours sur GarageBand et imovie (ainsi qu’iweb) pour permettre la génération facilitée de podcast et ouvre un accès à une version spécifique d’ iTunes Software. Cependant il faudra probablement penser que tout le monde n’a pas un ipod et donc qu’il faudra s’ouvrir à d’autres lecteurs (mp3/mpeg4 par exemple). iTunes supporte pas mal de formats dans les podcast (mp3, wav, mp4, mov, pdf, images).

Et enfin, c’est un système malheureusement fermé pour le moment – ce n’est pas un blog. Peut-être verra-t-on des professeurs ouvrir leurs espaces à des étudiants, mais les étudiants devront podcaster ou réagir ailleurs que sur ces espaces. Ainsi donc le podcast éducatif sera un peu aseptisé. La discussion se fera « en cours » ?

Visiblement le système est testé sur une grande échelle. En effet rien n’empêche une université de déployer un blog multi autheur permettant la publication Rss sur son site et d’y favoriser les podcast.

Apple répond par des serveurs solides et une bande passante à toute épreuve.

Et Apple ajoute en bonus l’interface d’iTunes et le média natif qu’est l’ipod. Avec iTunes les étudiants obtiennent de meilleurs prix sur la musique légale et l’université un gain substantiel sur les ventes réalisées par leurs étudiants (c’est une option d’affiliation).

Cela pourrait quand même être la marque d’une grande étape, surtout si les écoles/universités comprennent que ces espaces doivent être le plus ouvert pour favoriser l’envie et un formidable outil marketing.

Et Apple pourrait tout à fait décliner ce concept à d’autres marchés.

Ps : En France il existait déjà pas mal d’initiatives, l’ens avec son site de diffusion des savoirs (rss/podcast), La voix du savoir qui est une sorte de wikipedia audio, et surtout l’université de tous les savoirs.

Et enfin un article de ohmypod évoqué l’absentéisme en Australie suite à la mise en ligne 20 cursus par podcast !

Mise à jour : un iTunes U « à la française » dispo à Lyon.

Technorati Tags: , , ,

iTunes U bientôt prêt (très web 2.0, beta non publique et publique pour ceux qui l’utilise)

ITunes U est la mise à disposition par Apple d’un espace sur iTunes Music Store privatif ou ouvert à tous aux écoles et universités des USA. iTunes U est également un (moyen d’avoir bonne conscience sur un campus) service pour mettre à disposition de la musique légale à disposition des élèves (par l’achat en volume).

Surtout l’ensemble est une nouvelle brique bientôt mature dans les services destinés à encore plus stabiliser sa position sur le segment de marché de l’éducation.

En faisant plusieurs recherches via Google sur iTunes U on voit que beaucoup de contacts ont été établis et que le service devrait arriver en version finale au mois de Mai ou Juin (il y a même de la publicité google lancée par apple)

PDF, fichiers audio et video, les possibilités d’hébergement sont multiples et sont aussi une devanture pour ces institutions qui trouvent là un relais marketing intéressant et doivent « remplir » ces portails. Enfin tout ceci est pour une utilisation sur iPod et sur iTunes, iPod en priorité bien sûr. Cela devrait donner plein d’idées sur le vieux continent mais avec des vieux réflexes (donc des accès privatifs).

Ps : Rappelez vous dès que l’apple store web a été mis en place, il a fallu peu de temps pour qu’Apple propose des accès spécifiques pour le monde de l’éducation.

Technorati Tags:

J’avais repéré le korg legacy collection qui est un ensemble de synthétiseurs logiciels lors d’Apple Expo il y a 2 ans et ce qui m’avait attiré c’était le hardware et lors d’une démonstration le son des synthétiseurs.

korg legacy Le hardware est en fait une réplique réduite d’un synthétiseur que l’on a du voir Jean-Michel Jarre dans les années 70 ou 80. Sur ce synthé on peut « travailler » et inventer ses propres sons en jouant avec plein de potentiomètres et des câbles (c’est ultra Geek !!! et j’ai rien compris).

A l’époque c’était très cher pour mon budget (de l’ordre de 1000 euro, en promo !). Heureusement il y a des centaines de sons ou instruments déjà définis dans les synthés.

Plus simplement le clavier fourni est une unité MIDI USB compacte (ça ne prend que très peu de place) et pilote également n’importe quel instrument de GarageBand ou AudioUnits (par exemple les Jamp Packs). Garaband intègre une notation musicale traidtionnelle et c’est parfait pour éveiller les enfants à la musique électronique en leur faisant découvrir les instruments.

Du fait que tout est fourni au format AudioUnits c’est intégralement compatible avec GarageBand et les premiers sons que j’ai essayé sont impressionnants. Une interface logiciel est disponible pour chaque instrument qui permet de « customiser » un son avec plein de possibilités. Ils sont au nombre de 4 : le MS-20, le polysix. le WaveStation, le Legacy Cell et des effets combinés.

Le Hardware fourni est très agréable, très compact, stable (design ultra vintage).

Une démonstration succincte est disponible en video streamée sur le site de Korg.

Je découvre, cela a l’air TRES compliqué (je comprends la notion de spécialisation dans ce domaine) pour moi et les possibilités sans limites ? Un regret les manuels sont en anglais, sinon j’adore.

Bon je me remets à la musique à ma manière (et je pense que mes propos pourraient faire hurler un spécialiste). Je me demande ce que ça va donner.

Je l’ai trouvé chez PlayBack à 159 euro, port compris, livré très vite, très bien. Pour un petit peu plus cela va remplacer le clavier 49 touches que j’avais déjà mais en raison d’un problème d’encombrement je ne l’ai que très peu utilisé. Une raison de brancher le Mac sur un bon ampli son.

Le gameplay des jeux des années 80 et 90 me manque (parfois) dans les jeux que je vois aujourd’hui et bien que j’ai probablement passé l’âge du jeu (si si, cela m’a passé juste avant le bac, il y a donc… longtemps), je regarde aussi en arrière histoire de faire découvrir des jeux intéressants à mon fils. Il faut que dire que l’on a commencé ensemble par la PlaysStation One (achetée dans une brocante…) avant de passer (je parle pour lui) à la PlayStation 2 et la PSP et qu’il y a pas mal de jeux (tous achetés en brocante ou internet) déjà très bien faits et très jouables (il faudrait qu’ils accélèrent un peu pour la PSP quand même).

Je me garde l’occasion un jour de lui faire jouer aux « très vieux jeux » de l’époque Apple II et de l’époque Atari ST/Amiga (sur les vraies machines du musée). De cette deuxième époque, je garde en souvenir 2 jeux, un auquel je n’ai jamais joué (Dragon’s Lair) mais qui m’a fait rêver et un autre qui m’a fait acheter l’Atari ST (Defender of the crown), enfin pas que ce jeu (la possibilité d’émuler un Mac). Il y a en a tout une série d’autres, mais ceux là ont été « recréés » sous une forme actuelle. Dragons Lair, je n’y ai jamais joué, mais j’ai souvent croisé des photos dans les magazines. J’ai toujours voulu joué à ce jeu, pour l’ambiance graphique très « dessin animé disney » car créé par Don Bluth (son site et des extraits de ses réalisation en video). Pour ces jeux le gameplay était un peu de stratégie et quelques actions limitées mais efficaces.

Defender  Klov.Com Screens D Ydragon's Lair

L’ambiance faisait le reste (chevallerie, chateaux, etc…).

Aujourd’hui bon nombre de jeux d’action de l’époque ont été réédités sous forme de « collectors » améliorés. Je n’ai pas eu l’occasion de les voir, mais l’action c’était important.

Pour revenir à ces 2 jeux, ils avaient pour eux d’avoir été très soignés graphiquement et définir un certain état de l’art pour l’époque, ça marque.

Le principe sous jacent était de placer des scènes graphiques ou des scènes animées superbes (dessins animés, cinématique, 3 dimensions) sur une partie video (LaserDisc (LDV), CDI puis DVD). Mais cette stratégie n’était pas la bonne, en tout cas pour Dragons Lair car il fallait un équipement rare, que l’on pouvait croiser dans de rares salles de jeux d’arcade. Le CDI c’était pareil, ce n’est pas ce qu’attendaient les joueurs, faire 1 interaction (et pas 360 autres) entre 2 chargements et 2 scènes superbes, c’était très limité et très cher.. Ce qu’attendent les joueurs c’est d’être dans le jeu, pas de le regarder passivement. Je ne suis d’ailleurs pas super fan des scènes cinématiques qui sont précalculées ou crées comme un film (mon fils appelle ça les « petits films »). Ces enrichissements ont provoqué une surenchère animatique, et des cycles de production de plus en plus longs (et coûteux) des jeux, pour des budgets finaux toujours élevés, sans apporter de gameplay.

Là ils ont revu les jeux et utilisé les possibilités actuelles d’action. Dragons Lair 3D garde l’esprit « dessin animé » des éditions des années 80 tout en apportant la jouabilité grâce à plein de mouvements simples et un jeu de plate-forme. Robin Hood Defender of the Crown démultiplie les possibilités de jeu en intégrant de vraies scènes d’action, notamment en subjectif.

Tout ça pour vous dire qu’on les a commandé sur des sites d’occasion car ils sont sortis il y a quelques temps et qu’ils valent le coup d’oeil (avec le recul du budget beaucoup moins élevé qu’à leur sortie bien sûr). Ils sont très biens visiblement, on a commencé par Dragons Lair 3D Special Edition qui est un formidable jeu de plate-forme.

Ces 2 jeux dans leurs formes actuelles et modernisées n’existent pas pour Mac.

Mais on peut quand même jouer aux version des années 80 ! Pour découvrir les version originales il faut faire appel aux émulateurs (et pour Dragon’s Lair c’est assez compliqué car il va falloir trouver les images LaserDisc et utiliser un émulateur dédié à ce type de jeux). Pour Defender of the crown il y a plein de possibilités, et pour vous faciliter la tâche Cinemaware (éditeur de Robin Hood Defender of the crown) s’était attelé à développer une version en shockwave / flash de Defender of the Crown.

Les vieux pots servent toujours à faire de bonnes confitures.

 Games Articles 2005 06 Starwarsbattlefront Images Shot9  Games Articles 2005 06 Starwarsbattlefront Images Shot1

Je regarde jouer mon fils à Star Wars BattleFront (I et II) et je suis impressionné. Parce que je trouve que l’immersion dans le thème est réelle. Cela se fait avec l’association des images (de synthèse) très réelles dans lesquelles on évolue (formidablement recrées de l’univers StarWars / Clones / Droides) en temps réel et avec beaucoup de mouvements et le gameplay accompagnées de toutes l’ambiance sonore et le rythme des voix entraînantes des équipiers. Les personnsages sont TOUS là. C’est impressionnant : on est DANS la guerre des clones, on utilise LES véhicules ou les armes du film. On va plus loin que les films car les passages dotés de détails sur les armes ou les véhicules sont tout de même furtifs comparativement à l’histoire. Et lorsque je l’observe se déplacer ou progresser dans ces jeux je me dis qu’il fait une sorte de série de progrès (de notre temps) ET il lit les messages à l’écran.

Les images sont du site Apple / Games.

Technorati Tags: ,

Cars Lego Stars II

Pour le début de l’été, ce sera le jeu « Cars » qui sera basé sur le nouveau film de Pixar/Disney. Ce devrait être moins « bagarre » que les jeux dérivés de Les Indestructibles (1et2) adapté du film « The Incredibles ».

Pour l’automne ce sera Lego Stars Wars II « The original trilogy », qui permettra donc de revivre en mode Lego les épisodes IV, V, VI. On adore les Lego et Star Wars, ça tombe très bien.

Les versions PS2 étaient superbes et bien adaptées aux enfants de moins de 8/9ans, on attend avec impatience de pouvoir y jouer avec la PSP. Cela devrait être disponible également sur Mac (avec un peu de délai pour le jeu Lego Star Wars II), tout comme le sont les premières versions (site d’apple US qui liste tous les jeux « actuels » disponibles et en fait des présentations) – mais qui n’existent pas sur PSP 🙁

Le jeu c’est important comme marché.

Technorati Tags: , ,

Nous avons inscrit ma belle mère, enseignante et directrice d’école primaire, à ITICA 2005. Si dans votre entourage vous connaissez quelqu’un qui travaille dans l’enseignement, proposez lui d’aller à la rencontre de ces passionnés qui forment des collègues pendant les vacances, dans cette sorte de colonie de vacances pour enseignants sponsorisée par Apple France et la fondation Nicolas Hulot. Le programme a l’air intensif et chargé.

C’est l’opportunité de voir comment aborder des projets de différentes natures (du journal d’école à la radio ou télé d’école) et le programme explore toutes les possibilités d’utiliser les logiciels de base fourni avec un mac dans l’environnement pédagogique (ilife, apple works, pages, mais aussi comic life) et surtout du matériel aujourd’hui complètement abordable (appareil photo numérique qui fait aussi de camescope d’appoint, scanner, imprimante).

Technorati Tags: , , , , ,

Coloriage-Artrage
En testant le logiciel de dessin ArtRage, très belle et simple application qui un peu comme Painter permet de travailler avec des outils de dessin (feutres, pinceau…) – en plein écran, sans menus complexes, j’ai vu que l’on pouvait importer une image. Si vous voulez enseigner aux enfants à utiliser correctement le pointeur, la souris, le trackpad, il suffit juste d’importer un coloriage. Quelques recherches sur google feront le bonheur des tous petits. Les outils sont bien simulés, les couleurs se mélangent, etc. Petit regret l’image importée n’est pas mise dans un calque et donc si on gomme trop fort on efface l’image. Remarques les enfants savent faire attention à ces détails, ils savent bien qu’on ne peut pas gommer du feutre et savent qu’il faut être patient. Une fois bien maîtrisés les outils de dessin peuvent vraiment être utilisés pour du dessin. L’éditeur précise que l’expérience utilisateur est meilleure avec une tablette graphique et optimale avec un tablet PC (normal on voit que ce que l’on dessine au bout des doigts). A aider mon fils je me suis laissé prendre au jeu. Le logiciel peut rendre d’autres services bien sûr.

Si vous cherchez des coloriages de poupées, cliquez ici.

Bd-Comic-Life

Comic Life : à essayer d’urgence. Un logiciel de composition de Bandes Dessinées ou de story board. Une palette d’outils simples et efficaces (titres, bulles, accroches, types de planche…) le tout est interfacé avec iPhoto et iSight pour pouvoir illustrer rapidement une idée. Les enfants adorent. très vite on fait aussi du roman photo. On peut travailler couplé à la caméra iSight pour capturer des dessins ou une petite tablette graphique. Enfin, c’est très bien vu pour story-boarder rapidement ou pour communiquer (interne/externe) de façon décalée : 24 dollars !

Pages Je ne ferai pas aussi bien que le site cuk.ch pour vous présenter “Pages” (le traitement de texte reloaded par Apple). Mais pour ceux qui ont de la mémoire, je ne ferai qu’un comparatif “de confort fonctionnel” pour situer Pages : Aldus PageMaker (racheté par Adobe par la suite). On est tout de suite dans le bain sans lire de manuel et on réalise – sans erreurs – en quelques minutes des documents vraiment agréables lorsqu’on utilise les modèles et très vite on se personnalise des modèles. Même démarche qu’avec Keynote. On devrait donc voir des thèmes Pages apparaître et on devrait voir des application “communiquer” avec Pages en entrée et sortie, le format de fichier étant xml. Logiciel très rapide à se lancer, très efficace en importation de fichier word (même complexe et orné d’images “windows” – meta fichier Microsoft), agréable à utiliser. Pour le moment je vois 1 fonction stratégique : les styles fonctionnent vraiment beaucoup mieux que sur word de Microsoft (toutes version confondues), et ça c’est important, surtout par exemple quand on joue avec les puces, les paragraphes, ou que l’on reprend un doc avec plusieurs styles d’origines différentes issues de copier/coller (enfin la vie d’un document normal quoi).

Je suis egalement persuade que les educateurs trouveront dans Pages un outil de tous les jours pour faciliter ou assiter la production de documents complexes par des enfants. Les templates couvrent une palette de besoins tres etendus.