Le jailbreak… personnellement je n’ai connu que ça pendant des mois sur le premier iPhone (et des sueurs froides). Venu des USA il fallait le jailbreaker (et desimlocker bien sûr). On avait dès lors déjà des applications tierces. A un moment iOS a intégré bon nombre des fonctions qui m’intéressaient sur le jailbreak et j’ai cessé de bidouiller mon iPhone (et aussi pour les préserver de bidouilles qui atterrissent mal ou de risques de sécurité). Mais depuis peu je ressens à nouveau des limitations d’iOs mal placées et la promesse d’avoir plus de possibilités avec le jailbreak revient (voir mes réflexions sur iPad ou iPhone et notamment les limitations d’os sur des modèles).

Sujet d’actualité : le sujet du jailbreak revient (enfin) sur nos sites d’actus et tweets car le jailbreak d’iOS 6.1 sort aujourd’hui sur http://www.evasi0n.com. MacGénération a réalisé très astucieusement un interview d’un des auteurs permettant de libérer son appareil sous iOs (et un très bon jeu de mot Hacker ouvert).

Alors si vous aimez un peu le risque (plantages, sécurité) et un peu la liberté (et oui) ou l’innovation (en creusant on trouve des pépites dans les bidouilles du jailbreak notamment au niveau interface), suivez le jailbreak.

Avant on achetait des téléphones pas chers, ça nous semble certain, enfin surtout on en changeait moins souvent qu’aujourd’hui, enfin dans mon cas. Donc on ne regardait pas trop. Depuis iPhone (bon allez peut-être des smartphone en général mais vraiment plus depuis l’iPhone) la question du prix réel de l’iPhone et du prix en réabonnement a me semble-t-il été vraiment mise en lumière et sous 2 aspects : l

  • le réabonnement/réengagement alors que vous êtes juste « plus engagé » en mettant sur un pied d’égalité les abonnés depuis 12 mois et ceux depuis 12 ans
  • ou bien alors que vous êtes encore engagé pour quelques temps, genre 1 mois ou 2, en mettant à la poubelle l’effort qui avait été fait un ou deux ans avant.
  • bien évidemment à mettre en parallèle des années de fidélité ou prescription ou même réengagement multiplies et augmentation du total des factures vis à vis du même opérateur (par exemple dans mon cas, au moins 10 ans chez Bouygues et finalement 4 ans chez Orange). Une fois devant les prix c’est le malaise… des différences énormes. Un nouvel abonné va payer 199 euros, un ancien abonné 499 euros par exemple, fini la subvention opérateur. C’est comme si il y avait un message subliminal « Pas grave, allez chez un autre opérateur pendant 12 mois, vous reviendrez chez nous dans 13 mois… » ?

Finalement on se retrouve à payer des forfaits plus chers (indéniable, j’étais un consommateur mobile light, de petits abonnements et des petits dépassements (genre 15/20 euros), et je suis passé à un abonnement du type 59 euros), pour finalement avoir la désagréable surprise de la question du prix du mobile plus cher alors que vous êtes client, comparé à si vous étiez un nouveau client (alors qu’au fond de vous, vous savez qu’acquérir un client ça coute de l’argent, beaucoup d’argent et que la fidélité des clients c’est important). Ça vaudrait quand même le coup de se pencher sur la question. Visiblement SFR a senti le truc et promet un prix, je vous avouerai que je n’ai pas un feeling particulier avec cet opérateur et qu’à chaque fois que je vais sur leur site, je me retrouve avec des prix de forfaits 59 ou 79 euros. bref…

Bref j’en ai eu un peu assez de devoir me fâcher (j’ai horreur de ça) auprès du service client qui chaque année après discussion sur la valeur de la fidélité faisait un effort pour booster les points fidélité pour réduire le prix de l’iPhone et me faire prendre un abonnement légèrement plus cher (ah c’est sur 12 mois ben c’est plus cher). Là j’ai acheté l’iPhone au prix fort et pris l’abonnement le moins cher 19 euros (chez le même opérateur, très intelligent la migration sans douleur de Orange à Sosh), mais dès que je le souhaite je peux passer sur une autre offre et pas besoin d’attendre 6 mois pour déprotéger l’iPhone. Je ne me suis pas lancé dans des calculs incroyables et une perte de temps certaine. Du coup cela vaudra un petit post sur Sosh.

Oui je sais ça fait bizarre, « 5ème iPhone » mais iPhone « 4 »s, en même temps c’est du déjà vu avec 3 et 3gs et puis vous le savez, il n’y a pas eu d’iPhone II. Au moment de la keynote je me suis permis la petite blague :
« – Mais on n’avait pas dit 5 ?
– Ah non on avait dit S »
Bref peut être S comme Steve, S comme Siri, S comme speed ou super. On sait pas et tant pis. Il est évident que Steve a été impliqué jusqu’au bout sur cet iPhone comme tous les autres produits. Si ils avaient pu faire un autre design ils l’auraient fait, comme entre le 3gs et le 4, mais Apple c’est pas la rupture pour la rupture, c’est l’innovation progressive quand il y a eu un produit de rupture.

Donc Vendredi dernier sortie mondiale de l’iPhone 4s. Hummm, je m’étais dit « pour une fois, pourquoi ne pas aller l’acheter dans un Apple Store et pourquoi pas dans celui qui est sur le trajet le plus rapide depuis chez moi ou travail, Opéra ». Donc je m’étais dit : vendredi j’y serai. Dans la soirée je vois qu’il y en a qui font déjà (!) la queue. Je me dis, en partant un peu plus tôt ça devrait aller. Petit dej, café avec ma femme je lui explique et elle me dit « mais pourquoi tu n’y es pas allé beaucoup plus tôt, il doit y avoir du monde », elle avait (comme très souvent) raison. Arrivé sur place 8h30 il y a une très très longue file d’attente qui contourne l’immeuble de l’Apple Store. Je prends quelques photos, impressionnant comme à chaque fois. Bref ça se passe pas tout à fait comme j’avais prévu, mais bon pas de pression, je prends une photo avec un iPhone ça va c’est pas la fin du monde. Je me dis que vu le modèle que je veux je vais pouvoir repasser plus tard. Tak, 12h et des poussière je me pointe et là surprise : plus de 32 et 64go que des 16go, petit passage rapide au Louvre, idem !

1er Constat : Apple vend en direct les produits sur lesquels il y a le plus de marge, très vite. Le dernier vendeur me dira qu’il y a énormément d’étrangers de pays où l’iPhone n’est pas encore vendu qui viennent tout acheter.
Ce sera pareil Samedi et Dimanche, cette fois je vérifie avant par téléphone : ils sont réapprovisionnés mais ça part tout de suite.
Je vous passe le passage à la Fnac (ah on ne vend que des SFR, non pas avec des cartes prépayées) et chez Orange (oui on a de dispo, vous avez réservé ? non pas possible en mobicarte on privilégie les clients qui prennent avec abonnement, vous êtes déjà client ah. non on refuse pas de vendre etc).

Lundi après midi, en regardant le site d’Apple je vois qu’ils ont mis en ligne un système très bien fait de réservation : à partir de 21h vous choisissez votre Apple Store et vous visualisez ce qui sera disponible le lendemain, puis vous réservez et choisissez un horaire. Sauf que rien de dispo en ce qui me concerne.

Mardi soir : juste un 32go blanc dispo, je me dis aller ça fera au moins 2 changements dont la couleur (je n’ai eu que des noirs jusqu’à maintenant en iPhone, à part la v1 en aluminium brossé).

Mercredi matin, au lieu de respecter l’horaire précis, je me pointe vers 12h30 et là on m’annonce que c’est fini depuis 12h. et qu’il faut repasser par la case 21h. 21h30 je repère un 64go mais noir. Allez… Jeudi matin vers 8h45 (les Apple Store ouvrent plus tôt uniquement pour ceux qui ont réservé), je deviens possesseur de mon cinquième iPhone, le 4S 64go. Donc… et de 5

Donc mon conseil pour les acheteurs impulsifs, site d’Apple, iPhone, puis acheter, puis réserver.

Pas trop eu le temps de jouer avec… juste le temps d’avoir lu avant d’en prendre possession qu’il pourrait y avoir un problème de couleur un peu « jaune » des écrans, j’en parle au vendeur qui me dit c’est peut-être comme les séries précédentes, laissez le se réchauffer (ils sont stockés dans divers endroits à différentes températures) et la colle des coques et écran en verre a pu ne pas avoir eu le temps de sécher et colorie l’écran. Que faire si ça persiste ? « vous revenez et on vous le change ». Je déballe, je regarde, j’ai l’impression d’avoir le problème. Mais vraiment pas le temps de basculer dessus, je remets la micro sim dans mon « ancien » iPhone 4. Visiblement au bout de 2 jours je n’ai effectivement plus l’impression d’avoir ce problème. Je vais pouvoir le configurer etc via iCloud.

Alors pourquoi acheter ce nouvel iPhone. D’abord comme prévu pour l’appareil photo et pour solutionner le problème de capacité. Au fil du temps (4ans déjà) c’est devenu mon appareil photo/vidéo numéro 1, toujours dans la poche, toujours prêt, cela représente 90% des photos sur un an dans iPhoto… Donc si il y a amélioration de la qualité je prends. La capacité est reliée à cette qualité. Si les photos passent à 8 millions de pixel et les vidéos en full HD et bien il va falloir de la place… et je ne compte pas sur iCloud pour solutionner ça. Ensuite même ce n’est pas le nerfs de la guerre, la vitesse ça peut jouer, la vitesse d’exécution des applis, du système, c’est toujours bon surtout si on l’utilise vraiment beaucoup. Enfin tout simplement, il m’est payé par les actions Apple. Mon conseil qui consiste à acheter en actions Apple la valeur du produit Apple acheté a fonctionné, mais pas certain qu’au prix où elle est (400 dollars) aujourd’hui cela puisse à nouveau fonctionner.

La raison cachée c’est aussi un indéniable support à Apple. Visiblement je ne suis pas tout seul, pendant ce week-end où moi je n’arrivais pas à en acheter un, il s’en est vendu 4 millions. Bien sûr une rumeur lancée par un analyste serait qu’en fait Steve Jobs ce serait plutôt investi sur un iPhone 5. J’adore les analystes…

Bien sûr comme prévu nous avons eu droit à iOs 5 (qui couvre les iPhone 3gs, 4, iPad et Apple TV) et iCloud, 2 très beaux produits gratuits par Apple (petite confession, oui j’ai galèré pour mettre à jour mon iPhone et mon iPad n’est toujours pas à jour… je vieillis). Maintenant je vais pouvoir offrir mon iPhone 4 à quelqu’un avec qui j’ai envie de faire de la visio et qui s’en servira aussi comme d’un appareil photo et gps.

Mais oui j’en veux une ou un. Autant je n’ai eu aucun (aucun) appétit pour tous les produits autour des pda sous windows mobile ou autre, ni des tablet pc, ni des UPMC et je ne trouve pas vraiment que les netbook soient top (tout simplement parce que ce n’est pas simple de trouver des versions où MacOs s’installe parfaitement les doigts dans le nez et que de « réduire » tout ce qui concerne un notebook n’est pas la bonne option (pas envie de m’esquinter les yeux et tapoter sur un clavier très moyen, le tout avec du vieux dos/windows pas loin…).

Pas certain que ce soit un iPod Touch géant ou un MacBook touch, mais je suis certain que ce sera intéressant et abouti (par exemple autour de la visio comme sur un macbook), et peut être limité par rapport à un netbook (par exemple pas de pilotage de 2ème écran).

Coming soon il paraît (si en plus y’a une autonomie de folie… ce serait bien), peut-être la rentrée.
Et comme à chaque fois : on ne sait rien et ça c’est bien.

Ps : zut j’ai oublié de dire qu’Archos avait probablement un truc très bien déjà en vente très proche et qui lit du divx et du flash et que d’autres constructeurs nous resortiront des UPMC avec des linux plus rapides que des windows pas bien pensés etc… on s’en fout non ? on veut des produits Steve.

Pendant que Steve Jobs n’est pas là ça se relâche chez Apple.

Constatez avec moi :

Un petit event de présentation programmé à la va vite dans les locaux d’Apple et boom on lâche toutes les fonctions qui étaient retenues dans les cartons d’Apple… Bref, un truc qui ressemble à une keynote de WWDC iPhone…
Et puis… regardez cette photo d’engadget :
apple-2009-iphone-3-1446-rm.jpg.jpeg
Steve n’a jamais la chemise qui sort du pantalon (pas de chemise…) et il y en a qui lui piquent ses précieuses bouteilles d’eau… !

Mais le plus étonnant : le copier/coller a été présentée et sera dans iPhone OS 3.0. Pire… probablement pour faire plaisir aux opérateurs, les MMS vont être possible (franchement… profiter de l’absence de Steve Jobs pour ça…). Etonnant aussi, une application de prise de notes vocales, alors que c’est une des premières applis qui a été dispo en jailbreak en 2007 et qu’il en existe plein sur AppStore…

Non, le plus intéressant ce sont les 1000 api mentionnées, des trucs à tous les étages, on sent qu’ils ont eu des vrais demandes, ils ont ouverts l’iPhone et cela va permettre de sacrés trucs (comme par exemple piloter des accessoires branchés sur le dock connecteur), ou des applis audio basées sur la librairie iPod (audio et vidéo) et des choses comme Spotlight et surtout le push offert et accessible à toutes les applications. Petite déception perso, autour de la vidéo, où je m’attendais à voir l’équivalent de ce qui existe déjà en version non officielle (Cycorder, 3gmovie recorder).
jamaisdeux-sans3.png

Rendez-vous en Juin, pour le vrai iPhone OS 3.0 (je suis certain qu’on va l’utiliser avant…) et le matériel qui va avec… 🙂 puisqu’il faudra bien revendre un iPhone à ceux qui en ont déjà et recoller aux « specs » du marché (ou prendre de l’avance, ou étendre la gamme de ce qui est « Touch »).

Ah, sinon, ils ne perdent quand même pas le nord pendant que big chief n’est pas là, cette mise à jour sera payante… pour les iPod Touch. Pourquoi ? Parce que !

engadget-jolis-gadgets.png

Une petite copie d’écran d’engadget, pour 5 belles illustrations du design de gadgets, dont une pub. Il y a des fois où « surfer ses rss » a du bon. La photo des 3 MacBook les uns sur les autres est superbe. La vignette sur le Palm Pré donne envie de cliquer. Le Kindle c’est un autre histoire, mais c’est un très beau produit (pourquoi pas lui faire faire beaucoup plus ?), l’ocassion d’en reparler puisqu’ Amazon a sorti une première application kindle pour iPhone (pour les US… et limitée). Pour finir sur le visuel d’iPhone OS 3.0, toujours superbe le travail des graphistes d’Apple, impressionnant. J’adore ces effets « blueprint », et la reprise de la forme des icônes aux bords arrondis (qui a inspiré la nouvelle version de Facebook…). Qui dit nouvel « OS majeur » pour iPhone dit question en suspens sur la gestion de nouveaux hardware (donc pour iPhone en juin) et peut être le « push applicatif » (pour toutes les applis, genre twitter/facebook qui vont vibrer) Que du bon en perspective. A noter que la concurrence à venir du Palm Pré doit mettre un peu la pression sur Apple.

Pour le futur d’iPhone (pour l’année), rendez-vous donc mardi prochain (tsss. le jour « en différé » de 24h…).

Ps : si vous savez comment acheter des livres Kindle depuis la France je suis preneur, je ne comprends vraiment pas, cela fait des années qu’avec amazon.com j’achète des livres US/anglais et maintenant que c’est possible en numérique je ne peux pas… Grrr.

Juste au cas où chez Apple ils ne sauraient pas quoi faire, ils devraient consulter ce un où les utilisateurs peuvent proposer ce que l’on veut voir résolu sur l’iPhone (pleasefixtheiphone). J’ai voté il y a 2 jours (à propos belle initiative de l’agence Fullsix Us je pense). Mais j’ai du mal à dire ce que je voudrais voir résolu en premier (copier/coller ou enregistrement vidéo ?).

Bon sinon pour Janvier ce qui serait cool c’est qu’ils travaillent sur la V3 :

  • remettre une vraie batterie (comme sur le V1)
  • un gros travail sur le capteur photo avec
  • un capteur 5 mega pixels ce serait cool (ou plus soyons fous)
  • un flash et de l’autofocus (hein que ça serait bien)
  • bref pas grand chose 🙂

En attendant je me demande quand et comment StreeView ou le trafic dans googlemaps iphone sera intégré.

Mon moral n’est pas au top et ce n’est pas la rentrée (pour une fois…).
Je fais partie d’une catégorie de personnes qui vit très mal les pannes techniques incompréhensibles (et pire si elles sont compréhensibles ou de mon fait, quoi que).
C’est quoi le problème ? mon iPhone…

A quelques jours près de presque un an de très bons et très loyaux services mon iPhone, alors qu’il était sur son dock en charge usb, s’est mis dans un mode « pomme blanche allumée constamment » et à la reprise il est dans un mode où seul la partie téléphone fonctionne (sans accès à l’os d’iPhone). Incompréhensible. J’ai essayé toutes les versions des manip pour remettre l’iPhone en communication avec iTunes mais rien, marche pas, la loose totale. Pourtant je pensais lui avoir fait tout subir.
Je ne me fais pas à l’idée d’en changer « de force », de passer au modèle 3G (j’ai pas confiance dans la solidité de la coque bombée en plastique), d’abandonner ce premier modèle qui a tout fait et qui me suivait tous les jours partout (oui même aux toilettes), qui est tombé plusieurs fois (non pas dans les toilettes) sans problèmes.

Bref, moral pas au top, mais il va falloir que je trouve une solution… parce qu’il m’est devenu indispensable.

Faut-il optimiser les sites web (et notamment les sites transactionnels) pour iPhone… ? Bonne question !

J’y réponds un peu ici en prenant comme exemple Apple qui le fait (pour ses applis de download iTunes et App Store) et surtout ne le fait pas pour ses sites et le fait que d’acheter en ligne avec un iPhone (ou un iPod Touch) sur un site non optimisé ça fonctionne (pour peu que le site ne soit pas en flash).

Et si on voulait déclarer ses impôts avec un iPhone ?

Une bonne raison de jailbreaker son iPhone 2.0.x ? l’enregistrement vidéo, encodage et publication sur youtube.

En même temps j’étais certain qu’ils publieraient sur AppStore d’Apple aussi… ça devrait venir.
un autre projet existe ici.

Sinon il y a aussi l’émulateur gameboy advance.

J’attends ces applications avec impatience, tout comme un vrai aggrégateur RSS (netnewswire est bof bof), un équivallent d’iPhoto (j’aime bien Picoli qui permet des filtres photos mais il manque le recadrage).

Alors… la vraie question c’est…

Pour vous…

iphone bw.png

iPhone Blanc ou iPhone Noir ?

PS : ceux qui seraient tentés de répondre « aluminium, le V1 c’est le meilleur » ont déjà toute ma sympathie.

evernote.png

J’ai testé pour vous… Evernote. J’ai découvert le service web par l’App(le) Store et son application iPhone. Une fois l’appli (gratuite) installée on peut se créer un compte gratuit, un peu limité mais utilisable (« really usable »), qui synchronisera vos notes. Une fois crées, vos notes sont ensuite sont sauvegardées sur le service web et ça c’est bien (parce que c’est alors accessible de n’importe quel navigateur). Vous prenez une photo, vous tapez un petit texte, vous faites un memo vocal, hop c’est en ligne. Je vois ça comme une sorte de twitter privé.

En fait c’est bien plus qu’un service web et une appli iPhone (une appli mac/windows), il suffit de lire leur blog.

Le lancement de MobileMe (raté, quoi que…) qui a coïncidé avec le lancement d’iPhone II positionne Apple sur les services « web ».
Pourtant, cela fait un peu plus de 20 ans qu’Apple construit et propose des services en ligne… payants.

Le saviez vous ?

Tout d’abord, premier service à guichet, AppleLink (sur wikipedia), à l’époque des fax et du minitel, c’est un réseau « fermé » pour les employés Apple, les revendeurs et les VAR/Intégrateurs ainsi que des universitaires ou du personnel du secteur de l’éducation, lancé en 1985 (!). Utilisable à la fois sur des Apple II et des Mac… Je m’y suis connecté ainsi qu’à Calvados la même année grâce au compte d’un revendeur, c’était génial. Puis à nouveau pendant un stage via un compte revendeur. J’ai compris que l’on serait tous connectés via un clavier pour longtemps (mais que ça couterait cher vu l’engueulade avec les notes de téléphone…). Déjà, le logiciel reprenait les principes du Finder, on naviguait dans des dossiers. Il y avait bien sûr le principe de courrier électronique (adresses internes au service mais aussi avec une passerelle vers… un truc inconnu internet).
En parallèle, mais via une entreprise distincte d’Apple et uniquement en France (le pays du minitel),  se développe pour le grand public CalvaDos qui deviendra CalvaCom puis CalvaNet. Je m’y suis connecté en 84 et 85 et un peu en 86/87 quand le club Apple a proposé un accès dessus. Concrètement en même temps des bbs et des services minitels permettaient plus de contacts et de services (rtel par exemple…).

Toujours en mode payant, Apple a lancé AppleLink personal edition (la même chose pour « tout le monde ») qui a sa fermeture en deviendra America Online, soit AOL !

Apple qui voit le succès d’AOL parie alors en 1994 sur le même principe (mais pas avec les même moyens marketing), mêlant esprit communautaire, graphisme, abonnement payant, avec eWorld (sur wikipedia), une sorte d’internet privé (bien avant le msn de microsoft).
Un très beau « réseau » là aussi doté d’une interface très conviviable (un beau graphisme pour illustrer une petite ville). J’ai du m’y connecter 3 ou 4 fois (surtout lors de mon premier voyage aux usa, on trouvait des kits avec des heures gratuites facilement). C’était une sorte de BBS connecté/ouvert sur Internet (le web naissant). D’ailleurs Il y avait à l’interieur du soft eworld unt ruc qui servait à lire des pages de news ou de docs sur d’universités… un browser web ! Du fait de la parenté avec AOL, c’était une sorte d’AOL. Le service « s’arrête » en 96, à coté c’est le début ou démarrages des services en ligne gratuits et surtout des FAI et leurs « kits » (disquettes puis CD). On est dans les pires années d’Apple en terme d’image (malgré de bonnes part de marché).

En même temps Apple continue à sombrer (pour mieux se relever), d’ailleurs Apple, bien avant de développer Safari (2003) a développé son propre navigateur web, est contraint de fournir un « truc » pour Internet : CyberDog. En fait c’était un peu plus qu’un browser web, c’était un « truc » qui reprenait des développements : du web, du mail, du ftp… Je crois que cela a toujours été une version beta ou presque et on adorait Netscape… même si cela était fondé sur OpenDoc (le truc qu’on installait, quon lançait, qui plantait et qu’on ne savait pas désinstaller…).

Puis en 2000, Steve est au commande, ça va être autre chose, enfin presque : iTools, un (début de) vrai service web pour le monde Mac (mais pas de mail au début). C’était la mode du « gratuit » sur Internet. Apple a pris le virage. Je garde l’emballage de mon Cube qui indique « Free iTools included ». Pas vraiment utilisé ce truc. Mais cela permettait de se créer un site en ligne (via des applications webobjects), héberger des photos et échanger des fichiers. On était en pleine migration OS 9 vers X et tout était lent (même le haut débit, donc vers des serveurs US…). Finalement, mac.com remplacera iTools et offrira du mail (et un webmail).

En 2002 : coup de sifflet d’arrêt du gratuit avec… .Mac (dotmac) (sur wikipedia) (steve avait du regarder les factures de bande passante et de serveurs…), en 2 temps avec un lancement pendant l’été puis l’annonce du payant un peu après (je me souviens avoir grogné pendant le keynote de Steve à Paris). Bref, on a tous regretté de paumer nos adresses en « @mac.com » (sauf pour ichat) mais c’était pas mal. .Mac vise des utilisateurs Apple et Windows et propose des services en ligne bien léchés graphiquement et bien intégrés aux applis Mac (les applis iLife). On a pas mal comparé les services google (et d’autres, yahoo, open source etc…) à dotmac, bien que proches dans l’approche besoin des clients, les solutions sont différentes (surtout dans le coeur des afficionados).

Enfin aujourd’hui « MobileMe » (sur wikipedia ou Apple) ou Me.com. Mais là ce n’est plus la même chose. Apple a un atout dans son jeu : les iPhone (allez je rajoute aussi les iPod Touch bien qu’ils ne soient pas vraiment dans la cible) et vise les ultra connectés. Prenez « .Mac » et rajoutez un serveur « exchange » et une dose de web 2.0 technique (ajax, javascript). Synchro, push, tout est mobile. Une page de l’histoire d’Apple reste à écrire, avec des usages qui ont évolué. Ah j’oubliais, c’est toujours payant et steve jobs a promis de tout revoir suite au lancement et aux problèmes rencontrés pour fournir de la qualité. L’offre mériterait quand même d’être plus lisible.

Ps : Au passage je m’aperçois que ça fait longtemps que je tapote avec des pommes…

Warning : vous serez prévenus ceci est un post qui parle d’iPhone

Si l’idée vous venait de vouloir (désirer) faire une mise à jour de votre iPhone en 2.0.1 (qui vient juste de sortir et dont on parle en bien), sachez que c’est normal, et que vous avez raison, c’est une très bonne mise à jour qui accélère l’iPhone (par exemple dans contacts ou bien lors de l’utilisation du clavier).

La précision (pour les braves) : si par hasard, vous avez un iPhone US 2.0 passé du firmware 1.x au 2.0 via Pwnage Tool ou un firmware créé via Pwnage Tool, sachez que cette mise à jour se passera bien (like a walk in the park), vous me connaissez je n’aime pas les trucs compliqués : c’est faisable via iTunes sans risque (bouton « mise à jour » !), le desimlockage résiste. Enfin si il y a un truc, on perd le jailbreak et les applis que vous auriez installé avec Cydia (genre Quake (…) ou Mxtube), mais comme les applications jailbreak ne sont pas encore toutes dispo et qu’AppStore s’enrichit de jour en jour…

C’est vous qui voyez.

PS : le jailbreak devrait revenir prochainement sur les écrans.