La rubrique Soldes Déco et bonnes affaires est en ligne sur Brocanteo depuis ce soir, avec de jolis prix sur de beaux produits de -5 à -40% !

brocanteo-soldes.gif

Pas encore facile de gérer un seul stock avec le magasin et le site, donc c’est en léger décalage horaire, mais il y a de quoi faire de bonnes affaires avant les changements de l’été.

Les promotions se termineront le 28 Juillet et les expéditions le 29 Juillet.
Les frais d’expédition des colis à destination de la France métropolitaine sont offerts à partir de 99 euros au lieu de 120 euros.
Précisez « ouvre.com » dans votre commande et vous aurez un petit cadeau supplémentaire.

A bientôt.

Un tout petit aperçu des dernières nouveautés que l’on peut trouver chez Indémodable :

newsletter.png

Si vous avez envie de passer par la boutique, n’hésitez pas à faire un coucou à Nathalie en évoquant le blog, elle se fera un plaisir de vous faire une réduction (code JM-10 en caisse).

Si vous n’êtes pas inscrit sur sa liste de diffusion, vous n’avez pas reçu l’info et mois je me réveille au dernier moment, mais… si vous n’avez rien de prévu demain dimanche 14, elle organise 2 ateliers/cours de patine sur bois : 2 h de découverte le matin, 3h de perfectionnement l’après midi. Il reste (je crois) encore quelques places. Ambiance très sympa entre cours, transfert de secrets de fabrication, bavardages et brunch de gourmandises… Le tout est animé par des spécialistes du sujet. Vous repartez avec vos oeuvres !

Plus d’infos ici :

ateliers.png

et pour la joindre :

contact-btk.png

Vous l’avez compris, la boutique est un peu ouverte demain…

PS : désolé, une petite panne sur l’hébergement cet après midi.

photo-tpvUne petite photo du comptoir déco de Nathalie, version « modernisée », avec du plaisir à faire la photo hier soir (avant d’aller boire du bon vin) et à partager ce matin (après un petit café).

Et… It works (in/out) !

PS : Oui il y a un peu de bazar utile en dessous (café !). Oui c’est connecté. Non pas encore de webcam. Il s’appelle juste « Mini ».

Plus de précisions sur cette configuration :
Petit bricolage perso pour le plan de travail.
Le logiciel de caisse / point de vente / stock / clients, j’en ai déjà parlé, la version 4 est vraiment super (consultable par iPhone en réseau local…)

Le Mini est un modèle de 2005 (!) G4 avec 512 mo de ram seulement.
Ecran 15″ non tactile (ce serait pas mal ça) Samsung.
Imprimante thermique (et papier pour les chèques / factures) Epson, avec carte ethernet.
Tiroir caisse relié à l’imprimante.
Lecteur code barre usb Voyager (jamais réussi à faire marcher un modèle en bluetooth).
Une imprimante d’étiquettes est prête à rejoindre le comptoir (mais faut apprendre à l’utiliser avant).

prestashop.png

Hier soir pas de foot (moi ce n’est que la coupe du monde), je suis passé rencontrer toute l’équipe des concepteurs de PrestaShop. une solution de site e-commerce open source qui va très bientôt être dispo en version 1.0 stable. Cela fait pas mal de temps que vous parle de cette solution repérée par hasard (via son logo) à la rentrée 2007 et que je suis l’avancement du projet (j’ai du commencé à la version 0.7 ou 0.8) et certains savent que j’a commencé (avec pas mal de difficultés personnelles ou des bugs bloquants) une version du site Indémodable (partie boutique en ligne) avec cette solution.

L’événement était très bien, rue montmartre, temps très doux, lieu sympa (la cantine, une sorte de web bar pensé pour le coworking et un point de rendez vous de startup) et ambiance positive, très pro tout en étant « jeune ». J’ai pu parler avec les développeurs très sympas sur un petit stand « technique » qui m’ont confirmé des points que j’avais cerné (quelques limites à la solution actuelle) et éclairé sur d’autres, pas eu le temps de passer sur le stand « graphisme » (dommage !), juste le temps de les féliciter pour leur tout nouveau site (qui de mon avis « déchire » et est aux standards des meilleurs sites US du domaine (webbapps) et j’ai pu à nouveau échanger avec les 2 fondateurs, notamment de ce que je pense qu’il faudrait ajouter à la solution. Je vous reparle de ce point un peu après, là j’ai fête de l’école.

Brocanteo needs help (to boost exciting new projects) – Envie de vous joindre à l’aventure ?

J’ai écrit un petit texte il y a quelques semaines pour enviedentreprendre, mais cela n’a rien donné, parce que ce n’était probablement pas l’endroit et le formatage sort des usages. Aujourd’hui je me tourne un peu vers vous pour évoquer que nous souhaiterions recruter une personne sensible à la déco et au commerce, probablement sous la forme d’un stage de césure, stage de fin de cursus ou alternance si possible d’un profil « touche à tout » qui a envie de partager l’expérience et si ça marche d’aller plus loin. Faites passer l’info dans votre entourage ou si vous avez des conseils à nous passer (adresses de sites pour publier une offre) nous vous tiendrons au courant de l’avancement.

Voilà l’article en question :

helpwanted.jpgTous ceux qui ont voyagé un petit peu aux USA connaissent ce panneau : « Help wanted » que l’on croise sur les petits commerce (et même parfois des enseignes de centres commerciaux). Ils sont pragmatiques aux USA : un processus de recrutement (on entre, on se propose) et d’annonce (le panneau) de recrutement simple. Pourquoi ? On met ce panneau et les ciblés comprennent tout de suite de quoi il en retourne : travailler derrière le panneau. Et bien on a envie de faire la même chose et surtout d’ajouter « parlons en », pour créer l’occasion.

Nous aussi on aimerait bien mettre ce panneau mais on a du mal à définir le quoi, le comment, le combien, le qui. Peut-être qu’on va l’afficher ici, pour en parler.

Ce que l’on sait c’est que notre taille, nos fonds, les moyens (espace) ne permettent pas d’ouvrir un recrutement traditionnel ou de chercher un simple renfort ponctuel et parce que l’on sent et on sait qu’il y a des choses à faire et que l’on manque de ressources.

En regardant rapidement les sites d’annonce on est très vite perdu. Quelles sont les mentions obligatoires, légales, les salaires, les chartes, etc… Si vous avez des conseils, nous sommes preneurs.

Le plus difficile est de cerner le job et d’y glisser de l’esprit d’entreprise et la prise de risque, pour partager l’envie. En pratique nous aimerions que le job se définisse et se créé avec la personne, en écrivant ensemble une partie de la stratégie . Tout simplement parce que mélanger retail et e-commerce ce n’est pas simple, on en a déjà parler ici et en TPE cela nécessite de très bien s’entendre et d’avoir envie de toucher à tout – le confort cadré d’une grande entreprise est loin, mais il y a quand même d’autres conforts à définir ou apprécier ceux qui sont déjà mis en place (local, horaires, ambiance, moyens, personnes, domaine, produits, responsabilités).

L’idéal serait un(e) étudiant(e) qui souhaite finaliser des études ou une orientation spécifiquement vers ces domaines et s’inventer son job avec nous, un job assez féminin quand même. Un petit peu comme l’a fait Nathalie. Si vous connaissez quelqu’un, merci de transmettre nos souhaits ou nous mettre en contact !

Concrètement, même si les nouvelles technologies le permettent cela ne pourrait pas être du travail à distance ou alors une partie du job (le online). En pratique il faudra aimer le contexte d’une boutique, accueillir et conseiller des clients, que ce soit en ligne ou pour de vrai. Mais il y a tant à apprendre de ce job à inventer un peu plus chaque jour.

Alors en pratique ? Contactez nathalie !

fetes-des-meres.png

Zinc, fer rouillé, toile de jouy, toiles en coton, des matières chinées que l’on redécouvre et qui feront des idées de cadeaux qui sortent de l’ordinaire, comme des ardoises pour parsemer la maison de mots doux ou se transformer en liste des courses et des lettres d’enseignes pour écrire sur vos murs avec style : Une bonne occasion de penser aux mamans !

fleurs.jpg

Toutes les commandes des clients Hellotipi (à préciser lors de votre achat) se feront offrir un joli sachet de bonbons à l’ancienne, que ce soit pour une commande sur la boutique en ligne Brocanteo ou à la boutique de déco Indémodable, à Puteaux ainsi qu’un code pour 6 mois d’hébergement pour votre site de famille sur Hellotipi (valeur 36 euro, valable pour les nouveaux sites : On les attend) : la bonne occasion d’essayer ce service en ligne (arbre généaolique, hébergement privé de photos etc…).

Pour l’occasion on a préparé pour vous une superbe sélection qui est fabriquée en France par Un esprit en plus : ce qui vous plaît beaucoup en magasin :

lettres-enseigne-magasin.jpg

Pour composer vos mots avec des grandes lettres en fer rouillé du type enseigne de magasin ou boutique, il suffit de commander le bon nombre de lettres (à indiquer dans le panier dans le champ quantité) et nous préciser le mot dans la partie « message – ajouter un commentaire » de votre commande. Elles sont très faciles à accrocher (un petit clous suffit).

VDD-6012-ardoise-feston-zinc-slate-320x240.JPG

Les ardoises en zinc peuvent être suspendues un peu partout dans la maison, en intérieur comme en extérieur. elles sont accompagnées d’une sangle à matelas nouée et d’une craie pour écrire vos plus beaux mots doux. Les modèles « géant » (dont celui en forme de coeur) sont disponibles en magasin.

etiquettes-brocanteo-zinc.jpeg

Les étiquettes en zinc sont de petites tailles et se glissent partout, elles sont pourvues d’un lien en fil de fer habillé de papier et peuvent être détournées en rond de serviette ou porte clés de jardin. Une joli matière pour habiller une table.

Très instructif et probablement complet au niveau périmètre, Grégory de Wizishop a réalisé une étude des solutions ASP (location de logiciel en mode hébergé) de boutique e-commerce et a mis en téléchargement ce dossier basé sur des entretiens avec les fondateurs des solutions (ici) – solutions Françaises (petite précision).

De la plus simple, la moins chère à la plus évoluée et la plus chère, exit donc les solutions open source à installer, paramétrer et faire évoluer vous même. Il y a quelques solutions que l’on peut « acheter », mais c’est rare. Quelques petits regrets mais c’est normal, nous n’avons pas le même angle d’analyse (l’ergonomie d’un back office, les liaisons avec des systèmes de gestion/compta etc.), aucune question posée sur la montée en charge, et un tableau récapitulatif / comparatif des fonctionnalités est absent du dossier. Cela laissera un coté subjectif aux conclusions. A vous de vous construire les votres en fonction de vos critères.

Un dossier à lire pour celles et ceux qui se posent des questions sur ce sujet, notamment si vous n’avez pas le temps ou les compétences pour installer, paramétrer, faire évoluer (en surface ou en profondeur), héberger, maintenair (aie), etc…) les différentes solutions open source qui cohabitent avec cette offre extrêmement riche. Les tarifs sont très variables (frais fixes, variables, attention aux options, rajouter les frais bancaires), et il aurait été amusant de comparer aux coûts d’une boutique ebay.

Pour bien mesurer les tarifs, n’hésitez pas à comparer sur 2 ans (par exemple) avec des devis de réalisation de boutique à partir de solutions existantes ou open source – n’oubliez pas d’inclure un hébergement qui tient la route.

J’espère qu’un prochain dossier en parlera car il y a de quoi faire (Joomla/virtuemart, Prestashop -mon préféré, et Thelia, oscss, magento, dont j’ai déjà parlé bien sûr, etc…).

Je suis content parce que j’avais proposé en retard d’étudier une des solutions testées, qui de mon avis méritait la comparaison (si ce n’est plus), et que j’avais moi même vraiment apprécié lors de ma phase de réflexion (Espace Boutik pour le nommer) et j’ai pu tester une solution que je ne connaissais pas (beta de l’option eboutique de Kiubi : très très beau et fonctionnel, mais c’est une beta à laquelle des fonctionnalités seront ajoutées dans l’année) et 42stores a été lui aussi passé en revue (simple et très prometteur). J’ai aussi remarqué plusieurs solutions qui valent le coup (store factory, rentashop), qui s’attaquent au multi boutique, mais aucune ne semble vraiment se tourner vers les flux (in/out) pour travailler avec des places de marché.

Bonne lecture.

En ce moment à la boutique déco Indémodable, il y a de plus en plus d’objets pouvant tout à fait donner une touche « Loft » car bien dans l’esprit des objets de métier et industriels.

esprit-loft-brocanteo-indemodable.jpg

A vous de les mixer. On y trouve pèle mêle : Lampes Jieldé colorées ou chromées (Indémodable est le distributeur de Jieldé sur les Hauts de Seine), grande table en métal d’atelier qui peut devenir un bureau au look unique, les lettres en métal rouillées, ardoises géantes en Zinc, boites en zinc, patères, casiers de bouteille à détourner, escabeau en bois.

Vous aimez l’art moderne et avez envie de découvrir une artiste hors normes (ET éclectique) ?
Rendez vous au vernissage de l’expo de dessins et sculptures d’Audrey Bastard qui aura lieu du 8 au 19 février.

Matières redécouvertes, inspirations créatives, venez la découvrir et vous faire surprendre !

invitation.png

Audrey est à l’origine d’une partie du graphisme de Brocanteo (icônes, choix et mix des couleurs) et quelques oeuvres sont présentées tout au long de l’année dans la boutique à Puteaux.

Soldes d’hiver

Soldes sur plus de 70 articles de -10 à – 40 %  à partir du 9 Janvier jusqu’au 19 Février.
Décoration intérieure et extérieure, cadeaux originaux et durables, douceurs de vivre, gourmandises.

Rendez-vous pour une pause shopping dans une ambiance chaleureuse au show room « Indémodable
Adresse : 166 rue Jean Jaures – 92800 Puteaux.
Horaires : du Mardi au Vendredi, de 12h à 20h – le samedi de 10h à 20h.
Ventes privées le matin et le dimanche matin sur rendez-vous (01 41 38 24 23)
Plan d’accès ici.

A bientôt,
Nathalie.

 PS : Votez pour nous sur ohmybuzz ! 🙂

Alors qu’ Internet se réveille ou dort encore, nous on a démarré 2008 : réveil tôt (ça aide un chien qui parle et qui aime prendre l’air le matin tôt), petit déjeuner qui s’étire, coups de téléphone qui rapprochent, rangement(s). J’ai sorti le sapin dans le jardin (un sapin avec racines en pot qui dure… depuis 4 ans au moins – il va re respirer). On va enchaîner une petite ballade en forêt ou sur l’île et ensuite… on attaque l’inventaire (!) de la boutique.