J’y pense depuis longtemps et je remarque que les #hashtags sont absents des publicités en France. Vous avez déjà probablement vu la publicité avec la mention shazam qui permet d’obtenir un contenu complémentaire si vous lancez l’application (si vous avez le temps), une mention de facebook, voir de youtube, peut-être même google+ (je plaisante), mais pas de tags (pourtant ce n’est pas sale) ou de twitter, ce petit mot de liberté que vous pouvez chercher, utiliser, cliquer et interagir avec pour aussi pouvoir mesurer l’utilisation (par exemple avec un topsy.com ou hashtagtracking.com).

A l’origine on écrit ce qu’on veut comme hashtags sur twitter (ah oui, les #hashtags c’est surtout sur Twitter hein… sur Facebook ça existe pas, n’en faites pas, c’est pas cliquable), la communauté se guidait elle-même et puis les émissions tv ont un peu récupéré les codes des communautés et intégré les tags dans les émissions (#adp #motcroises #topchef et #top14 #rugby) qui sont très spontanément LT (livetweetées).

Et puis j’ai vu ce tweet :

Ça emmène ici. Forcément chez nous le super bowl c’est pas notre truc et puis les publicités sont remplacées.  Mais 50 % ça fait beaucoup. J’avais déjà tweeté il y a 1 an ou 2 sur le fait que les séries tv incorporaient un tag au début et à la reprise des pubs, que j’avais effectivement vu aux usa des pubs tv avec des calls to action pour aller sur Twitter, mais pas encore autant de pubs. Forcément je pense que c’est couplé avec une présence sur Twitter pour un dispositif vraiment interactif.

Mais du coup je me demande, dans combien de temps ce sera effectif ici , quand verra-t-on une publicité grand public (genre à la tv) avec un #hashtag ? Qui se lancera en premier (dites-moi si je l’ai raté du coup) ?

Wait and tweet, ça viendra. Tout comme des tweets dans des pubs tv et pourquoi pas un call to action plus explicite.

PS : pas besoin « d’être sur twitter » pour suivre ces hashtags, il suffit de taper twitter.com/search et saisir le tag, exemple avec #motcroises

Instagram_Icon_SmallMalheureusement. D’une appli mignone et innovante sur iPhone, Instagram devient de plus en plus web, influence de Facebook probablement (j’imagine une réunion où un « mais comment on peut faire voir à des annonceurs un truc que mobile » a du fuser). Instagram parle de feed et pas de timeline.

 

instagramfeedwebAvantage : C’est plus grand : on voit mieux les photos et on peut utiliser une bonne partie d’Instagram sur son mac/pc/tablette (sa timeline).
Mais il faut l’appli mobile pour trouver des utilisateurs, cliquer sur des tags et surtout… publier des photos.
Quand même presque pratique pour du multicompte via plusieurs navigateurs (info Cm) manque le search.

Ensuite ? Je prédis qu’instagram va un jour nous proposer des widgets pour « proposer » un like sur une photo sur le web (et son affichage, aujourd’hui il faut aller prendre la photo dans le code),
Mais aussi avoir un widget de profil, un bouton follow etc
Mais aussi un search complet comme sur mobile + les tags ! ou le partage « social » d’une photo (obligeant aujourd’hui à copier/coller l’url d’une photo).

Je ne pense pas qu’ils oseront « webiser » la publication, alors que c’est techniquement très facile à faire, c’est tout simplement un terrain où facebook a déjà sa place comme flickr et beaucoup d’autres.

Un peu plus près du web et d’un format pour des annonces. On verra bien.
ah et sinon une version iPad non ?

exemple-twitter-card-youtube

Un avantage (ou enjeu) facile à comprendre (surtout lorsqu’on connait la problématique des 140 caractères) : un petit peu de code sur votre site au format « twitter card » et lorsque votre site sera lié sur twitter, les tweets afficheront du contenu en plus provenant de votre site (sous la forme d’un media) au lieu d’afficher un simple lien forcément incompréhensible. Cela permet de donner envie de voir le reste du contenu sur le site.

Tout est indiqué ici : https://dev.twitter.com/docs/cards (mise à jour du 30 Janvier)

Et Twitter précise :

As a developer, Twitter cards can…

  • Give you control of how your content is displayed with Tweets
  • Drive traffic to your site
  • Increase the number of people following your Twitter accounts through content attribution

Ce qui est bien pour votre contenu et bien pour Twitter (ça rend le tout plus gai). Ceci fonctionne sur twitter.com appli twitter mobile, tweetdeck et les widgets twitter officiels.

Ps : oui j’essaye d’ajouter ça sur ouvre.com 🙂 Twitter passera en revue le fonctionnement sous 5 à 10j (il faut s’enregistrer).

Pourquoi ne seriez-vous pas followé ou seriez vous « unfollowé » ?
Lorsque l’on démarre sur Twitter on a une petite fenêtre qui invite à tweeter en écrivant. Vous pouvez naviguer sur internet et partager ce qui vous semble intéressant (copier/coller d’url et vous indiquez un titre. Et puis via votre navigation web, votre timeline, le moteur de recherche, l’interface de twitter proposant des comptes, vous pouvez suivre (follower) d’autres comptes twitter et les engager (en les @mentionnant ou les retwittant RT, retweet), en parlant avec les autres. Tout ça c’est ce que j’appelle le tweet artisanal.

Mais tout le monde ne voit pas twitter de la même manière et parfois on peut être « unfollowé » (quelqu’un qui vous suivait arrête de le faire) ou avoir à se demander si vous followez de bons comptes (quand vous lisez ce qu’ils tweetent).

Je me suis basé sur justunfollow et thetwitcleaner (ce dernier est très complet et permet même de faire un bilan de son propre compte), ce sont des outils qui permettent de unfollower selon plusieurs critères que j’ai trouvé intéressants et qui peuvent vous aider à réfléchir à votre manière d’utiliser twitter :

  • Nothing but links : ce sont des comptes qui sont probablement alimentés automatiquement (ou manuellement) mais ne proposent que de sortir de twitter via des urls et donc ne sont pas ou plus dans la conversation ou le partage humanisé. Ce sont des taux de 70 à 80% de liens, too much retweets Few RT, no @ : bref ce sont des comptes qui oublient de lire leur timeline et poussent trop de liens vers leur site ou des sites de news.
  • Repeating the same urls (plus de 25% des tweets comportent la même url) : link spamming
  • Self obsessed (citation de la marque ou compte plus de 50% du temps
  • Snob (moins de 10% de follow back),
  • Posting identical tweets (trop souvent les mêmes tweets)
  • App Spam : plus de 50 % des tweets proviennent d’applis comme paper.li, blip, foursquare etc ou qui utilisent des @spamming apps
  • Les comptes qui ne sont pas interactifs
  • Absence de tweets (souvent plus de 50 jours) : comptes de surveillance ou abandonnés / faites un effort
  • Pas encore actifs (moins de 10 tweets, oui c’est possible)
  • N’interagissent avec personne ou robots (ce sont souvent des comptes de flux rss, sites de news ou de blogs), à ne prendre que si vous voulez des news.
  • Hardly follow anyone (un peu snob, le compte reçoit des mentions mais ne suit pas ses fans)
  • Egg Heads : pas de personnalisation de l’avatar, allez un peu d’humain
  • All talk all the time : plus de 24 tweets/jour sans @réponses ni dm (bref le compte parle tout seul)
  • Contenu peu original (plus de 70% de retweets : contenu produits par d’autres)
  • Not so interesting : plus de 50% parlent d’eux mêmes (twitter de marques)

Pourquoi arrêteriez-vous de follower un compte twitter :

  • Vous ne le connaissez pas dans la vraie vie ou n’avez plus d’affinités avec celui-ci me semblent 2 bonnes raisons
  • Le compte parle politique trop souvent et ça va…
  • Il ne vous follow pas et auriez voulu être dans l’échange (vous l’avez mentionné plusieurs fois, vous l’avez retweeté ou RT, mis en favori etc)
  • il vous a unfollowé (boom représaille 🙂
  • le compte ne follow personne
  • le compte follow tout le monde et a bcp bcp de followers, pourquoi ferait-il attention à vous ?
  • N’utilisez pas d’applis comme Metwee / tweetadder ce n’est pas bon. Les liens fb.me goo.gl scoop.it ne montrent pas que vous partagez « à la main », ils sont moins engageants. Regardez vos réglages Viadeo.
  • Attention aux outils de dm automatiques. Surtout si on le reçoit à 5h du mat avec un push qui réveille tout le monde.

Il y a d’autres pratiques sur twitter qui ne sont pas top mais qui semblent moins détectables par les outils, ce sont pour moi les tweets automatiques qui reprennent un contenu sans citer la source (en gros le RT moins la mention) et qui semblent être écrits à la main et issus de la navigation mais qui ne le sont pas. Dans les tweets perturbants il y a aussi les tweets programmés, ce sont des infos réchauffées publiées à des heures qui sont dites « actives » et les personnes ne sont pas forcément derrière leur clavier.

Moi même je me laisse dériver facilement mais toujours derrière le clavier : ne voyant pas les retweets je ne remercie pas assez ceux qui le font, lors d’un match de rugby ou une émission de tv marrante ça dérape fort, et puis parfois je pars en mode tchat et je sais que cela peut être pénible.

Bref, soyez humains sur twitter. Faites signe, partagez des contenus en évoquant ce que vous en pensez, aidez et remerciez, si une conversation vous intéresse et que vous pouvez apporter quelque chose allez-y.

Bons tweets !

Même si je n’ai jamais recherché l’audience, même si cela reste mon lien quand je fais un commentaire, et que je continue à écrire (une partie) de temps en temps ce qui me motive ou m’intéresse, avec du Apple dedans majoritairement (mais ça c’est depuis le début) et autres geekeries, il faut bien que je me l’avoue mon blog a mal.

Je profite d’une petite pause dans un tunnel et une météo vraiment pourrie pour faire un micro point.

L’objectif de départ c’était d’écrire mes réactions et humeurs sur nos outils (d’où le titre rhumeurs digitales), ça a démarré un mois d’aout pendant lequel j’avais du temps, en 2002. Cela m’a valu un passage dans une revue, MacWorld… Petit repère pour quelques amis « d’avant » avec qui on pouvait continuer des conversations malgré les distances, coin de lecture pour des égarés qui ont été accroché par une idée ou un mot clé, je n’ai jamais vraiment cultivé les objectifs. Remarqué sans le savoir par un des fondateurs de MacGénération cela m’a valu d’expérimenter le premier podcast audio du site que je lis toujours régulièrement, pour parler d’entreprise en « tout mac », en 2005. Remarqué pour mes prises de parole sur la création d’entreprise, nous nous sommes vus proposer d’écrire sur enviedentreprendre.
Une partie aussi « mémoire » par l’écrit.
Il faut bien que je l’avoue, cela fait bien longtemps que je ne m’occupe plus vraiment du blog, pourtant c’est toujours à cet endroit que j’y expérimentais et m’exprimais sur ces expériences, que j’y écris des pensées un peu plus profondes, que je me creuse pour faire un petit visuel. C’est là aussi oùje posais les résultats de mes « ruminements et cogitations » et donc mes choix technologiques ou découvertes, et je constate que c’était du durable (wordpress, oscommerce, prestashop, l’énorme virage tout apple/mac et puis iphone, ipad).
Alors ce blog, c’est comme une plante qui continuerait à vivoter, mais sans que je l’entretienne vraiment, juste un peu d’arrosage de temps en temps. Je ne me souviens même plus quand j’ai désactivé le code de mesure d’audience que je ne regardais pas. Et c’est pas bien, pas bien du tout. En parallèle j’ai aussi vu les autres usages des blogs et il y a toujours des virages qui me déplaisent (je n’aime ni les blogs sponsorisés, ni les sploggeurs et faute d’orthographe…).

Il faut dire que depuis 3 ans, l’effet twitter (et par ricochet Facebook) me permet de beaucoup plus écrire et intéragir, le tout au même endroit,mais c’est aussi un tueur de lecture RSS (et donc de systématiser la lecture/réaction). Je vais peut-être regarder à trouver un effet boomerang. J’ai vu quelques outils qui permettraient de rediriger des commentaires twitter sur le blog, mais en même temps sur twitter ça part parfois dans tous les sens (où je donne moi aussi mon avis sur la météo).

Il faut aussi que je fasse plus simple et que j’arrête de jouer (avec) les parenthèses : Donc, je recommence à écrire (et cela pourrait être sur vraiment plein de sujets) et bientôt le blog sera « reloaded ».

Ayé, pause café terminé.

</mode autocoach>

ps : et paf, qu’est-ce que je disais… 0 commentaire mais 3/4 échanges sur Twitter dont 2 retweet.

Allez, énième café de la journée et j’inaugure une nouvelle rubrique : les posts qui auraient mérité vos commentaires. Ils sont là (ici, noyés dans la masse) et j’ai pris plaisir à les écrire, à y réfléchir et pourtant ils ne vous ont pas fait réagir. Lus vite fait ou pas lus, pas le temps, je comprends ça m’arrive (d’ailleurs j’ai parfois tendance à vachement réfléchir puis à faire un commentaire super tardivement).

Donc c’est l’occasion de leur faire une petite redifusion.
Ne les laissez pas orphelins de vos avis. A vous de jouer les amis :

Et voilà pour les plus récents. Cela me permet aussi de commencer 2 rubriques : les posts que j’ai vraiment aimé écrire, et probablement une petite revue de lecture de blogs que j’ai aimé lire.

A+

Ps : non ce n’est pas du rechauffé des restes 🙂

 

Il se pourrait qu’Etsy se fasse « doubler » sur le .fr (ici).

Si vous ne connaissez pas Etsy : Etsy.com est un site place de marché spécialisé dans la vente d’objets que vous fabriquez vous même. Bien loin d’ebay, les prix sont fixes et toutes les catégories sont bien identifiables, de plus il y a la notion de panier ou caddie (le fameux shopping cart) et tout vendeur a son espace . J’ai découvert Etsy après quelques recherches après avoir constaté que sur Brocanteo on faisait déjà ça car nous étions contacté par des personnes qui fabriquent et créent (du HomeMade) et nous en permettons la vente. Etsy offre une interface simple et des méthodes de navigation très en avance. Essayez « colors » ou Geolocator, du jamais vu. Time Machine c’est énorme également. Etsy doit arriver en France.

Free et Neuf on annoncé et mis en place 2 trucs intéressants récemment :

– ne plus payer l’abonnement France Telecom en zône non dégroupée (c’est à dire que tous les abonnés des 2 opérateurs peuvent se désabonner de France Telecom)

– utiliser le disque dur dans les box tv pour enregistrer la TV

Pas mal pour une rentrée sur le marché de l’ADSL

Steve Jobs accueille le CEO de Google au conseil d’administration.

Ouah !

Mais…à quoi doit-on s ‘attendre ? peut-être pas grand chose.

Après Larry Ellisson d’Oracle (époque iMac), Al Gore (encore en place et qui anime des démos d’iChat dans des keynote), ou le pdg de Gap (qui a bien servi de conseil pour la stratégie des Apple Store, à part à Paris), il y a toujours eu peu d’impact dans ces ralliements, à part pour Steve Jobs lui même.

Le rapprochement entre les 2 firmes peut créer des synergies (search, musique, video), mais ce n’est pas l’objet d’une nomination de ce type. Ce qui est intéressant c’est qu’Eric Schmidt (sait) pilote(r) -très bien – au quotiden Google, qui est une sorte d’Apple dans son genre.