Calinisba la boutique pour les bebes et les parents En 2003 et plus précisément en 2004, Karine a créé Calinisba, une boutique en ligne dédiée au monde de l’enfance, de la puériculture et aux premiers éveils, toute une offre pour offrir intelligemment aux enfants et petits enfants de 0 à 6 ans. Une idée probablement issue de la naissance de sa fille Ophéline, qui a permis à Karine de déceler une série de manques chez les acteurs traditionnels, notamment sur les assortiments (tailles ou couleurs) et qui l’ a poussé à créer une marque « caline » pour s’adresser aux bouts de chou (marque dont on attend ici l’explication complète) et surtout à leurs parents ou grands parents.

Karine a suspendu sa carrière plutôt marketing pour se lancer dans un projet très concret qui dépasse le marketing et est aujourd’hui une entreprise à part entière (service client, colis), avec une marque très douce et une démarche affirmée, bien ancrée dans son quotidien. Du body indispensable des premiers mois, au transat ou au pyjama des premières années, le lit ou la poussette, Calinisba a à peu près tout ce qui se fait de mieux.

I6002 Gd Antiuv Gd Nbb22651 Gd Rallysport3 Gd

Le référencement des produits est exemplaire et elle cherche toujours les petits produits malins, utiles, futés, aux bons prix, le tout avec des emballages cadeaux et des expéditions personnalisées. L’activité a démarré « à la maison », se poursuit aujourd’hui avec une bâtisse dédiée et les clients sont au rendez-vous, très satisfaits !

Opérant des essais systématiques des produits et une véritable sélection, les références sont précises, notamment des couleurs, calinisba est aujourd’hui de plus en plus diversifiée dans tout le domaine de l’enfance, notamment les peluches et les articles de puériculture pour accompagner les premiers âges, mais également l’habillement, l’idéal pour compléter une liste de naissances (un service à développer ?).

Calinisba vit une croissance pilotée par ses clients et une satisfaction d’offrir des rayonnages plus riches que des surfaces de vente traditionnelles et un service client attentif aux attentes.

Comme Nathalie avec Brocanteo, le résultat est très loin des clients et des stratégies entreprises chez leur employeur qui les a fait se rencontrer, Duke Interactive qui est plutôt tourné vers le luxe et l’accompagnement sur Internet de grandes marques, marques qui n’ont pas eu besoin d’internet pour se constituer. Démarré à peu près en même temps que le Brocanteo « non officiel », l’aventure Calinisba et Karine nous ont donné un peu plus envie d’entreprendre au moment où nathalie commençait la constitution de son « garage » de démarrage, les ventes sur ebay et surtout les marchés à la brocante et les vide greniers. C’est probablement pour Nathalie la démonstration qu’une entreprise peut avoir une dimension familiale (par exemple dans le couple) et n’est pas une tentative personnelle isolée (les renforts sont obligatoires).

Je glisserai même un parallèle entre Brocanteo et calinisba, les projets ont été mûris pendant les premières années de nos enfants et Nathalie chine des objets comme pour nous et notre maison (objets qui sont d’ailleurs tout autour de nous au quotidien) et Karine sélectionne des objets comme pour sa fille, qui d’ailleurs a parfois servi de modèle et cobaye de bon nombre de jouets ou articles d’habillement !

Calinisba-Locaux

Petite anecdote importante : ils nous ont tellement donné envie que nous suivons leur traces et les avons intégré dans nos projets, notamment au capital de Brocanteo afin de bénéfichier de leur expérience et de leur faire partager notre propre projet. La gouvernance et le conseil par l’apport en industrie se font bien sûr de manière digitale un peu plus depuis leur « mise au vert » : discussion par email ou chat/skype, mais le franchissement des frontières kilométriques (Calinisba a quitté la région parisienne pour les environs de Poitiers) sont l’occasion d’entrevues régulières et de bons moments passés ensemble.

Dans une forte dynamique et pour ne pas tout mélanger, Calinisba a créé déjà une autre enseigne, une boutique pour les doudous et les peluches, doudou shop, on vous en parle très bientôt : la boutique rêvée pour tous les parents qui ont eu un jour à retrouver le doudou perdu ou détruit ou la peluche adorée oubliée dans un hotel ou un train, qui ont été offert ou acheté via un magasin qui bien évidemment ne le fait plus.

Technorati Tags: , ,

2 thoughts on “Puericulture et premiers eveils : Calinisba la boutique de l’enfance

  1. Merci Jean-Marc ! ;o)
    Pour la petite histoire Calinisba veut dire : la maison des câlins en un mélange maison franco-russe. Sans avoir d’origines russes, enfant, j’ai beaucoup lu de contes du monde. Le conte de l’isba aux pieds de poule ressemble beaucoup à notre conte de la maison en pain d’épices. Les isbas sont des maisons russes traditionnelles entièrement en bois, sans un seul clou. Les troncs d’arbre sont taillés de telle sorte à s’emboiter parfaitement, sans interstice. La combinaison Calinisba me plaisait et n’existait nulle part, ce qui est idéal pour un nom de marque. Et voilà !
    Amicalement,
    Karine.

  2. Génial, merci pour l’explication (je suis vraiment trop curieux) ! Cela colle bien à la douceur de l’environnement de la marque et ce que l’on ressent lorsqu’elle est prononcée. Le mélange et l’invention de mots c’est parfait pour créer une marque.
    A bientôt.

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis