Après me.com / iCloud.com qui pour le service de base est gratuit (et très bien), Apple a envie d’offrir plus de produits gratuits. En quelques jours Apple a ainsi fait mieux que free, du vrai gratuit avec :

  • iWork pour iOs soit les 3 meilleures applis pour iPhone / iPad :
  • Keynote
  • Pages
  • Numbers
  • Puis…
  • Mac Os X !!!
  • Puis iWork pour Mac Os
  • Puis iLife pour iOs et… MacOs soit
  • iPhoto
  • iMovie
  • Garageband

 
Avec une différence de taille entre iCloud ou Macos et les applications : les applications ne sont gratuites que sur les appareils achetés récemment. Bizarre, franchement, manière de remercier les précédents achats et une manière d’encourager les nouveaux (une fois activé c’est rétro disponible sur un compte et donc pour les autres Mac). Bref c’est Apple et c’est pas mal quand même.

<TROLL> L’iPhone est devenu tellement stratégique qu’Apple a choisi de faire une keynote iPhone au lieu d’une keynote Apple (une autre façon de le dire) donc pour aller visite voici résumé la keynote en un tweet :

et tout simplement confirmer des rumeurs qui ressemblaient de plus en plus à des infos… :

Et c’est assez rare de le constater mais sur le contenu même de la keynote, rien de dispo ! Pas d’iOS 7 dispo (il faudra attendre), pas d’iPhone 5c (précommande le ) et iPhone 5S (commande le 20/09) alors que plein de photos avaient circulé. (Z’avez vu je râle…) Ah si deux trucs : les applis iLife (sauf GarageBand) et iWork (Pages, Keynote, numbers) soit les plus belles iApps du monde passent gratuites pour tous les appareils iOs7 activés à partir du 1/09 (pour les autres…) ET une très très belle vidéo sur le design industriel des iPhone ici (sérieux, Ive qui vend du plastique c’est magnifique, ils auraient du faire un iPhone 5s en plastique aussi…).       Bon allez pour le plaisir, la vidéo de l’iPhone 5s           Mais on peut aussi s’attarder sur le design :

Pour les prix c’est simple (et une astuce pour le financer) :

Ah il manque un truc pour les gourmands

Attention là je positive : Mais pour moi il y a LE TRUC qui blaste : TouchID (lecteur d’empreintes digitales)

et l’appareil photo couplé au processeur ultra rapide (parait-il) : le PhotoPhone d’Apple

finalement… il manque un produit à se mettre sous la dent !

et on aurait pu espérer un #onemorething mais non

  Bon sinon iPhone 5c : couleur ou cool et iPhone 5s : speed ou super mais on peut traduire ça autrement :

et pour le fun parce qu’ils ont toujours du mordant et de l’humour chez Apple :

mais qui aime bien chatie bien la preuve :

COMMENT: PAS GAGNE POUR REMONTER EN BOURSE $AAPL (mais sur un malentendu autour de la biométrie et les power users / clients qui veulent migrer d’iPhone 3g, 3gs, 4 ça peut le faire)

Découverte via SportsMarketing.fr j’ai déjà regardé 4/5 fois (au moins) cette publicité et j’avais envie de la partager ici :

Cela fait plusieurs mois que je prends plus de plaisir à voir de telles images en croisant le monde du Handisport et son état d’esprit ouvert, accueillant, positif.

Du coup merci à Guiness d’avoir porté en film tv cet état d’esprit (et d’avoir médiatisé sur le web ce film, presque 3 millions de vues sur Youtube, bravo). Je suis foncièrement convaincu que les marques apporteront de plus en plus un soutien financier et d’image à ce monde où passionnés de sports se retrouvent, handicap ou pas.

Du coup je partage 3 autres vidéos qui m’ont touchées, elles sont moins médiatiques, uniquement partagées sur facebook Tous Handisport – un espace créé il y a quelques mois et qui m’étonne professionnellement tous les jours (et pourtant ceux qui me connaissent savent que je râle tous les jours sur facebook).

2 beaux reportages autour de la cécité
avec du foot :

et du judo :

et puis pour terminer de l’athélisme :

avec un grand merci à Orianne pour le temps qu’elle nous a consacré lorsque nous avons eu l’opportunité de la rencontrer lors du marathon qui concluait les mondiaux d’athlétisme paralympiques de Lyon.

Si Apple sort véritablement des iPhone avec des lecteurs d’empreintes digitales et si Apple a du flair et que la rumeur est vraie donc cela pourrait ouvrir une voie à de nouveaux usages, notamment de signature électronique. En même temps ils ont acheté une société spécialisée il y a un an je suppose comme tout le monde que ce n’est pas pour remplacer leur systèmes de badges dans leurs locaux ou pour les systèmes de signatures sur ipod touch dans les Apple Store.

Je vois effectivement Apple laisser les développeurs accéder à ce lecteur dans les applis comme ils l’ont permis à tous les capteurs des iPhone. Tout comme voice over ou siri (peu utilisé, pas ouvert non plus), ce serait une technologie à vraiment prendre en compte.

Et j’espère que tous les développeurs et designers vont se pencher sur cet usage. Si il y a bien un usage à intégrer c’est la signature électronique personnelle : J’ai autorisé cet iPhone et cette appli par un code à délivrer des informations : mes empreintes choisies m’éviteront de devoir resaisir tout ça et me permettront de signer électroniquement. Et puis c’est la voie à du multi-compte personnalisée « one touch », couplé à la caméra de façade.

Et vous qu’en feriez-vous ?

Pas mal de choses circulent sur le web, à croire que la soit la culture du secret d’Apple c’est fini soit des infos partielles sont distillées savamment afin de maintenir l’attention pendant que d’autres annoncent des choses.

Alors à quoi s’attendre (je ne sais pas) ? Plusieurs choses pour « relancer » Apple et notamment pour attaquer cette longue période rentrée > fin d’année toujours intéressante.

  • Un nouvel iphone avec une dose de révolution et des doses d’évolution
  • Un iPhone moins cher (ou plusieurs), on oublie que le décollage du premier iPhone est passé par une baisse de prix puis la subvention par les opérateurs
  • Un iPad mini amélioré et moins cher (perso je préfère les prix des Google Nexus 7 que les prix de l’iPad mini mais j’adore le design de l’iPad mini
  • iOs 7 (mine de rien je l’attends !)
  • De nouveaux MacBook Pro (je ne comprends pas que seuls les macbook air aient été boostés et pas les Macbook retina)
  • Les Mac Pro (oui je dis les en espérant qu’il y aura une entrée de gamme, juste pour accéder au design de ce nouvel ovni du personnal/pro computer)
  • Une vraie mise à jour des Apple TV et une offre de contenu et usages adéquate.
  • une TV Apple ? J’ai toujours du mal à y croire, mais je ne demande qu’à être étonné.
  • Hey le nouveau Mac OS Maverick !
  • un iMac Retina ?
  • un one more thing mais on n’est plus habitué, ah si une iWatch bien pensée, simple, design, un iPod qui donne l’heure et utilise l’internet de l’iPhone, avec une bonne autonomie ?

Ce ne sera peut-être qu’une étape de relance iPhone et iPod, qui fera patienter pour d’autres étapes. De toutes façons impossible de craquer pour tout ou de tout changer. Et tout le monde a des attentes différentes (sachant que l’on est forcément déjà un peu équipé).

En attendant, j’attends : J-5 Apple, Tim je suis prêt 🙂

 

Je vois beaucoup passer d’infos ou presque-infos sur la big data, surtout en rapport avec les médias sociaux, le web, le digital. J’ai eu à expliquer (ou tenter d’expliquer) qu’il fallait dans ce cas précis y mettre des yeux humains pour y découvrir des signaux humains et non mathématiques.

Je laisse le buzz continuer sur la big data, persuadé qu’en interconnectant plusieurs systèmes cela pourrait donner de jolis graphes de mots clés et peut-être prédire quelque chose (à qui), si seulement les personnes des systèmes pouvaient se parler et d’autres regarder les mots utilisés ou les conversations qui ont suivi et qui sont autour des mots clés. Et puis trouver les bons mots clés ce n’est pas évident.

Sur le web et les réseaux sociaux, l’expression ou la viralité sont spontanés, on peut un peu provoquer, mais au quotidien il s’agit bien d’une action volontaire d’un individu d’écrire et partager. Et tout le monde ne fait pas cet effort, ce n’est pas automatique, loin de là. Mais oui c’est big comme botte de foin à fouiller. De bons outils existent pour ratisser mais il faudra du temps homme pour trouver les noms des aiguilles à chercher et voir comment on en parle et qui en parle, voir même parler à ceux qui en parlent ou observer des conversations pour savoir ce que ça veut dire quand le sujet est complexe. La big data c’est plein de small data avec plus ou moins de volume selon les sujets (ce qui peut être décevant).

Mais je m’éloigne de la small data éparpillée :

De mon point de vue il y a donc avant tout de la small data à traiter, ces flux d’infos, d’avis, suggestions qui arrivent à différents endroits (le éparpillé) et qui interconnectés par des humains donnent des visions à 360°. Ces datas permettent d’identifier les signaux faibles et leurs répétitivité, moins nombreux on peut passer plus de temps sur le ton employé, les suites, les causes, les alternatives. Un signal faible c’est avant qu’ils ne deviennent forts ou tout simplement la cause ou la résultante d’autres effets, mais aussi tout simplement parce que tout le monde ne donne pas toutes ses infos et ne donne pas son avis sur tout. Je pense aussi et surtout à toutes ces datas qui gravitent autour d’une entreprise et qui sont disséminées dans différents systèmes hétérogènes:  Stats, clics, emails, infos d’un jeu, commentaires, articles.

Prenons une petite entreprise ecommerce qui a un site web, un blog, une page facebook et un compte twitter. Si elle organise un concours pour fêter son anniversaire sur son site (un formulaire, tirage au sort simple), et quelle en parle sur son blog, facebook et twitter + une newsletter à ses clients avec un code réduction avantage et une autre à ses prospects cela fait déjà un nombre assez élevé de systèmes mis en route, d’analytics à compiler et potentiellement de retours qualitatifs (commentaires, emails, likes, favoris, retweets etc) tout pour ça pour une small data qui pourrait être big à l’échelle de l’entreprise/service. Tout ceci sans savoir qui est qui la plupart du temps. Ni si elle livre dans les temps des produits qui font plaisir à ses clients ou pas. Si l’entreprise repose sur 2 ou 3 personnes il est possible qu’en une réunion autour d’un café la small data soit analysée en un coup, mais réutilisée ?

Je suis persuadé que bien traitée (volontairement avec un axe qualité), la small data permet même de démarrer un dialogue constructif pour une entreprise avec ses parties prenantes et notamment les clients.

nb : comme j’ai du mal à traduire big data, je ne fais pas d’effort sur le terme small data, mais on se comprend, ce sont tous ces fichiers/stats/avis éparpillés et que seuls des humains peuvent synthétiser.

 

J’avais oublié de préciser qu’Instagram permettait maintenant « l’embed » d’une image sur un site :

Ça va vraiment dans la bonne voie. Bientôt on aura aussi des widgets et des apps pour des galeries 🙂

Et ça marche pour les vidéos aussi :

enjoy

J’aime beaucoup twitter (beaucoup) et instagram (beaucoup) même si mon activité décroit dans le temps. Les 2 ne sont pas mariés, tant pis. Les 2 réseaux se sont mis en mode compétition sur un point : la petite vidéo de quelques secondes, Vine pour twitter, intégré à instagram pour instagram, format carré, prise sur le vif ou pensée comme une carte postale animée.

Avec chacun des différences et des limites :il fallait réaliser la vidéo uniquement dans l’appli mobile (iOs ou Android). Instagram a permis d’apporter la touche visuelle supplémentaire avec les filtres vidéos (superbement réalisés, d’ailleurs de mon point de vue Instagram a une avance indéniable dans l’ergonomie de cette phase d’aperçu des effets/filtres dans les applis photos). Vine : autoplay mais son désactivé, Instagram en pause mais son activé par défaut.

En pratique, pas glop : Coté réalisateur il y avait un hic, autant pour les photos si on voulait utiliser une photo déjà existante (ou réalisée autrement que via un iPhone/Android) on pouvait utiliser une photo de la bibliothèque (perso c’est mon utilisation, je prends une photo que je retouche ou pas avec Instagram et parfois j’utilise des photos produites autrement (du web, du print etc). Ainsi très souvent je « croppe » je zoom, pour ne pas montrer certains photos ou visages ou détails. Pour les vidéos c’était beaucoup plus compliqué, une astuce était de filmer un autre appareil/écran diffusant une vidéo déjà montée (avec tout ce que ça comporte comme difficulté (reflets, focus, le son…). Car pour le moment pas de possibilité d’éditer vraiment. D’ailleurs Vine a coupé le son de base, parce que souvent le son est mauvais. De même les images ne sont pas aussi bien que dans la démo 🙂 D’ailleurs quand on ratait un montage instantanné, bah… il fallait tout reprendre à zéro, fatiguant quand on veut faire de la qualité. Si vous êtes dans l’instantané jetable c’était parfait. Par exemple la bande annonce du biopic de Steve Jobs a été filmée via un iphone sur un autre appareil, déjà montée.

Mais ça c’était avant, depuis quelques heures c’est tout bueno : Instagram a permis de contourner cette difficulté en proposant d’aller chercher une vidéo de la bibliothèque et de la mettre au bon format (toujours carré,15s) et appliquer filtres. Et vous pouvez donc faire un bon montage parmi vos vidéos iPhone par exemple avec iMovie (si besoin entre plusieurs vidéos) ou intégrer une vidéo issue d’un montage précis pensé pour ce format. Du coup les marques vont pouvoir vraiment l’utiliser, et comme cela sera de la qualité je pense que l’on va bientôt voir arriver les posts sponsorisés (en tant que format publicitaire), les filtres redonneront l’effet « fait à la main » des débuts.

instagram-videos

 

Le moment râleur : Ah un truc… les 2 ont le même défaut au niveau donc de l’application mobile : PAS DE MULTICOMPTE ce qui favorise les erreurs humaines de CM lors d’un partage, et techniquement je pense que c’est un vrai frein de ne pas avoir la main sur le contenu une fois publié (les textes notamment). Ah et puis si au passage on pouvait comprendre quelque chose aux notifications de mentions/commentaires et aussi ajouter les liens cliquables dans les descriptions…

Depuis ça a réfléchi du coté des vrais réseaux vidéos et Dailymotion a sorti une appli permettant le montage Dailymotion Camera et Youtube qui avait déjà une version camera voit ses fondateurs sortir MixBit un réseau concurrent qui propose de faire du montage de bouts de 16s et utiliser d’autres vidéos  avec des effets vidéos. Mais Est-on tous prêts à faire de la vidéo ? Et tout ça sur Dailymotion, Youtube et Flickr (qui permettait de publier des vidéos de qualité) en plus de ces nouveaux ? Je ne suis pas certain que cela va décoller comme Instagram ou Vine, sauf pour Youtube, tout ce que fait Youtube fonctionne pas si mal, et sera intégré à google+. Je pense que Vine va évoluer dans le bon sens et suivre Instagram.

Mais pourquoi y’en-a-aucun qui fait des gifs animés ? Une idée pour tumblr (racheté par Yahoo).

Je me demande si tout n’a pas commencé quand Facebook a piqué le terme « timeline » à Twitter. Depuis que s’est-il passé ?

Facebook a introduit :

  • les hashtags (si si ce truc avec un « # » devant comme #66valley par exemple)
  • les comptes certifiés (le truc avec la petite marque bleue)
  • les mentions avec les « @ » qui permettent de mettre le nom d’un autre compte dans un post (ça ne marche pas dans tous les types de posts)
  • la fonction suivre (follow) comme abonnement d’un compte sans être « ami » ou « fan »
  • la fonction d’embed de post facebook (comme l’embed d’un tweet)
  • et maintenant teste les trending topics (cette petite liste de hashtags qui sont beaucoup utilisés).
  • je n’évoque pas les formats publicitaires (ça va de paire ex le sponsored post/sponsored tweet ou page like/sponsored account)
  • je dois en oublier (il ne me semble pas que le « partager » soit un retweet, ah si)

et bientôt un (vrai) moteur de recherche (ça promet).

Pour aller plus loin, Facebook devrait s’améliorer sur quelques points, par exemple l’intégration des contenus web et applications mobile (aujourd’hui considérés comme un site à part…) et deux derniers pour la route :

  • sur facebook une page ne peut écrire en privé à un fan (alors que par définition un fan « suit » une page et que sur twitter dès qu’une personne en follow une autre elle peut recevoir des messages privés de cette personne.
  • les notifications facebook (ah il y en a? mobiles ?) de messages, commentaires, messages privés ne sont pas du tout pensées pour être réactives, c’est ce qui fait la force de twitter, notamment pour des usages relationnels proches du tchat et pour des usages de relation client. J’ai peut-être rater quelque chose mais il faudrait que ça s’améliore.

Point commun (négatif) à Facebook et Twitter : les versions mobiles et web des 2 réseaux sont encore différentes et parfois ont du mal à savoir ce qu’ils veulent privilégier. 2 exemples pour twitter : les membres d’une liste twitter publique ne sont pas visibles sur mobiles, un tweet épinglé d’un compte certifié n’est pas visible sur mobile), 2 exemples pour facebook : poser une « question » sur le web et essayer d’y répondre en mobile, les commentaires de commentaires, et combien de temps on a attendu le « partager » sur mobile… Les 2 ne me semblent plus trop mettre en avant le « connect » (facebook connect ou twitter connect), dommage et pas le même usage. J’oubliais le coté « on se concentre sur nos propres applis plutôt que de favoriser un écosystème d’applis tierces », qui avait fait la force de Twitter notamment sur mobile et que Facebook a toujours fermé ou réservé à des solutions pros.

Et coté Twitter est-ce que ça regarde du coté Facebook ? Pas tant que ça :

  • Facebook rachète instagram, Twitter bloque « l’affichage » des instagram dans les timeline et intègre des « filtres » pour son service intégré de photos.
  • Twitter développe vine : 6 secondes de vidéos « instantanées » et affichées en boucle (avec le son coupé par défaut), Facebook intègre la vidéo dans Instagram, 15 secondes, pas de boucle, son par défaut, filtres sur les vidéos (et maintenant la possibilité d’utiliser une vidéo déjà existante (enfin).
  • Twitter met en avant le favori comme un like.

Perso j’utilise le « poke » sur twitter, ainsi que le « like » (mais aussi le favori comme un bookmark), manque plus qu’à twitter à parler de wall et de page pour les comptes twitter (beaucoup mieux que « fil » de tweets). Si Facebook regarde autant du coté twitter c’est qu’il doit y avoir une raison (c’est mieux, plus ouvert, plus engageant – tout le monde voit tout si il cherche et peut parler avec tout le monde si il le souhaite). De quoi donner envie d’aller voir comment ça se passe (b2b je pense) sur google+ et linkedin.

Comme beaucoup j’ai découvert les arrêts des projets de nouvelles lignes de TGV (dites LGV, pour que le TGV aille à la vitesse du TGV et pas à la vitesse de comme avant et de moins en moins vite d’ailleurs sur des lignes normales), mais que se passerait-t-il si on les finançait nous même en les mettant sur kickstarter ?

Avec des montants de dons à plusieurs palliers de rewards, allez en « échange » d’un billet de TGV, d’un billet de TGV A/R, d’un billet sur le premier trajer commercial, le train de l’inauguration etc.

J’ajoute que si on pouvait aussi penser à améliorer les liaisons est-ouest notamment dans le sud ça ferait plaisir.

Seriez-vous donateur pour votre propre ligne de TGV ?

Vu en famille, en 3d (wow) et en vo (ça fait du bien).

Coup de coeur pour toute l’esthétique du film, l’acteur, l’actrice, et plus spécialement le scénario de la première partie ou… la musique. Je le range dans la même catégorie que les 3 derniers Batman.

manofsteel

 

Et puis ça fait du bien de temps en temps un bon film spectable 🙂

Bons films

Depuis 82/83 je lis pas mal de choses sur Steve Jobs et sa startup Apple, les revues, les livres puis le web qui nous a apporté pas mal de photos et vidéos, très rare à la tv. Puis il y a eu Pirates of Silicon Valley qui mettait en scène un Steve Jobs et Bill Gates à la tv, avec Noah Wyle en Steve Jobs (qui fera un très bon iCeo en début d’une Keynote en 99). Mais Steve Jobs n’est pas connu/apprécié de tout  le monde de la même manière. Je suis donc très partagé sur le fait d’aller voir au cinéma un film sur la vie de Steve Jobs (ou une bonne partie).

A nous de juger fin Août.

Petite mise à jour de cet article sur les forfaits mobile, ça bouge encore sur les forfaits d’entrée de gamme et dans le bon sens

Free mobile a toujours ce forfait à 2€ bien pratique, qui peut évoluer avec son option mms et data de 20mo puis 0,05/mo à 1€, soit 2,99€ 2h et 20mo ou 6,99 pour 100mo donc.

Orange propose avec sosh un forfait à 4,90 de 2h, sms/mms illimités, 0,05 le mo et une option à 50 mo pour 1€ : soit 5,90€  2h et 50mo (bloqué pas de surprise) ! Toujours hésitant sur l’entrée de gamme supérieure, ils ont supprimé le forfait à 14,90… que l’on peut recréer avec une option 1go boost à… 10€.

SFR avec Red propose  un forfait à 4,99 de 2h, sms/mms illimités 20 mo de data internet, 1€ les 20mo, soit 5,99€ 2h et 40mo

SFR propose joe mobile à partir de 7€ pour 2h / sms/mms illimités et 100 mo data en H+

Mais c’est VirginMobile qui propose un forfait à 3,99 de 2h, sms illimités et 100 mo de data internet en H+ (0,05/mo au delà) et son forfait intelligent de 2h + 1go data à 9,99

Finalement si on ne fait pas attention… 2h et 500 mo ça coute combien?
Free : 26,99 / Sfr 29,99 / Virgin 23,99 / puis Sosh 14,90 et Joemobile 11€ (avec options)

Bref faites attention à l’usage occasionnel ou non maitrisé 🙂

Et puis une bonne nouvelle chez Sosh pour ceux qui ont aussi un iPad 3g : on peut demander une deuxième sim pour utiliser le forfait internet dans une tablette : 5€ par mois pour le « multi-sim ». Après la généralisation du partage de connexion 3g, ce serait une nouvelle bonne évolution pour le marché.

Hello,

J’avais envie de partager un de mes coups de coeur e-commerce du moment avec aromaticulture, un site d’une pépinière artisanale, passionnée, pas comme les autres car spécialisée dans les plantes aromatiques, odorantes, ou aux vertus médicinales et j’ajouterai dont les origines des plantes sont le reflet de la diversité mondiale mais… made in france et reflet d’un artisanat de qualité.

Alors déjà j’ai découvert que oui il est possible d’acheter en ligne ses plantes, ses aromates et aromatiques, plutôt que dans la jardinerie du coin de zone d’activité et ensuite j’ai découvert que l’on peut y acheter de la qualité et de la diversité !

Je ne l’ai pas découvert sur internet mais dans la vraie vie, sur une exposition de plantes et c’était le seul à vendre des arbustes que j’adore : les myrtes. En rentrant sur les étiquettes le pépinieriste avait pensé à imprimer l’adresse de son site internet et deuxième bonne idée, à vendre en ligne. Les 2/3 arbustes achetés en pots sont parmi mes plus belles réussites au niveau de mes jardinières et surtout j’ai apprécié de trouver des espèces rares, en tout cas cela sortait vraiment de l’ordinaire.

Ce que j’aime bien c’est que l’on sent que la production est vraiment « artisanale »,  les plantes sont produites en petites quantité, les commandes sont personnalisées, les emballages sont astucieux et… beaux. Malheureusement qui dit petites quantités dit stocks variables, mais heureusement le site est mis à jour en fonction des possibilités.

Personnellement j’ai pu me constituer une petite collection de menthes (héhé mojitos) et de myrtes alors que j’avais le plus grand mal à trouver soit de la variété (menthe), soit de vrais arbustes en jardinerie (myrte : me suis fait avoir 2 fois, stop). Et j’ai hâte de voir mes goyaviers du chili grandir et voir les fruits.

menthe

 

J’ajouterai que aromaticulture fait partie d’une association www.plantesetcultures.org/  qui veut favoriser ce type de production de qualité et diversité, avec notamment 2 testées et approuvées : www.senteursduquercy.com et agrumes-baches.com ( #66valley ) mais c’est une autre histoire 🙂