Je constatais que le disque dur de mon PowerBook avait toujours du mal à me laisser un peu de place pour travailler et sur 80 go, aller plus loins que 10 ou 15 go de libre n’était pas du tout facile (merci les videos et les photos !!). En voyant une promotion sur le site de Macway (salut vincent !!) sur une disque dur portable 120 go à 160 euro , je me suis dit que je pouvais en profiter pour retirer le disque dur du boîtier et l’échanger avec celui d’origine du PowerBook (80go), tout en augmentant de 40 go la capacité du disque – en restant dans les 5400 tr/mn.

C’est beaucoup moins compliqué que de changer le graveur de CD/DVD et à nouveau j’ai suivi les indications du site powerbook-fr (des pas à pas en photo + la doc apple au cas où). Du fait que le boîtier vendu par macway semble véritablement fait pour ça (2 clips, 4 vis, un jeu d’enfant !) l’échange s’est très bien passé. Juste avant j’ai « cloné » le système (+ les utilisateurs) – avec carbon copy cloner – et les applications, ce qui a pour but de recopier le disque d’origine sur l’externe sans perdre quoi que ce soit (droits, enregistrements d’applications etc…). Un petit test en externe et on fait chauffer les tournevis.

L’avantage de cette opération c’est que c’est bien moins cher que d’acheter un disque dur seul et un boîtier seul pour récupérer et faire fonctionner le disque d’origine. De plus le boîtier s’auto alimente via le firewire et fait aussi usb2, tout en reprenant le design d’aluminium brossé. Merci à Francisco pour le tournevis et j’ai trouvé le torx complémentaire qui va bien pour la partie haut du clavier.

Après 3 ans de bons et loyaux services, je vais soigner le disque d’origine (il doit avoir avoir quelques blocs ou secteurs abîmés) et le destiner à quelques sauvegardes ou transports de fichiers.

Au passage, je regrette à chaque fois de ne pas faire quelques photos de l’intérieur et je me permets de saluer le travail d’orfèvre (patient) des designers de ces machines. C’est à la fois de la complexité et la simplicité réunies. On dirait un lego pour très très grands : des systèmes de fixation intercomposants pour éviter que ça bouge, des fils qui courent et passent par des petites goulottes ouvertes, un peu de scotch, des dizaines de vis, de l’horlogerie !

Et quand en comparaison on voit la simplicité offerte par les derniers MacBook pour y échanger le disque dur, je me dis que ça c’est de l’innovation produit – mais un peu cachée !

3 thoughts on “Operation changement disque dur

  1. Pas de quoi pour le tournevis. Après avoir redonner une seconde vie à mon Alu 12′, tu dois avoir l’expérience maintenant 🙂

  2. coucou, je suis super tentée de faire ce que tu as fait parce que je n ai pas envie de me racheter une machine et j’ai vraiment un souci de storage, est-ce que la démarche est complexe, j ai encore un an de garantie fnac sur mon ordinateur donc j’hésite un peu….

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis