Alors que nous prenons un petit repos mérité en famille, ensoleillé et connecté, nous avions envie de parler ensemble de l’envie de faire d’autres choses dans la continuité de l’activité de Brocanteo démarrée il y a un peu plus d’un an, l’idée d’une autre boutique en ligne ou de créer un espace bien particulier, distinct, l’envie de refaire ou refondre certaines choses que nous avions mises en place.

En fait sur notre marché nous sommes assez atypiques et mêlons plusieurs genres, un peu comme nous les vivons ou sentons, pas forcément de façon rationnelle pour une boutique ou e-boutique.

Nous avions au final l’envie de fusionner plusieurs univers et leurs perceptions, par exemple des objets anciens et des objets fabriqués aujourd’hui à l’ancienne, le tout sans dénaturer l’image des objets réellement anciens appréciés des collectionneurs et sans casser l’image de qualité des objets fabriqués aujourd’hui traditionnellement. Pour les connaisseurs il ne peut y avoir de confusion entre traditionnel ou artisanal, ancien et les rééditions industrielles , pour ceux qui découvrent, la confusion peut brouiller les pistes et notamment au niveau de la perception des prix.

Nous percevons que cette équation de positionnement est difficile. Peut-être que cela fonctionne sur certains objets et sur nos clients – probablement constitués de connaisseurs, mais est-ce que cela est compréhensible par tous ceux qui nous découvrent la première fois et ce à quoi ils s’attendent ? C’est comme ça que nous arrivons à nous questionner sur l’idée de développer un autre espace (au moins un) – peut-être avec un autre nom, peut-être avec une autre « ambiance » et d’autres produits, peut-être avec d’autres technologies, pour adresser des ambiances proches mais distinctement (« déco actuelle » et « déco à l’ancienne ») ? Même si bien conscients que l’effort de communication, le travail de référencement de fournisseurs et de création des fiches, de l’effort financier pour le stockage nécessaire, et les efforts pour lancer un site en propre sont conséquents, on a envie de quelque chose de simple et direct, comme un nouveau canal d’expression pour une autre offre, vers de nouveaux clients et au final de rationaliser un peu plus le site d’origine.

Mais d’où vient cette réflexion ?

En fait nous étions tellement excités à l’idée de parler de nouveaux produits que nous distribuons, que j’en ai fait un hors sujet (trop publicitaire) par rapport au site enviedentreprendre (Pour une fois où j’étais bien en avance pour fournir à Olivier du site enviedentreprendre.com un article sans ses rappels…). En fait nous aurions du témoigner de comment nous en étions arrivés là, depuis un an, à essayer une nouvelle piste, et le plaisir que nous avions eu à réaliser ce projet. Mais il n’y a pas tellement de matière : C’était tout simple. Nous avons pris contact avec le fabriquant, avons présenté le projet et il a dit oui. Cette démarche est toute nouvelle et nous avons fonctionné tout simplement en expliquant notre envie, avec nos sentiments, nos idées ont fait le reste. C’est vrai que nous débutons aussi dans cette démarche et nous savons qu’il peut y avoir des refus. Et plein de questions se posent.

De cette étape nous sentons bien que nous passons à autre chose, et que nous devrons vraiment bien réfléchir à la façon de le présenter à nos clients dans le futur. Nous nous essayons à une intégration directe dans le catalogue et voir ce qui se passe, c’est le plus simple, nous savons le faire mais nous savons que ce n’est pas suffisant. Nous en parlerons probablement dans une de nos rares newsletter (vers nos clients et membres enregistrés). Mais nous réfléchissons à éclater les univers et ambiances, car même si les produits vont bien ensemble à nos yeux ils ont des origines, des marchés et clientèles différents. Nous ressentons aussi le besoin d’avoir un autre déclic, d’avoir toujours un retour de nos clients et leurs envies et peut-être d’avoir une solution simple comme un blog et non un site de commerce complet ou l’inverse, et peut-être de réduire les options de navigation dans le site. A ce stade nous n’avons pas encore la solution pour scinder les activités liées à l’ancien et le nouveau, l’idée est quand même là, la volonté, des idées de financement, peut-être déjà un nom, juste des idées en maturation, et votre avis nous intéresse !

Nous reprendrons les podcast video pour la rentrée, on sent bien l’effet de saison, l’été est chaud et les esprits sont lointains. Bonnes vacances à tous si vous pouvez en prendre !

JM et Nathalie pour enviedentreprendre.com

Technorati Tags: , ,

5 thoughts on “Nouveau projet d’e-boutique

  1. bonjour,

    journaliste à femme actuelle, je prépare un sujet sur les vide-greniers , à l’occasion de la braderie de Lille.
    Je boucle mon papier la semaine prochaine et j’aurais aimé joindre votre femme au téléphone ou par échange de mail d’ici là pour qu’elle me parle de brocanteo. Par ailleurs, pouvez-vous m’envoyer des visuels (haute def, 300 dpi)
    merci d’avance
    j’attends de vos nouvelles!

  2. Bonjour Jean-Marc,
    Quand on a mis kle pied une fois dans un projet, il y en a forcément d’autres qui suivent…

  3. Attention a ne pas trop vous disperser.

    Je trouve que Brocanteo a une cohérence et on sait tout de suite a quoi on a affaire en arrivant sur le site (vrai positionnement)

    Apres la question de la mise en avant des produit nécessite peut etre des investissements (photo, video…)

    Bon courage en tout cas et continuez à donner des nouvelles !

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis