specs_camera20080609.jpg.jpeg Qu’est-ce que je disais déjà ? Ah oui twitter. Vous connaissez probablement le principe : 140 caractères pas plus, submit, boom c’est en ligne.

Ultra simple pour poster un « update » qui répond à « what are you doing? ». Dans les 140 caractères (moins si possible). Entièrement ouvert twitter permet d’être utilisé depuis à peu près tout ce qui est connecté à internet et notamment des applications « desktop » ou « smartphone ». L’offre est très riche, surtout dans l’environnement Apple (ne me demandez pas pourquoi, vous seriez étonnés de ma réponse, mais c’est comme pour les aggrégateurs rss). Et Il y a plusieurs dizaines d’applications en ligne démultipliant les usages autour de twitter, sans compter le site lui même avec le search et les trending topics, mais je ne suis pas du tout (encore ?) branché sur ces aspects. Les applications d’accès à twitter permettent à minima d’utiliser les services de raccourcissements d’url (pour gagner en caractères) et de partage de photos. Le son et la vidéo suivent.

L’usage ? Une update « qui passe par la tête » chasse l’autre (et ça peut aller vite), on voit ce que se disent publiquement des personnes que l’on suit (follow), du coup on en suit d’autres en fonction de nos propres centres d’intérêts. Pas vraiment le même usage qu’un blog (on appelle ça un micro blog), qui est par définition plus « durable », quoi que. En tout cas techniquement cela n’a rien à voir et la facilité de micro publier ou interagir de n’importe où ça change. Et cela a été démultiplié avec les widgets de portails et applications iPhone/smartphones etc.

twitter-badge-jm.png

A quelques jours près, cela fait deux ans que j’ai commencé à utiliser Twitter, en parallèle ce blog qui ne sait pas mourir (un seul « r » à mourir, on ne meut qu’une fois) et va passer le cap des 6/7 ans (selon que je considère les débuts avec Radio, spip ou le passage à wordpress). Résultat j’approche des 4000 « updates ». Alors que dans wordpress je n’en suis qu’à 1200 articles.

Je viens de reconnecter Facebook avec twitter histoire de partager le contenu de twitter. Du coup comme je pense que j’y écris parfois des trucs qui me font vraiment plaisir, je pense que de temps en temps j’en conserverai une trace ici même, ma méthode perso d’archivage de mes « tweets ». Mais si vous voulez échanger en live, cela se passe sur twitter (ici).

Sur Mac, Tweetie est je pense ce qui se fait de mieux car « natif » comme twiterrifc (ce que je préfère aux applis tournant au dessus de AIR). Sur iPhone il y a une sévère concurrence (tweetie, iTwitter, Tweedeck).

@bientot.

4 thoughts on “Moi & Twitter

  1. Salut JM,

    Oui je viens de voir que tu as reconnecte facebook avec twitter, maintenant j’ai un « jean-marc Ouvre » qui me spam mon facebook wall 😉
    J’ai un peu de mal a comprendre twitter, les posts sont 99% sans aucun interet LOL.

    Comment va ?
    Damien

  2. Ouais, Twitter on s’y est mis aussi.. c’est tellement simple que ça devient compliqué.

    Et très très consommateur de temps..

  3. merci damien pour le « 99% sans aucun intérêt »… mais je considère que c’est un espace supplémentaire de liberté et ravi de spamer facebook finalement (en y continuant la conversation of course).
    Oui cela peut être consommateur en temps, en fonction du degré d’addiction (pas dans les premiers temps).

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis