Amazon a sorti 2 innovations qui sont pour nous encore lointaines (parce que pas encore accessibles pour nos territoires) : Kindle, associé à son service de vente de livres électroniques et Kindle pour iPhone, une application qui leur a été demandée pour « sortir » les livres électroniques du Kindle l’appareil et continuer à les lire sur iPhone (étonnant non ? Kindle étant un appareil mobile par définition). Kindle est un livre électronique « ebook reader », ces appareils hybrides, aux écrans pensés pour la lecture de texte (point très important), presque entièrement dédiés à cette fonction, à ceci près qu’ils sont connectés/connectable.

Je dis « ils » parce que Thomas m’avait fait voir il y a un an (ou plus) son iRex, un précurseur, qu’il utilise avec un abonnement pour lire les echos : une version complète équivallente à la version papier « lui arrivant » sur son iRex par le réseau (ethernet ou wifi), un contenu du type RSS drmisé et protégé, en complément puis remplacement de la version papier. Et vous pouvez voir (pas toucher) le modèle de Sony à la Fnac.

Au début j’étais sceptique (pas de l’Apple, cher), mais à l’usage c’est réellement impressionnant, la lecture est vraiment agréable, l’écran est sublime, pensé pour la lecture, très proche du papier. Mais pour moi, cela ne colle pas : il me faut toujours un « truc » qui fait (ou pourrait faire) un peu tout (comme l’iPhone) et… pas de la taille d’un netbook. D’ailleurs en voyant l’irex j’avais demandé à Thomas si il pouvait lire d’autres flux rss, si ily avait un browser web etc… à peine j’avais reçu mon premier iPhone, j’avais installé un ebook reader et téléchargé quelques ebooks, et iPhone lit naturellement les pdf (et plein d’autres choses). Mais on va dire que ce n’est pas tout à fait comparable (point très important malheureusement). iPhone apporte son écran multi touch et… couleur (et accessoirement la vidéo, le son, le touch).

Revenons à Kindle. Oui, c’est Encore un autre truc à acheter, à trimballer et à recharger. Très beau, très connecté (il utilise gratuitement une partie du réseau gsm us, edge je crois), et c’est amazon qui est derrière. Aux USA. Amazon c’est à l’origine, un… libraire, un e-libraire. Evolution logique donc, vendre des livres électroniques.

Et Kindle iPhone ?Ce n’est pour le moment qu’une application pensée pour prendre le relais de la lecture des livres achetés (avec une très belle fonctionnalité de synchronisation entre la lecture sur Kindle et la lecture sur iPhone), mais ce n’est pas du tout un « kiosque » ou une « librairie » embarquée, ce n’est pas un book store. C’est un reader.

Dans une pub Apple US, on voit l’utilisation de « Classics« . une très belle application (parmi d’autres) qui vous permet d’avoir une bonne expérience de lecture en ayant accès aux projets de fonds de livres électroniques en accès libres (oeuvres en anglais pour le moment, domaine public, licences abandonnées). Je l’ai acheté, c’est impressionnant, très belle application, mais… immédiatement on voudrait avoir plus de livres, ceux d’amazon par exemple. Pas possible.

Mais non, même si c’était possible, je ne serai pas client du Kindle, des livres électroniques faut voir, mais pas du Kindle. Pourtant, j’adore amazon, je suis client depuis le début, parce que pour moi acheter des livres US depuis mon quartier en France c’est la démonstration qu’Internet peut apporter quelque chose (bah oui, avant y’avait pas Amazon sur minitel) et en enlever (parce que flaner chez Brentano’s ou du coté de Rivoli c’est le top mais ça prenait une bonne partie de la journée).

Bon, prenez Classics, mettez moi un bouton « acheter » (comme l’app store), avec des prix « app store » ou iTunes, et je serai client je pense, pour pouvoir emporter le « livre » à lire un peu partout (mais peut-être bien que je prendrai aussi une version papier relié).

Etonnant ? non… Je pourrais balayer le truc en disant qu’il n’y a pas mieux qu’un livre : ça ne plante pas, ça ne crashe pas (à moins de le perdre ou un incendie), il ne se casse pas ou n’a pas besoin d’être rechargé, pas besoin de connexion, pas de drm (donc je peux le prêter), c’est du papier donc je peux y noter des trucs, coller des post-it et les voir d’un coup, et j’ajouterai qu’à moins d’utiliser une table d’index on lit rarement un livre en diagonale. Je pourrai aussi enfoncer le clou en m’énervant de ne pas pouvoir accéder à ce service alors que depuis des années j’achète des livres US sans problème chez… Amazon. Donc ça ressemble aux débuts de… la musique numérique, à un détail près, c’est que le piratage de livres est très rare et pas… pratique.

Pour pousser un peu plus loin, je pourrai évoquer la bande dessinée, qui elle aussi réfléchit à venir sur les ebooks, notamment grâce à la couleur (bah oui), et endiguer la circulation P2P de scans (jpeg, pdf) de BD. En France c’est aquafadas qui a pensé à une solution, mais je suis certain que cela va débarquer d’un peu partout (Japon ?). Et puis il y a la question du prix, surtout en ce moment.

Pourtant, je suis persuadé que les générations qui découvrent ces nouveaux usages vont accrocher.  Je vois mon fils qui a du mal à ouvrir/aller chercher dans un livre des infos mais peut tout à fait lire sur écran, vite, une page wikipedia (actualisée) et trouver l’info qui lui manque ou identifier qu’il n’y a pas l’info qu’il cherche et continuer une recherche. Et il n’a pas encore nos réflexes d’imprimer ou sauvegarder en pdf (pour capter), persuadé de la persistance de ces médias (ou bien qu’un autre peut venir en remplacement). J’ai commencé à écrire ce post il y a 3 semaines et j’ai eu du mal à le terminer, entre temps Microsoft a annoncé qu’ils arrêtaient encarta à cause des encyclopédies en ligne gratuites. Bref.

Et puis ça bouge… Certains évoquent qu’il faut que le piratage soit possible pour favoriser leur diffusion et donc leur utilisation. Bah pourquoi pas – au fond de moi je pense que c’est bien comme ça que tout doit démarrer (mp3, divx en sont la preuve, aujourd’hui on en a partout) et c’est comme ça que Microsoft (ou Adobe) a laissé se faire l’acquisition de parts de marché sur le domaine de la bureautique où ils étaient des outsiders à leurs début. On voit aussi que Sony qui veut une place sur ce marché a noué un accord pour avoir accès aux google books, ce fonds de livres accessibles en ligne.

Alors, c’est mort pour les livres ? Je ne crois pas. Pas encore. Ce n’est pas encore là. Peut-être pas en France, on est encore attacher aux livres. Pourquoi achèterais-je le même prix un livre électronique plutôt qu’un livre ? pour économiser sur les frais de port ? Pourquoi achèterais-je le même prix un film sur iTunes plutôt que le DVD ou le bluray ? Acheter c’est garder, encore un peu. Non ?

Pourquoi, tout simplement, n’aurait-on pas le livre ET le livre numérique lorsque l’on achète un livre… chez Amazon ?

Après quelques semaines à revenir sur cette réflexion, j’avoue que je ne sais pas.
Je suis fier d’avoir connu l’époque où on copiait les cassettes de la médiathèque ou de cassettes d’un copain recopiées d’un autre et où l’on s’envoyait des disquettes par la poste avec des correspondants à l’autre bout de la France, où que l’on se voyait pour échanger. 
En prenant en compte que c’est fait pour les logiciels, la musique et les films, on sent que la dématérialisation électronique est une réalité et que c’est presque là pour les livres.
Peut-être que j’ajouterai « pour ce que l’on n’aurait pas acheter de toute façon… ». Je reparlerai de l’abandonware une autre fois.

2 thoughts on “Kindle et livres électroniques – un risque pour le marché du livre ?

  1. Merci pour cette analyse.
    Comme tu l’as encore vu ce midi, l’iphone et l’iRex ne sont pas comparables.
    Et je réitère le fait que les éditeurs de livre papier ne sont pas prêt de se faire concurrencer par les « e-reader ». Les kindle et autre Librio, iRex ne resteront entre les mains de geeks, CSP+ uniquement.

  2. ? ? ?? ?? ??? ? ? …? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?? ? ? ? ?? ? ? ?? ? ? ? WHY ? ? ? ? ?? ? ? 🙂 ? ?? ? ? ?? ?? ? ? ?? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?? ? ?? ?? ? ?? ? ? ?? ??… C’est la vie ? ? … ? ? ? …? ? ? ?? ? ? ? ? ? ? ? ? ?? ? ? ? ? ? ? ?? ?? ? ??? Lausanne ?? ? ? ? ?? ? ? ? ? ?? ? ? ?? :)??? ? ? … ? ? ?? ? ?? ?? ?.. ? ? ? …? ? ? ??? ?? ?? ? ?? ? ? ? ?? ?? ?? ?? ? ? ?? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?? ? ? ? ? ? ? ? ? ?? ? ? ? ? ? …?? ?? ?? ?? ? ?? ? ? ? ??? ? ? ? ? ? ?? ? ? ? ?? ? ? ?? ? ? ? ? ?? ? ? ? ?? ? 🙂 Stupid question ? ? ?? ? ?? ? ? ? ? ?? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?? ? ? ? ? ??? ? ? ?? ? ? ? ? ? ?? ? ?? ??? ?? ??

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis