Il y a 10 ans Steve Jobs transformait « son » soft de présentation, Keynote « made for me » en première brique de iWork. Il fut suivi 2 ans plus tard de Pages puis Numbers. Depuis Apple n’a jamais vraiment mis en avant son « office ». Et moi je l’aime bien.

Ah si il a été mis en avant en 2010 ! En faisant atterrir iWork sous la forme de 3 applis iOs sur iPad (et quelles Appli) puis avec le Mac App Store. Ceci même si l’iPad n’était pas destiné à être un produit « pro », Apple a porté iWork sur iPad (puis sur iPhone !) et a tout de suite mis la barre très très haut en matière d’appli « Office » sur iPad. Sur le Mac App Store Apple a dématérialisé iWork et l’a mis en distribution là aussi sous forme de 3 appris.

Même si il est rumeuré ou prévu un office de Microsoft sur iPad (adapté à l’iPad), iWork est vraiment top et totalement abordable. Même si il n’a pas profondément évolué depuis longtemps les applis sont mises à jour pour bénéficier d’iCloud et c’est vraiment très agréable à utiliser en mobile (pour ouvrir ou modifier un document, stocké dans le cloud ou reçu par mail). Entre temps pas besoin de tout acheter, on achète l’appli dont on a besoin et plus besoin de serveur webdav (à moins de vouloir travailler à plusieurs).

Keynote est un outil fantastique de présentation (et plus), Pages est presque un logiciel de mise en page.

Sur iOs iWork est une des rares appli à permettre de zoomer partout tout le temps (sauf pour l’interface des outils) et donc de travailler avec précision, et franchement faire ça en mobilité c’est franchement bluffant (et c’est du 2010 je le précise).

Mais depuis le départ iWork c’est MacOs et sur Mac là c’est encore plus puissant (mode présentateur poussé, export quicktime (presque un mini motion en fait)) ! Quoi que… Finalement ils ont réussi à presque avoir les mêmes fonctionnalités entre iOs et MacOs.

Et pour moi c’est l’application la plus aboutie sur iOs et de loin (et je ne crois pas avoir vu d’appli sur d’autres plateformes mobiles).

Juste peut-être un travail sur les modèles ou parfois les typos ne sont pas super bien choisies et génèrent des problèmes de compatibilité en export vers powerpoint (notamment windows), mon conseil partez d’un modèle windows qui marche bien si vous avez à travailler avec des pro windows.

iwork-iphone

Voilà j’avais envie de dire que j’aimais bien Keynote, Pages (un peu moins Numbers), bref I love iWork.

 

9 thoughts on “iWork d’Apple, le méconnu et pourtant tellement bien !

  1. d’accord avec vous, puisque je connais iwork depuis ses débuts sur mac, y compris numbers que j’aime bien contrairement à vous semble t’il. Par contre je ne connais pas la version ios n’ayant pas d’iphone ou d’ipad dont je n’ai nul besoin, un portable remplissant largement toutes les fonctions surfaites largement trop vantées par ailleurs, un mobile simple remplissante au mieux la fonction téléphone pour beaucoup moins cher. Reste la mise à jour d’un produit qui fut si longtemps en avance, je pense notamment à keynote par rapport à powerpoint

  2. Totalement d’accord. Je l’utilise dans un contexte essentiellement professionnel, pour les documents destinés à mon seul usage où à être lus sans modifications (passés en PDF en général). Pages et Numbers sont redoutables : la mise en page est très très souple et permet aisément de faire des documents qui en jettent.
    Là où Word et Excel brillent en fonctionnalités avancées, iWork est un cran au-dessus en facilité de mise en page. Dans bien des domaines, c’est cet aspect qui intéresse le plus les utilisateurs.

    Je suis ce qu’on peut appeler un utilisateur avancé de la suite Office et je suis maquettiste professionnel. Et bien iWork a d’énorme avantages pour certaines utilisations.

    Je rencontre bien plus souvent des professionnels en-train d’essayer de rédiger un cahier des charges ou un rapport qui fassent pro dans la mise en page et soient attractifs visuellement et qui galèrent sous Word que de gens qui ont besoin de faire des documents complexes avec indexes, tables dès matières et notes de bas de pages…

    Microsoft Office est incontournable pour certaines utilisations mais je doute sincèrement que ces utilisations là soient le lot de tous les utilisateurs d’Office…

    Au prix où sont les composants d’iWork, il serait bête de ne pas tenter l’aventure, ne serait-ce que pour l’excellentissime Keynote…

  3. La grande qualité d’iWork par rapport à Office est sa souplesse.
    Tout est fluide, tout est rapide, léger. Donc efficace.

    Même par rapport à un Office 2011.

  4. si on pouvait disposer de macro pour faire des symboles mathématiques comme amath pour word, je me mettrais sans hésiter a pages , c’est bien plus fuide que word

  5. Jonathan is too unprepared, lack vision and focus and too corruption friendly to think of winning in 2015.As for performance ,Jonathan is planned to fail a self imposed system that ensures money is spent only on areas of CORRUPTION that is Oil subsidy. what was the total budget of 2011 and 2012 that oil subsidy runs into trillions. Buhari is the best man to fight corruption and return the country into path of progress and deenpolmvet.

  6. Ginkgo is very good! Herbalist expert James Green states, Supplements of the herb ginkgo, identified in most wellness food stores, can increase blood flow to the genital arteries and veins, which could support reverse impotence. Do you know what other herbs and supplements are a must.

  7. Save as much as you can as fast as you can, because you’ll need every penny. Social Security is critically important leg in retirement years for the vast majority of retired Americans.

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis