On m’a proposé (merci Bertrand) et j’ai trouvé l’idée super : j’ai participé à une petite vidéo autour de l’iPhone et quelques unes des premières applications développées par des passionnés. Personnelement j’aime beaucoup Sketches (impressionant et fun) et MobileCast (utile !!) l’aggrégateur de podcast.

Je vous prépare un petit bilan de mon utilisation au bout de 15 jours d’utilisation intensive.

13 thoughts on “iPhone toujours

  1. Je viens d’avoir le mien aujourd’hui !
    Il était en 1.0.2. Je l’ai passé en 1.1.1 et j’ai réussi a insaller installer.app

    Quel régal !

    Il me reste plus que le desimlockage via turbosim et le tour est joué ! 🙂

  2. impatient de connaitre le prix des forfaits pour Orange.
    en tout cas, très beau podcast présentant dans sa globalité l’extraordinaire objet qu’est le iPhone.

  3. Je n’ai toujours pas resigné chez Bouygues et j’attends de pied ferme l’offre d’Orange ou encore mieux, le tarif de l’iPhone nu :).

  4. Franchement un iPhone nu sans forfait calibré pour bien utiliser l’iPhone partout c’est inutile.
    Il ne faut pas réduire l’iPhone à un téléphone.
    SFR va visiblement rentrer dans le match avec Nokia, mais Bouygues ne semble pas se bouger ? Si ça peut évoluer comme en allemagne ce serait vraiment bien.

  5. Effectivement SFR entre dans le jeu avec Nokia et le N95 8 Go proposé au même prix que l’iPhone. Je pense qu’il y aura une nouvelle bataille tarifaire mais les deux produits étant différents, je ne vois pas, à part sur le caractère illimité de la Data, la nature de cette bataille. Quant à Bouygues, il rentrera dans la bataille plus tard.

  6. Sans vraiment le vouloir btel est aussi déjà dans la bataille. 10% des iphone vendus « voyagent » et spnt utilisés..il faut bien des forfaits ou perdre ces clients cherement gagnés.

  7. J’espère qu’Orange saura saisir l’opportunité qui s’offre à lui avec l’iPhone : révolutionner les forfaits dans la téléphonie mobile. Ce que je n’arrive pas à voir, pour le moment, est la coexistence de l’iPhone et de ses fonctionnalités avec l’offre 3G d’Orange. Mais bon, on a près d’un mois pour savoir.

  8. Edge étant un upgrade de l’offre GPRS on est bien sur une offre et des usages complètement distincts de la 3G et de l’amortissement des licences et de l’infrastructure spécifique.

  9. Toi et moi en sommes conscients. Ce que j’essaie de dire est qu’il va être difficile à Orange de se détourner d’un comportement qu’il adopte depuis quelques années. Sauf à croire que le fait qu’Orange renonce aux droits mobile de la Ligue 1 de football est un signe qui annonce un changement de vision sur la façon dont les gens consomment les contenus sur un mobile. Puisse cela être vrai…

  10. mais qui consomme ces fameux contenus dignes du fantasme de stratege?
    le contenu est ailleurs (web), regarde les usages autour du blackberry ou le forfait web 2.0

  11. Je sais, il n’empêche que les offres sont toujours là. Sauf à penser, toi et moi, qu’elles sont condamnées à disparaître.

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis