banniere"

www.ouvre.com >Expériences
Beaucoup d'informatique, je suis tombé dedans en pleine puberté, c'est donc de l'amour ?


titre

 

  • The Apple ][ : Emulation Apple IIgs/Apple IIc sur MacOS / Windows
  • Mon ATARI'story :
    à travers l'émulation Atari sur Windows/Mac
  • Macintosh way :
    Emulation Macintosh sur Windows / Emulation Macintosh sur Atari / Emulation Macintosh sur BeOs/Linux
    Le meilleur du Mac
  • Open Office : le futur est prometteur
  • NeXT : l'excellence inacessible
  • Wifi sur Windows / Airport sur MacOs / Magic is in the air
  • MacOS X la légende (copland, rhapsody, intel, steve jobs)
  • Bornes d'arcade
    Tout a commencé par Kung fu Master et After Burner et revit aujourd'hui à travers l'émulation
  • Be : BeBox, BeOs PowerPC, BeOs intel
    Les machines "protos", les versions de l'os, les missions "guerilla", les voyages en californie.
    Les plus beaux softs : PowerPulsar, Beatbox, sheepshaver.
    Les projets expérimentaux : VirtusVirus, PowerPulsar
  • Newton, Magic Cap

Le site est là pour vous accueillir, peut être vous informer sur des sujets ou des centres d'intérêts communs et échanger. Nous l'avons voulu rempli de ce que nous avions, vivant, vrai et libre ! Si un thème vous intéresse plus ésitez pas à nous contacter.


 

Be, BeBox, BeOs, Apple, PowerComputing &
Be

Impossible de résumer ce qui a duré 12 ans (d'attente), impossible de résumer 3 ans intenses de ma vie qui m'ont fait faire beaucoup de kilomètres et rencontré pas mal de monde. J'ai reçu ma bebox en Janvier (presque pour mon anniversaire) 1996, j'avais juste 25 ans. J'en attendais énormément. Un peu plus d'un an plus tard, BeOs était sur PowerMac. J'avais découvert la BeBox Hobbit et la Bebox PowerPC 6 ou 7 mois, en 1995, avant de mettre mes mains sur "l'original". Quelques jours plus tard, je pouvais recréer la démo de domotique de Christophe Droulers avec GeekPlayer et c'est là que je fais la connaissance de Raphael Moll et Benoit Triquet, Georges-edouard Beranger. IT Forum 96 est une fête sans précédent et une formidable expérience. Bertrand était bien évidemment un camarade de jeu très actif. Cela a duré 3 ans.

Avec l'arrivée sur PowerMac on connait aussi une libération à plusieurs niveaux : vitesse, plateforme et futur. Vitesse : la version PowerMac explose la version Bebox, car le hard va plus vite. L'apple Expo de 1996 est mémorable. 4 jours non stop sans presque boir/manger/dormir normalement tout en faisant croire à nos employeurs que nous "visitions" apple expo, tout en vendant des polos. Un an après nous sommes moins motivés pour démontrer beos sur Intel. Pour nous l'avenir était la plate forme PowerPC, MacOS + BeOs. L'avancée de Powercomputing était flagrante. Les machines n'avaient pas grand chose à redouter des PowerMac d'apple, si ce n'est les options AV (elles ne seront jamais supportées par Be). Pour moi cependant le splus beaux clones seront les Radius.

Pendant longtemps nous n'avons pas su ce que préparait Be. Ordinateur personnel, Pda, Appareil domotique... ? La description parue dans libération en catimini parle d'une machien dédiée à la video et au son. Idéal pour moi qui me passionnait pour mon PowerMac 7100 aV et son geoport : regarder un LaserDisc, répondre au téléphone, travailler sur un fichier graphique. Très concrètement la première demo de beo sur Hobbit c'est ça : une machine qui répond, s'organise selon les appels, pilote la lumière, et manipule la video et qui TRES vite dans les opérations du type "bureau"..

Avril 1995, A la suite d'un e-mail (évoquant nos projets sur le projet sans savoir ce qui en retournait exactement) envoyé à JLG en pleine nuit et d'une réponse immédiate, nous découvrons le prototype de la Bebox et BeEurope. La présentation de la Bebox est faite par Christophe Droulers. La Bebox a déjà 2 prototypes : Version Hobbit (qui est abandonnée alors) et la version PowerPC. Nous présentons à Be notre projet ABCD. On ne dort plus de l'été. Mon service militaire commence. A partir de ce moment là, 3 choses sont en parallèle :

Bebox Beos Guerilla (code named abcd)
La Bebox version finale, au look des soldats (troopers) de l'empire de star wars. d'après la photo "corporate" de la bebox, j'ai rajouté l'animation des leds qui correspondait à l'activité des processeurs. La bebox que je possédais n'a d'abord pas eu de façades (seules quelques façades bleues artisanales existaient) puis cette façade mais avec la couleur Next grisée.

Il y a eu (sans compter les prototypes)
800 2x133MHz bebox
700 Rev 6 2x66MHz bebox
300 Rev 5 2x66MHz bebox
Pour réaliser ce gif animé, j'ai effectué autant de capture du "film" qui était en demo file dans beOs dr6 sur ma bebox. cela générait des fichiers tga. J'ai alors transféré les fichiers sur mon PowerMac 7100, tout retaillé dans photoshop, mis une taille respectable, et généré un gif animé. Cette animation fait partie de la demo originale.

Il existe très peu de ces bombers dans le monde. Le design a été réalisé sous Illustrator sur MacOs. J'ai utilisé la typo Handel pour "geek", Times retouché (étroitisé) pour refaire le logo Be. Bien évidemment, fasciné par les urls à l'époque, j'ai rajouté au dernier moment l'url www.be.com en jaune pur. Le tout est brodé. Ces bombers ont ensuite servis pour une déclinaison en polos.

Tous les polos réalisés l'ont été en noir et bleu marine foncé, à part un seul exemplaire, blanc, donné à Jean Calmon. Beaucoup de ces polos (manches longues et courtes) ont été vendus à apple expo 1996 à Paris à la demande des visteurs. quelques exemplaires ont été distribués à l'équipe de Be. Ce sont des collectors. J'en ai encore quelques uns, avec la dernière version du design, de face une mention a été rajoutée : "powered by powerstep www.guerilla.com", elle aussi en jaune pur et brodée.

San Francisco, Macworld, quelques heures avant l'ouverture, 2 h du matin. Macworld avait déjà courroné BeOs comme star du show, décidant que l'avenir du Mac était dans BeOs. Jean calmon tente de "piquer" l'affiche sur le stand de MacWorld. Là aussi le mac est utilisé pour réaliser cette animation à partir de copies d'écran lors de l'activité de Pulse. les 2 petits boutons servaient à pouvoir désactiver l'usage des processeurs un par un. Après 4 jours incroyables à apple expo... Mon employeur ne savait plus trop où j'étais, je prétextais des visites à apple expo pour être au montage du stand, pour faire des demos, pour démontrer Beos PowerMac, etc... détail incroyable, mon employeur est même venu à apple expo et ne m'a pas vu. Sur la photo, de gauche à droite, Bertrand (Guerilla), Jean Calmon (Beeurope), et moi même.


Septembre 1995, Nous créons la conférence Be sur Ellis qui est suivi d'un routage sur plusieurs autres BBS en France. Le chahut phénoménal commence, rien ne nous arrêtera, on nous demande "Jusqu'où irez vous ?" en se basant sur la pub microsoft.
3 Octobre 1995, La Bebox est présentée à Agenda 96 et sur le web de Be. Comp.sys.powerpc est le newsgroup non officiel pour parler de Be. Tout internet parle de la standing ovation qu'a eu la demo de la BeBox. Nous aurons plus tard une video de cette demo. C'est le début des demos Be.
Présentation Officielle de la BeBox et de BeOS à la presse et parteniares - Paris 17 Octobre Hotel d'Iena. BeOs est montré en version dR5 : les demos laissent tout ce qui se fait derrière. J'ai une video de cette petite conférence. Sont présents beaucoup de personnes du monde Mac, dont Laurent Ribardière qui investira dans Be.
Présentation officielle de Be, de la BeBox et premiere conférence développeurs à Paris, avec Jean-Louis Gassée et Erich Rindgewald, Paris 18 Octobre, Présentation des premiers développements par des développeurs indépendants. Eric rindgewald est là, Jean-Louis gassée aussi... je fonce chez moi et rapporte mon MacPortable sous système 6.05... Les 2 me le dédicacent. Je mettrai une photo prochainement.

Comp.sys.be est créé.
Je fais la première édition de Beworld qui est hébergé sur le serveur de Benjamin Brochet.
La Bebox est présentée à MacWorld San Francisco. Le buzz commence vraiment. La première conf développeurs a lieu juste après.

Les premières Bebox [dont les 2 Bebox Guerilla] sont enfin disponibles, Paris le 15 janvier 1996- Découverte réelle à quelques jours de mon anniversaire. Premiers bricolages (carte réseau, carte video, joystick, clavier, souris... j'avais choisi la version "nue" et donc vraiment geek à bricoler soi même)
Première GeekFest Européenne : Conférence développeur Be Européens. BeOs est montré en version DR6. On demande quicktime et mpeg. On devra attendre près de 3 ans pour avoir l'architecture OS requise pour enfin être à niveau de MacOs.

IT Forum - Février 1996, première présentation de la Bebox et de BeOs au public.
14 Mars, le serveur Guerilla est créé. "Ce sera guerilla ou rien"...
Paris Spring GeekFest : Deuxième Conférence développeurs à notre initiative. BeOS est montré en version DR7. DR8 est annoncé. La 7.1 est distribuée. On découvre médusés Netpositive qui permet de lire des pages web à la vitesse de l'éclair (avec un support des tables, frames) mais également les vidéos (quiicktime, avi, mpeg, mais sans le son...). Nous réalisons une video conference entre le palais des congrès et Menlo Park (je n'ai plus les photos) avec des cartes Meet Me.On murmure que BeOs sera porté sur PowerMac.
MacWorld Boston - BeOs est démontré sur PowerMac et Bebox en version dR8.

Apple Expo 1996 - Septembre 1996 - Be remporte les suffrages du public et apporte du nouveau sur le salon. Semaine hallucinante. BeatBox est découvert sur ce salon. Tous les logiciels sont stables, tous les développeurs se pointent sur le stand et apportent des nouvelles version, des premières versions (lecteur mpeg, demo vr, demos jeux...) et surtout Beos powermac est là sur un clone PowerComputing et cela va très vite. La Power PC Family a son enfant chéri. :

Les logiciels de Beatware sont accélérés par le portage sur Macos : On r^ve d'un Xpress ou d'un Office, ou d'éditeurs HTML. Le passage au PowerPC 604 et la présence de cache mais également le support des cartes ati et de la video des power Mac sont des facteurs d'accélération. Immédiatement nous décidons de nous acheter des PowerMac, mais des clones.

Puis arrivés de Nulle part l'équipe de beatBox débarque avec 2 trackpads, 2 souris, Un jaz et se pousse l'ampli un peu plus fort. BeatBox avait débarqué à Apple Expo. Le deuxième jour ils avaient même des flyers... On pouvait mixer et scratcher à 4 personnes sur 4 pistes son jouées en temps réel.

MacWorld Allemagne, Frankfort- Septembre 1996. voyage en golf de Bertrand, passage chez Vincent Lugnier, je croise Christian Bauer qui travaille sur un émulateur Mac/BeOS et Tinic.
Apple Expo Hollande, voyage en 205 Gti.
Apple Expo Londres
Amiga Show à Crosne...
Les rumeurs parlent de Be racheté par apple. Nous envoyons un email à Be pour indiquer que nous sommes contre. il faut devenir fournisseur d'apple pas devenir apple. Apple est maudit.
Apple rachète Next à la surprise de tout le monde : il y aura donc un aventure Be sans Apple. Au passage Steve Jobs revient : on n'y croyait plus.
On verra la disparition d'opendoc, Cyberdog, copland, newton, pippin, etc...

MacWorld San Francisco - Janvier 1997 - Next sera MacOs (Rhapsody), BeOs est encore mieux, Powercomputing démontre un 2x250 Mhz (604e) (je croise également "la" version de Windows NT 4 pour PowerPc sur un PowerPC Motorola prototype (pas un starmax) faisait tourner MacOs également). voici le résumé du macworld

 

IT Forum/Comdex - Février 1997 : Nous amenons un PowerMac 2x180 Mhz pour faire les demos BeOs. Les démos incluaient la video, l'émulation Mac, mais pas de grandes nouveautés. Sur le bord du mac je greffe un flyer/présentoir où l'on fait la pub/sponsor de Guerilla. C'était un peu normal, c'est moi qui ait payé la location du PowerMac bi pro introuvable à l'époque. Un petit peu plus tard, j'ai réussi à faire acquérir des cartes Newer bi 225 Mhz...BeOs était foudroyant.


 

Conférence développeur 1997, Février 1997. Palais des congrès. Une Daystar 4 x 604 est dispo. On ne se fait pas prier pour la tester dans tous les sens. Un portage de Quake est dispo, les sources étaient apparus quelques jours auparavant sur le net.

Conférence développeur Mai 1997 San José.
Marc Andreesen, l'homme qui m'a beaucoup impressionné est sur scène avec Jean-Louis Gassée pour annoncer le portage de Fastrack... Metrowerks annonce Lattitude pour porter les applications MacOs. Parallèlement une demo massacre NextStep : une coupure de courant est provoquée sur plusieurs machines, BeOs reboote en quelques secondes, MacOs a du mal lui aussi et reboote en quelques minutes, Netxtep sur Intel ne s'en remet pas et reboote après de très très longues minutes. J'ai détesté cette comparaison.

Le projet virtus Virus est réalisé avec Stéphane Denis. Il sera modifié ensuite pour gérer la carte 3DFX Glide et profiter des effets de la carte (brouillard, placage de textures, translucidité). Nous le démontrons à Adamation.

Macworld Boston 1997 : BeOs Intel est annoncé... PowerPulsar gagne un award.

Apple Expo 1997 : Intel everywhere.
IT Forum 1998 : ski...désolé.
Début du mécontentement sur les avancements de l'os. Envoi du PowerMail/Texte.

 

Conférence développeurs Be /USA 1998, san José, La powerteam est au complet. Nathalie est avec moi. La demo Be a pris de l'ampleur. Mais un soft "tue" : c'est encore une production de Benoit Schillings : 3dmix. Une table de mixage multi voix (une sorte de tracker de pistes de son/instruments spatial. On peut sélectionner une piste et la déplacer spatiallement pour la dépalcer dans le champ d'écoute : l'effet est saisissant. Bien sûr on peut jouer avec les effets sur une piste. BeOS R5 arrive, le media Kit est "là", c'est à dire que Quicktime, avi, mpeg peuvent êtr elus et encodés. Le logiciel de montage d'Adamation est très attendu.

On trouve BeOs à la Fnac. partout, apacabar le distribue. Et puis revirement de stratégie. En effet impossible de distribuer l'os avec des PC, impossible de vendre un Os sans applis majeures. Be choisit de se lancer dans les IA : Internet appliances.

Et puis c'est tout, un an après je revends la bebox. Je ne garde que le prototype PowerPC qui peut fonctionner jusqu'en dr8 et un disque dur (sauvegarde d'It froum 1997 avec BeOs et virtual Mac qui fonctionne).

 

Les français qui auraient du intégrer Be

 

Beatbox (Locomotiv):
LE soft qui aurait DU être donné avec l'os et dynamisé par Be. BeatBox, Locomotiv Allied Technologies. Voilà ce qu'on pouvait lire : "BeatBox is a new audio editing and effects package that allows for the production of real-time effects on digital streams of music. Designed for anyone creating soundtracks for events, CDs or presentations -- from music events organizers to disc jockeys to CD designers. Locomotiv has plans to add video effects editing in future versions of BeatBox."

Effectivement l'équipe avait beaucoup d'autres routines ou "bouts de code", samplers, module de réalité virtuelle, etc... J'avais suivi un epu l'équipe au mixmove et au satis à Paris. Puis les negos avec Be et plus rien...Surtout... je n'ai pas le soft... aaaargh !

Franck Malmin et David Gallardo (si vous avez des nouvelles... faites moi signe).
Locomotiv Allied Technologies
25 Rue Duhesme
75018 Paris, France
Tel: (33) 1 42 62 14 40
Fax: (33) 1 42 51 73 43

 

No Gravity (Space Girl)

Disponible très rapidement, jamais terminé, promis pour être édité chez titus... Le développeur réussisait à porter son code très rapidement de Dos/windows vers Beos puis vers MacOS. Les fichiers étaient ensuite communs. Développeur chez Cryo le jour (aujourd'hui pour Core Design) et pour beos la nuit. Stéphane Denis venait du monde des demos "PC". Les effets videos du jeu étaient magnifiques. Encore aujourd'hui il continue de pousser son moteur 3d et son environnement de développement. http://www.v3x.net/ Space Girl est en tÚlÚcharment.

PowerPulsar

LE soft d'une belle amitié, 2 gros week end non stops (...) à faire les graphismes de l'interface et à marmonner des specs de folie, à écouter de la trance, dela techno cool. Tout était possible selon ralf, il ne savait pas jusqu'où j'avais envie d'aller...La powerteam s'est greffée sur le développement rapide d'addons. Le principe était simple : orchestration des éléments multimédia.

Toute l'interface a été réalisée avec la loupe et le crayon dans phtoshop sur MacOs et l'effet drop shadow pour les icones. Pour voir l'interface au complet, c'est ici. Pour plus d'infos, le site officel, ici Cet add-on était vraiment le plus beau,le plus planant. On pouvait accélérer la navigation, se déplacer, décélérer et le sol se construisait ua rythme de la musique. SPh était le coder, ralf a optimisé. Cet add-on parfait pour les démos était un rappel d'une phase du jeu L'arche du Capitaine blood après l'aterrisage sur la planète on navigait dans un couloir en fractale

Cet add-on a été réalisé par Laurent Pontier, il a été utilisé lors de la tehcno party en hollande. Anecdotiquement, lors de cette party, le video projecteur était le même que le mien que nous avions utilisé pour tester PowerPulsat chez moi (également branché d'un étage à un autre).

Les 2 publicités distribuées lors des conférences développeurs, de MacWorld Boston et d'apple expo bien sûr. Pour obtenir l'image complète, il suffit de cliquer dessus. Les images avaient été en parties réalisé par un graphiste qui travaillait avec moi. L'habillage était fait dans photoshop et illsutrator.le tout a été resorti en eps puis trandformé en pixels dans photoshop pour pouvoir refaire des effets. Mon objectif était de faire croire qu'il y avait un gros soft en préparation et donc d'avoir un habillage complet. Ca a marché, PowerPulsar a eu un BeOs Master award à la conférence Be Développeurs de Boston, il y a même eu des articles dans Macworld us et France (édition papier, Univers Mac) et des demandes pour acheter le soft...


 

SheepShaver (BeBox ET PowerMac) : machine virtuelle MacOs, accède directement aux volumes et à l'os, faisait fonctionner nativement toutes les applis powermac. Aujourd'hui Basillisk II fonctionne sous BeOs, PowerPC et Intel. Mais ce n'est pas du PowerMac, on retourne au 68k... J'ai longtemps pensé qu'émuler le Mac DEVAIT être la killer app pour faire migrer les utilisateurs, idem pour windows. c'est pour ça que très tôt j'ai souhaité un portage de Shapeshifter. En fait c'est une approche différente, non basée sur de l'émulation 68k ou PPC (donc éloignée de Basillisk), mais plus proche de celle de Shapeshifter ou MOL (Mac on Linux).

VirtualMac version DR8.2, la démo qui tue : un MacOs dans BeOs sur PowerMac. Voilà ce que j'écris à l'époque : L'emulateur Mac (Virtual Mac) est une beauté, une beauté utile mais pas la killer App. Virtual Mac fonctionnait avec MacOS 7.5.3 et semblait bien "patcher" l'os. Aucune configuration n'était possible et aucun accès à l'image disque non plus. En effet malgré l'excitation des premiers mois à voir MacOs dans une fenêtre BeOs, on verra d'autres solutions se profiler : Sheepshaver notamment. est-ce que cela a sauvé BeOs, non !

Fred (un des 2 Fred http://www.fredlabs.com) co-concepteur, qui adore Gassée et BeOs (et qui devait faire partie soit du projet Pink, soit du projet StarTrek), pense qu'il pourrait swapper des fonctions Quickdraw par des fonctions BeOs du type gamekit et donc faire bénéficier d'accélérations graphiques son Mac virtuel.  Ils vont bien sûr optimiser encore et encore leur emulateur, mais Fred insiste sur le fait qu'il ne faut pas se reposer sur cet émulateur et bien aller vers des "Kick-Ass Aplications" en s'adressant Samedi aux Développeurs en citant Reggae ou BeatBox.

Virtual Mac est une machine virtuelle pour offrir une fenetre de transition entre MacOs et BeOs. Si les gens veulent MacOs, il n'ont pas qu'à redémarrer en MacOs sur leur PowerMac. VirtualMac n'est pas un émulateur au sens commun du terme, c'est une véritable fenetre BeOs possédant une véritable machine virtuelle à l'intérieur, un PowerMac (donc quand on fait about this Mac, il nous dit que c'est un PowerMac). Petite prouesse, VirtualMac appelle le hardware du Mac et donc les roms Apple du PowerMac et lance un boot de MacOs complet. Aujourd'hui VirtualMac fait comme SoftWindows et se travaille sur un fichier qui est comme une petite partition file. VirtualMac est un Mac à l'heure actuelle, sa vitesse se situe autour du LC475. Pour finir le soft à temps, la petite equipe passe par de l'emulation de code 68K comme le fait le systeme MacOS. Du coup j'ai trouvé que ça plantait moins des qu'on commençait à faire du drag and drop. Quicktime semble marcher, toutes les fonctions MacOs aussi. Attention, pour le moment le copier/coller entre BeOs et MacOs ne marche pas mais c'est trivial à faire selon un des auteurs.

L'interface de MacOs n'est pas customisé comme par exemple c'est le cas pour Executor (http://www.ardi.com). VirtualMac est une appli BeOs et profite donc de la mémoire protégée, de la mémoire virtuelle, du multi tâche préemptif. Virtual Mac a reçu l'award de Best of the Show par MacWorld. VirtualMac s'ouvre aujourd'hui dans une fenetre qui n'est pas redimensionnable (640x480). En envoyant VirtualMac dans un workspace (utilisation du gamekit) il serait possible d'avoir des resolutions multiples et des profondeurs multiples comme on peut en attribuer à chacun des 32 workspaces sous BeOs.

3Dcube, Netpositive, 3Dbook, 3DSound. (coming soon). Je pense qu'il est possible de torturer un émulateur PC comme Virtual PC et arriver à faire fonctionner beOs dans une fenêtre ou en mode plein écran. Vous pourrez alors découvrir ce qui a poussé une bande de fous à croire que tout était possible. Vous pouvez toujours chercher un vieux mac 604 (idéalement une version multi processeur) ET un vieux PC : vous serez heureux de voir que l'on peut faire tourner énormément d'applications. Il vous sera difficile de réaliser "LA" demo avec les 2 cartes videos et les videos mappées sur les pages du 3dbook et l'émulation mac en même temps et 3dmimx et Pulsar et 4 vidéos qui se jouent :, mais je vous fais confiance. En ce qui me concerne le PowerComputing ne marche plus...

 

Gallerie de photos de l'époque

Sur la première photo, vous découvrez les personnes sans qui rien n'aurait été possible. Toutes les personnes mentionnées ici ont tenté de changer le monde informatique. L'icône de gauche a servi d'icône dans FirstClasspour la conf Be, réalisé sous Photoshop.
Christophe Droulers, Steve Sakoman, Jean Calmon, Jean-Louis Gassée. Et oui, El camino Real.

Joe Palmer (développeur du hard des macs AV et de la bebox powerpc).

Christophe Droulers dans la corvette de Thierry Desmarrets(la photo est plus grand, il suffit dela downloader). Cyril Meurillon (kernel officer) Benoit schilings : "Le" hacker qui a développé une très grande partie de l'os et surtout toutes les demos apps. J'ai perdu toutes les photos que j'avais de lui sauf celle ci extraite dela photo des europeans Be Geeks de la conf BeDC de 1997. C'était le plus "Be" de tous. Ouvert, intelligent, super demo maker.
Photo de la bebox de demo et de la bebox prototype PowerPC à gauche, sans façade, sans habillage... Photo d'un compatible x86 avec BeOs Intel quelques mois avant son annonce officielle. Il sera démontré complètement et dispo un an après. Christian Bauer, l'auteur de Shapeshifter, Sheepshaver, Basillisk I et II...

Photo des European Be Geeks (1997, BeDC, San José)


pour obtenir une taille plus grande, cliquez sur la photo

et... La PowerTeam...


Ralf

Laurent Pontier
et Sébastien Bouchex

Moi, Ralf,Christophe Droulers,
Hubert Figuière, Benoit triquet

Pascal Lauly et un proto PPC

Moi et un
directeur Apple Hollande

Xavier Ducrohet

Stéphane Denis et Romuald

Wallace et Gromit

Pélerinage chez Fry's

 

Photos des locaux de Be à Menlo Park





La convergence que j'aurai souhaité : BeatBox + PowerPulsar + 3D engine + les effets de capture/traitements videos.

RUBRIQUES

MEDIATHEQUE
Photos et videos

Opened
Journal web coté famille

Tendances Digitales
Journal web coté tech

Apple High End
Journal Apple pour Pros

BOOKMARKABLE
Nos Liens favoris
BROCANTEO
Brocante en ligne
Chiner sur Internet
Au bon vieux temps
MUSEE
EXPERIENCES
TRAVAUX
CALENDRIER


Journal Web
Syndication XML

hébergement
Aquaray (france)

 
 

Site publié avec Contribute 3 (Macromedia)

www.ouvre.com est copyright © 1996-2004 par la famille Ouvré (Suresnes - France)
Les propos sont de la responsabilité et la propriété de leurs auteurs
(Esteban Ouvré, Nathalie Ouvré, Jean-Marc Ouvré)
Pour tout contact : jm (@) ouvre.com