Interrogations et pensées d’un soir d’hiver.

J’adorerai « voir » ce qui se passe dans les canalisations d’eaux, le mouvement de l’eau, pouvoir regarder une caméra amphibie. Je me demande si dans ces tuyaux (verticaux, horizontaux) c’est vide ou rempli, bref, comment ça marche une fois qu’on vide la baignoire ? (je crois que c’est vide et que l’eau est un véhicule, mais le chemin complet ce serait amusant à suivre).

Je me demande où sont « produits » les noisettes et les pignons. Je me demande qui fait ça. C’est petit et ça prend énormément de temps à pousser et à « cueillir ». Ça me fait penser qu’à l’école il y avait une carte de France et on y voyait les productions locales de fruits et légumes, par spécialisation. Ça a du bien changer.

J’aime bien les clémentines, c’est une des odeurs de l’hiver que je préfère. Vivement la neige et le sapin qu’on va rentrer au salon. J’adorerai avoir une petite cheminée (en fait on pourrait on a le conduit), ça sent super bon une cheminée.

Je trouve la ville de plus en plus bruyante, je ne sais pas si ce sont mes oreilles mais je découvre (dans le mauvais sens du terme) le bruit des avions, des voitures de police, des bus qui klaxonnent, des gens (djeunes) qui « hurlent » en se parlant, etc…

Il faut absolument que je regarde une carte de la région parisienne parce que j’ai une vraie difficulté à placer les villes les unes par rapport aux autres sur les grands axes et dans les bonnes directions, je crois que ça vient du fait que les cartes de la ratp ne sont pas super précises.

2 thoughts on “d(h)ivers

  1. J’aime bien ce billet : doux, reposant, léger mais profond..

    Que des questions et remarques sans intérêts qui, du coups, les rendent intéressantes.

    Des questions et remarques qui me font penser que l’homme est surprenant, pleins de mystères, d’imprévus.

    merci

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis