Je ne suis pas du tout critique de cinéma mais dans les années 90 il y a bien un réalisateur qui m’a marqué avec quelques films (et laserdisc…) c’est aussi Danny Boyle : Petits meurtres entre amis (Shallow grave), Trainspotting (dans lequel on avait découvert Leftfield) et Une vie moins ordinaire (a life les ordinary).

La musique, les images, les personnages, la zik, le scénario qui nous tient jusqu’au bout : Paf, la même chose avec Trance avec un soupçon d’inception : très très bon cocktail 🙂 On retrouve Vincent Cassel et surtout James McAvoy (vu dans Wanted ou X-men). Je ne suis pas bon pour raconter les films :

On était 2, la salle presque rien que pour nous (dernière séance jour de « pont »), et en sortant l’envie de réécouter et revoir.

Et si en le regardant vous vous dites, wow sympa les fauteuils dans le cabinet de l’hypno-thérapeute

trance-1-paulin trance-2-paulin

sachez que ce sont des fauteuils Tulip designés en 1965 par Pierre Paulin (designer français, moins connu que les eames) 🙂

 

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis