Cette entreprise qui vendait péniblement des « Mac » s’était mise à vendre des iPod dans les années 2000. Des lecteurs mp3… chers, mais beaux et bien pratiques. L’un plus l’autre (des Mac et des iPod, un virage sur Intel, et à un moment des Mac moins chers) Apple avait redécouvert comment gagner de l’argent. Et Steve Jobs a lancé des projets. Pour tout changer. Et en 2007 puis 2010, Steve Jobs a montré ce qu’était l’innovation d’Apple : assembler superbement plusieurs innovations et améliorer certains usages et ajouter un truc. Dans le cas de l’iPhone ils ont ajouté le tactile à une forme de téléphone jamais vu.

Quel plaisir de faire cette photo (avec un iPhone 7 tiens et un iPhone 7 plus dans la photo) :

iPhone

Ils sont pas beaux ces deux là ? J’ai adoré déballé ce premier iPhone I acheté sur ebay, piraté pour pouvoir fonctionner « partout », que je faisais fonctionner sur du wifi et avec un petit abonnement SFR et déjà des applis pirates avec un store pirate. etc. tout ça avant l’arrivée officielle de 2008.

En 10 ans peu de choses ont vraiment changé. Ah si, l’iPhone dont on se moquait est derrière nous « quoi un téléphone aussi cher ? il parait qu’on n’arrive pas à téléphoner avec, ça capte pas bien » « quoi il faut des prises casques spéciales ? tous les casques ne fonctionnent pas » « quoi pas de gps, pas de 3g, pas de port usb, pas de port je ne sais quel format de carte que l’on paume dès qu’on les sort d’un appareil, nokia va les tuer » « quoi pas de clavier ni molette, blackberry va les tuer ». Résultat ces marques ont toutes disparu. Et l’iPhone est toujours là et bien là.

Mais Apple peut toujours « décéder » d’un jour à l’autre (j’exagère à peine). Bah oui… comme si c’était une innovation et un succès accidentel non légitime du fait que le monde Android dépasse considérablement en volume le monde iPhone. Ouais… mais quelle « marque » avec le même univers a-t-on en face ? Samsung ? Google. Je n’ai pas l’impression que ce soit si comparable.

Il manque peu de choses à Apple pour rendre heureux plus de clients (des iPhone 7 plus pour tout le monde et vous verrez). Par contre c’est vrai peu de choses ont changé. 10 ans. plein de mises à jour mais peu de choses ont changé. Comme quoi c’était un grand saut en avant.

Pour le plaisir on se refait cette présentation de Steve Jobs encore une fois. Tout y est. L’humour, le suspens, le story telling, la vision ( 5 ans d’avance, finalement 10 mais vite rattrapé), les courbes et objectifs commerciaux : 1% du marché 🙂 etc.

state of the art of keynote.

Avant je n’aimais pas avoir de portable. Fusionner internet et le téléphone avec une interface futuriste c’était le grand saut en avant de l’iPhone. et comme pour l’iPod, et le Mac avant, l’industrie du produit en a été changé (modèles, concurrence, forfaits avec data).

Thank you Steve.

ps : Mr Cook, don’t stop to innovate. Go go go ! And calm down designers, watch them carefully.

What ? comment ça j’étais fâché avec Apple, comment ça presque ? Ah ben bravo drôle de manière de célébrer les 10 ans d’iPhone monsieur !! Ok je m’explique :

J’aime Apple, je défends Apple, mais Apple fait n’importe quoi au niveau design/prix/expérience utilisateurs depuis quelques années mais ça marche quand même donc personne ne dit trop rien. C’est pas pour ça que je justifierai un passage sur Android (non mais sérieusement…) par contre je suis lucide.

J’attendais comme chaque année LE iPhone qui tue, LE Macbook qui tue. Et je ne les ai pas vu passer.  Mais… voilà Apple c’est Apple, on passe à l’Apple Store, on caresse les nouveaux iPhone et bim. J’ai craqué sur un iPhone 7 « JetBlack » qui s’est rayé en moins de 5 jours chrono, en plus une version 256go y’avait rien d’autre de dispo.. respiration. Je vous l’avoue : J’ETAIS DINGUE (mais je sais garder mon calme).

Bref ça n’allait pas (la sortie un peu après du MacBook Pro qui a le mérite avec le MacBook tout court d’être à la fois des machines incompréhensibles et à la fois de rendre très attrayantes nos vieux MacBook et notamment le Macbook Air…).

BREF. Apple j’étais un peu fâché (d’où le presque réconcilié, accrochez vous j’explique après). Ok il sortent un nouveau type de casque avec port lightning. Et il est où le port lightning sur Macbook ? et apple sort de l’usb-c ou je ne sais quoi mais pas de port identique entre iPhone et MacBook ? Sans parler des design des adapteurs (blanc) alors que les machines sont si belles. Tant qu’à vendre des cables et des dongles, bah faites en de la même couleur que les iPhone et MacBook, on paiera avec plaisir de la cohérence.

Bon c’était pas trop grave tout ça hein. Mais y’avait un truc. fort. grave. très. Moi… je ne voyais pas vraiment de différence entre l’iPhone 7 et… mon « vieil » iPhone 6 (j’ai raillé de ma mémoire l’iPhone 6 plus qui doit vivre de beaux jours au Brésil). Comment ? Pas de différence ? Non. Pas.

  • Autonomie : aucune différence, faire du twitter et de la 4g ça tue le téléphone à mi journée.
  • Photo : ma grande déception. j’ai pas vu, un peu mieux, mais un peu ça vallait pas le changement.
  • Le Force Touch je sais pas quoi : laissez tomber un jour j’utiliserai mais là je comprends pas pour moi c’est une régression.
  • Puissance : bah pas facile à voir.

Je ne parle pas d’iOs puisque par définition c’est le même, mais un jour j’arriverai à vraiment « voir » toutes les notifications, un jour.

La photo c’était mon grand grand regret. Certes on gagnait le stabilisateur optique. (qui était l’apanage des modèles 6 plus et 6 S plus). Mais pour moi ça n’allait pas. L’iPhone a remplacé l’appareil photo pour moi tranquillement mais surement en 10 ans.

Donc j’étais déçu, mais qu’est-ce que je le trouve beau cet iPhone 7 « noir de jais » (Jet black donc). D’ailleurs j’ose le dire, j’ai secrètement rêvé d’un Macbook ou MacBook Pro de la même matière, et même d’un iPad Pro identique. MAIS NON, rien !

Bref. Et puis… je l’ai pris en main 256 fois à l’Apple Store, je l’ai tâté dans tous les sens, je lui ai fait essayé les poches de mes pantalons. J’ai douté, j’ai essayé de l’utiliser à une main (peine perdue). Et puis j’ai re-craqué. J’ai commandé un iPhone 7 plus (128) noir mat. (on ne m’aura pas deux fois).

Et depuis c’est le bonheur. Tout simplement.

  • Autonomie : c’est génial quand je vais dormir (tard) j’ai encore de la batterie (si si, je vous assure, pourtant le truc vibre toute la journée et je consulte beaucoup de trucs).
  • Photo : c’est le bonheur. J’ai enfin un zoom (ok ok x2 mais c’est pas mal). Et surtout le double optique qui permet la photo de l’article mais bien d’autres, même de transformer une photo faite à la cantine en photo de blogueuse food (la foodista de la cantine c’est moa), et de faire de chouettes portraits (et pas de selfies). Faut un peu être musclé du poignet pour le manipuler et pas avoir trop peur (je suis mort de trouille à ce qu’il m’échappe des mains 350 fois par jour).
  • Design : ben je me sens rassuré avec cette matière qui se raye moins et qui fait plus « finie » que les versions aluminium au niveau des bordures et antennes. J’ai un bel objet bien noir.

C’est tout. je me suis fait à sa taille, finalement un grand écran avec l’âge c’est bien. et pour les films et vidéos c’est bien. Je n’aime pas dut tout que l’interface puisse passer à l’horizontal mais tout est bien.

Y’a juste… un peu plus petit ce serait parfait. Je ne sais pas pourquoi mais il me semble que la taille est quand même un peu grande (surtout quand je repasse sur l’iPhone 7 qui parait… tout petit).

Finalement Apple a peut-être travaillé sur un iPhone 8, mais je suis rassuré : ils ne l’ont pas lancé pour l’anniversaire des 10ans de la révélation de l’iPhone I et cela n’aurait fait que quelques semaines après mes iPhone 7. Là j’aurais hurlé.

Voilà désolé de vous avoir pris un peu de temps pour vous faire un retour sur iPhone 7 / iPhone 7 plus. Des 2 c’est le 7 plus que j’adore. Et c’est juste 100€ de plus.

Mangez des pommes.

Pour ilustrer ça, mon chien a fait le mannequin :