capture-decran-2016-10-16-a-17-49-00

Tesla est une toute petite start-up et un petit constructeur automobile qui sait faire du bruit et en 10 ans a déjà lancé 3 voitures haut de gamme :

  • le mythique roadster Tesla avec une carrosserie Lotus qui tenait un peu du prototype / proof of concept
  • la fabuleuse model S que tout père de famille rêve de garer devant chez soi et aller charger aux superchargers gratuitement sans les mains grâce à l’autopilot (les 2 innovations rendues célèbres par ce modèle)
  • et le model X assez incroyable pour une voiture 7 places Suv qui peut tracter une caravanne ou un bateau) que tout bon père de famille voudrait vraiment bien garer dans le garage (mais n’est pas certain de pouvoir techniquement) et qui pense que ça conviendrait parfaitement pour prendre tous les bagages, le chien et le reste.

C’est déjà pas mal. A ce stade, je suis tenté de dire, que le rêve serait d’avoir les 3  (si on a les moyens…).

Mais histoire de faire encore plus de bruit mais aussi de se révolutionner Elon Musk de Tesla ea présenté cette année la Model 3 (modèle 3) une Tesla abordable (oui, for the rest of us), et donc la quatrième. On s’attendait à une compacte citadine. On a eu une berline, superbe, moins chère (normalement).

Je reviendrai dans un article autour du lancement en lui même de la Tesla Modèle3 et de ce qui a suivi, mais juste un point sur : « 6 mois après ce que l’on sait du modèle 3 et ce que l’on ne sait pas ou presque. »

Donc, la model 3 c’est :

Simple et beau :

capture-decran-2016-10-16-a-17-13-05

  • Efficace : 345 km d’autonomie
  • Rapide : 6s pour 0 à 100km/h
  • Bien pensé : 5 vraies places

capture-decran-2016-10-16-a-17-12-54

Avec un petit cadeau niveau design, un toit entièrement en verre qui prolonge un parebrise très panoramique (mais un coffre moins « huge » que les modèles 3 et X) :

capture-decran-2016-10-16-a-17-13-32

Abordable (hum) : 35 000 dollars (donc 35 000 euros HT, on a l’habitude avec Apple et les autres), hors bonus écologique (Pourtant Tesla affiche toujours ses prix avec bonus déduit).

Avec deux options à minima :

  • l’accès aux superchargeurs (2000 euros si je me base sur une option qui a existé sur les premiers modèles S)
  • l’autopilote (3000 euros si je me base sur le prix des options des modèles S et X actuels)

et il est tout à fait possible que Tesla livre des versions évolutives 40/60/75 kmwh ceci afin de proposer des automies et performances évolutives. Le principe étant étonnant et permet de baisser le prix tout en permettant l’évolution.

Et c’est à peu près tout. On sait juste que la voiture sera environ 30 cms moins longues qu’une modèle S, soit 4,4m et très probablement 2m de large comme la modèle S.

Ah si, l’écran tactile 17″ vertical + cadrans/tableau de bord sera remplacé par un écran 15″ tactile horizontal unique (normal Tesla c’est du software)capture-decran-2016-10-16-a-17-49-18

Bref comme d’habitude Tesla ne fait rien comme les autres.

La voiture a été présentée le 31 mars, juste avant 1er avril et les 400 000 personnes qui ont précommandé ce model ? ont bien envie que rien ne soit une blague. Rendez-vous fin 2017 pour les premières livraisons aux usa et des mises à jour selon ce que voudra bien lâcher Tesla au fil du temps.

 

 

tesla-superchargers-at-eclipse-park-maidstoneLe principe de Tesla est de concevoir, fabriquer des voitures électriques modernes et attirantes mais surtout de les confier à des clients, ça ne suffisait pas, pour rassurer les clients Tesla a créé un système de recharge rapide ressemblant à des stations services et des bornes Autolib, et c’est gratuit. Bon à 80 000 euros le premier modèle c’est quand même encore un peu compliqué d’en livrer des wagons entiers, mais Tesla en a vendu 140 000. Aujourd’hui Tesla, tout comme d’autres constructeurs qui se calent sur ses pratiques, pousse à louer le véhicule, en location / bail (location longue durée avec option d’achat) et non posséder le véhicule.

Un détail, les Tesla sont des voitures connectées, wifi et surtout 4g, Tesla fournissant la connectivité permanente. Connectées aux services My Tesla, chaque voiture (modèles S et X) peuvent être commandées par l’appli Tesla (pour par exemple se pré-conditionner ou bien sortir du garage, ouvrir les portes etc).

A coté de cela il y a Autolib qui permet en quelques clics sur son appli de louer une voiture (Bluecar) bien chargée et réserver sa place dans une station à l’arrivée du trajet (ce que je trouve être le super service, mais parfois pas de place là où on veut), ou réserver une place pour charger sa voiture électrique (bluecar ou tout autre voiture électrique). Mais Autolib s’arrête là : pas de possibilités ou options de partir en voyage avec ce service, on doit rester en ville, pas de versions haut de gamme (et c’est bien dommage).

Lors de la conférence de presse de l’ouverture de la giga factory Elon musk a évoqué le « Tesla master plan 2 (vers 13:45 mn)

Il est très riche et dans la vidéo il passe très très vite sur ce que pourrait être un service de partage de voitures Tesla. Mais il a même été un cran plus loin en le décrivant plus précisément sur le blog de Tesla :

Sharing
When true self-driving is approved by regulators, it will mean that you will be able to summon your Tesla from pretty much anywhere. Once it picks you up, you will be able to sleep, read or do anything else enroute to your destination.

You will also be able to add your car to the Tesla shared fleet just by tapping a button on the Tesla phone app and have it generate income for you while you’re at work or on vacation, significantly offsetting and at times potentially exceeding the monthly loan or lease cost. This dramatically lowers the true cost of ownership to the point where almost anyone could own a Tesla. Since most cars are only in use by their owner for 5% to 10% of the day, the fundamental economic utility of a true self-driving car is likely to be several times that of a car which is not.

In cities where demand exceeds the supply of customer-owned cars, Tesla will operate its own fleet, ensuring you can always hail a ride from us no matter where you are.

Ainsi donc, Tesla permettra d’un coté à ses clients de « sous-louer » sa Tesla depuis leur appli et smartphone et d’un autre coté à plein de conducteurs de gouter aux Tesla, le tout complété par une flotte de Tesla. Concrètement tesla proposera donc aux possesseurs de rentabiliser ou financer leur Tesla quand ils ne l’utilisent pas. En fait c’est plus un modèle airbnb qu’uber, mais c’est très malin et j’ai hâte que cela existe vraiment, pour les deux services !

Tesla rentrera en compétition avec une multitude de loueurs de véhicules, dont certains très innovants se sont focalisés sur la location de Tesla et un Autolib qui ne permet que de louer sa propre flotte et pas une bluecar à soi.

Dans la vidéo, Elon Musk explique que le possesseur pourra décider d’utiliser sa voiture et que celle-ci lui sera ramenée, et là j’espère qu’il ne va pas attendre que cela soit en pilotage autonome, mais uniquement du partage automobile.

tesla_zoeAhem : pourquoi comparer ce qui normalement ne se compare pas ? Pourquoi pas !

On a plus l’habitude de comparer ou de voir de des comparatifs de la Tesla à des voitures sportives, et même des supercars ou bien des bmw, audi, jaguar ou même ford mondeo haut de gamme. Et la Zoé est elle plus comparée à… une Nissan Leaf, des toyota hybrides ou une clio diesel…

En attendant la Tesla Modèle 3, comparons :

Jusqu’à aujourd’hui il ne m’était pas venu à l’idée de vraiment comparer ces 2 voitures, mais voilà… dans la même année Tesla a annoncé une future modèle 3 à 35000$ hors bonus écologique avec 350kms d’autonomie et Renault une nouvelle Zoé avec 400kms d’autonomie avec des prix entre 24 et 28 000€. Comme on n’a pas de données pour cette modèle 3 qui ne sera pas dispo avant longtemps, autant comparer « sans le prix » une modèle S, la modèle 3 allant reprendre une partie des technologies de sa grande soeur. Donc on ne regardera que le prix (et éventuellement que les premiers prix.

Pourquoi ne pas comparer le prix ?
Parce que pour le prix c’est vite vu ou presque : 3 ou 4 Zoé = 1 Tesla 

Pour 4 Zoe ou un peu moins, pas très luxueuses (mais très sympa et dont la vitesse max est 138km/h), on peut avoir une Tesla modèle S magnifique et qui trace, j’exagère à peine. Oui mais bon est-ce qu’on compare les android d’entrée de game avec l’iPhone 7… oui.

Ah un détail…sur les prix. La Tesla est une familiale impressionnante bourrée d’innovations dont les superchargers, les batteries granties 8 ans et la Zoé… il faut louer les batteries et penser « 3ans ». La voiture ne vous appartient pas vraiment, bim 60 à 80€ en plus… tous les mois…(économies carburant payent ça mais quand même)… c’est embêtant. Si sur le principe on veut que ce soit « sa » voiture (en tout cas j’ai du mal avec soit la location, la location avec option d’achat (Tesla rend abordable ses Tesla grâce à cette formule, rejoint par Renault) et en plus la location de la batterie (renault donc)) il faudra vraiment prendre un tableur excel ou un papier et la calculatrice et regarder les valeurs au bout de quelques années. Donc on ne regarde pas le prix.

Revenons sur le nerf de la guerre : l’autonomie (et la charge).

Et les sites web de Renault et Tesla sont utiles, car ils font acte de transparence, sur un point clé : savoir jusqu’où je peux aller avec ces voitures selon la conduite.

2 simulations : sur autoroute et en ville.

On commence par la plus dure, l’autoroute. Il va falloir apprendre à voyager autrement ou bien… ne pas voyager.

Prendre la direction de l’autoroute : avec une Tesla qui peut recharger un peu partout (et gratuitement/rapidement sur les superchargers) on a un rayon d’action qui rassure. Mais…avec une Renault Zoé, c’est pareil on se sent rassuré sur le papier (moins les superchargers), mais… c’est plus compliqué visiblement en vrai (Tiens finalement le prix ça joue) :

Je me suis permis de couper la clim. On est en France et on n’en a pas besoin toute l’année. Et on respecte les limites de vitesse :

Pour Tesla Modèle S

capture-decran-2016-10-16-a-12-50-41

Pour Renault Zoé

renault_zoe_autoroute_1

 

Bilan : avec la Tesla vous avez presque le double dès le milieu de gamme.
Si vous voulez voyager avec voiture électrique, Tesla est l’unique choix. D’ailleurs la Zoé bien équipée (cuir, système bose, caméra de recul etc) est à 28000€ et la tesla modèle S commence à 70 000€. Finalement c’est juste le double – location batteries – chargeurs.

On attend avec impatience les autres modèles des constructeurs (comme Opel/Chevrolet), et pas des concepts cars.

Prendre la première sortie sur l’autoroute et direction la ville maintenant :

Ça tombe bien : cela correspond à 95% des déplacements dans l’année,

Du coup on compare cette fois avec la clim/chauffage et des pics à 70 pour avoir le coté « péri-urbain ».

Chez Tesla, on roule longtemps avec un plein (on frole les 500kms) et ce sont des pleins à quelques euros (chez soi ou sur une prise tierce comme Autolib) :

 tesla

et chez Renault la Zoé devient sacrément intéressante :

zoe_ville

Plus de 300kms sans charger ! Merci aux modes éco qui permettent d’utiliser le frein moteur pour recharger un peu les batteries (et économiser les plaquettes de frein).

Donc, si vous souhaitez utiliser qu’en ville, grande ville, petite ville, petites routes, periphs, autour des villes, votre voiture électrique, en ville la tesla pas chère c’est la renault Zoé !

voici les 2 liens pour utiliser les simulateurs (et plus) : Tesla modèle S, Renault Zoé 40.

Conclusion perso : faudrait les 2… !

Ps : ceci débute une série d’articles sur Tesla.