Après avoir lu la biographie de Steve Jobs je me suis dit que je me devais de parler des autres livres sur Steve Jobs car même si n’ont pas tous été traduits ils sont très bons.

Pendant très longtemps le seul ouvrage a été « Steve Jobs the journey is the reward » traduit en… « Steve Jobs, un destin fulgurant » de Jeffrey S Young (oui un titre qui fait très « lancement à la capital/m6). Les deux versions se trouvent d’occasion, parfois à payer chèrement et c’est bien dommage, c’est un super livre sur le début de la légende Steve Jobs, jusqu’à son départ d’Apple.

stevejob-book-I.png

Le style très journalistique et presque romancier de Young sera copié pour tous les autres livres. Personnellement je trouve dommage qu’il ne soit pas mis dispo en pdf quelque part, même si lire la version « vieux » papier est un vrai plaisir.

Ensuite il y a eu une vague de livres sur Apple (Apple confidential, Apple the inside story, insanely great (très très intéressant), cult of mac, etc) qui parlaient de Steve Jobs, ils sont bons, il y a de la lecture, mais je les déconseille car ils traitent de plein d’autres choses et seulement un peu de Steve Jobs.

Mais en fait il faut pousser un cran plus loin, car il y a juste après une série de très bons livres sur Steve Jobs revenu chez Apple après ses aventures NeXT (racheté par Apple et à l’origine du sauvetage d’Apple).

stevejobs-books.png

The second coming of Steve Jobs de Alan Deutschman
iCon Steve Jobs : the greatest second act in history of business
Steve Jobs & the NeXT big thing
3 indispensables 🙂
et Return to the little kingdom (malheureusement seul le dernier chapitre évoque les années post Apple mais racontent très bien les années avant 1984/85)

Là on a du très très bon, avec notamment ces 2 phases très peu médiatisées pendant 12 ans avec NeXT et Pixar. L’aventure de ces deux entreprises, NeXT (hardware et software, échecs successifs, licences) et Pixar (management, créativité, échecs successifs, et accords acteurs audio visuels – Next présenté à disney permettra de faire découvrir Pixar à Disney). Grâce à ces 24 ans d’expérience Steve Jobs apprendra beaucoup et aura les clés du futur d’Apple avec le virage du rachat de NeXT, le succès de Pixar quelques semaines plus tôt, la réussite à imposer les personnes et technologies de NeXT dans Apple (pourquoi l’avoir acheté sinon?), la prise de contrôle d’Apple comme une évidence, la révision en profondeur de la stratégie de 97 à 2001, puis les virages iPod, iPhone, iPad, mais aussi le retour du Mac « All in one » avec l’iMac et toujours toujours le design et la simplicité utiles, jusqu’aux Apple Store, une chaîne de magasins pensée par Steve Jobs.

Finalement il n’y aura donc eu que le premier et le dernier qui auront été traduits. Ce qui est bien dommage, mais finalement c’est comme les séries US, il vaut mieux avoir la vo.

Vous allez me dire « oh t’es vache tu ne parles pas des quelques livres écrits par des Français »… et non… des livres avec des aproximations issues d’un remix d’articles de presse écrits par des personnes ne l’ayant pas rencontré ou les personnes qui ont collaboré avec lui ou avancé à coté ou contre lui. Bon si vous le mes offres je les lirai.

De ce que j’ai pu voir d’autres livres sont en préparation (et oui… c’est maintenant que ça se réveille et que des langues vont se délier ou tenter de réécrire l’histoire secrète), j’ai noté « iSteve » et « inside Apple » et il faut que je me plonge dans un achat qui date d’il y a quelques mois « inside steve’s brain »

Mon avis sur la bio de Steve Jobs (même si on ne me l’a pas demandé) :
Bof (nuancé)

bio-stevejobs.png

Donc je vais nuancer… SI vous n’avez jamais lu de livre sur Steve Jobs ni Apple ni tous les articles de presse sur Steve Jobs lors de ces 20 dernières années, ça vaut le coup. Vous l’avez compris… ce n’est pas mon cas : si il y a bien un truc que j’ai fait c’est faire collection des livres (mais aussi d’articles de presse) sur les 2 sujets Apple et Steve Jobs (en français et surtout en anglais (merci amazon)) depuis longtemps (ceux de Guy Kawasaki complètent le dispositif).
Donc cette biographie autorisée c’est une sorte de remix de tous les livres et écrits qu’il y a eu, avec en plus des citations de Steve Jobs himself (logique c’est le biographe qu’a autorisé Steve), et c’est ce qui relève le tout, surtout la fin (je ne raconte pas la fin vous la connaissez, depuis un peu plus de 15 jours ce n’est plus pareil, mais il y a une sorte de lettre de Steve qui vaut le coup). Ne commencez pas par la fin hein…

Quelques notes qui n’ont rien à voir ou presque :

  • Vitesse de lecture : j’ai lu deux fois le livre en électronique sur ipad et iphone dès que j’ai reçu le mail d’Apple qui informait les pré-commandes sur iBookStore de la disponibilité (dans la nuit, merci Apple…). Première fois sur iPhone, à toute vitesse pour trouver ce que je voulais lire. Deuxième fois plus tranquillement sur iPad. La lecture sur les 2 appareils n’est pas la même, mais dans les deux cas le sentiment de lire plus vite que sur Papier. Est-ce le moteur de recherche, les chapitres, ou tout simplement la taille de l’interface ?
  • Finalement je l’achèterai aussi en papier (on sait jamais l’électronique les bugs tout ça)
  • Vous avez du voir bon nombre de sites qui sortent des parties de la biographie pour en faire des articles bla bla… surtout en Français, surtout maintenant. Avec un focus très particulier sur les polémiques et pas du tout son parcours d’entrepreneur (Apple, Pixar, NeXT, Apple). Bref… heureusement que Steve qui a toujours voulu maitriser a intelligemment placé quelques éléments de règlement de compte à travers quelques citations et mémoires).

Quelques « sentiments » que j’ai noté :

  • La passion de Steve Jobs pour le design et la simplification avec l’objectif d’amener de bons produits au plus grand nombre (tout en maintenant son entreprise profitable et donc durable) – il suffit de regarder les prix de l’ensemble des produits
  • Son engagement sans limite pour son entreprise et sa pérennité, Steve Jobs a géré Apple comme si elle était constamment en danger
  • Son acharnement presque physique pour le hardware de qualité
  • Son admiration pour les entreprises durables
  • Sa capacité à analyser et se remettre en question mais uniquement sur des sujets où ils avaient des convictions fortes.

Et puis on ressort avec le sentiment qu’il ne va pas vraiment être remplacé de si tôt (et je ne parle pas d’Apple…).

Finalement ses visions, ses convictions, son humour et son engagement nous manqueront (argh, j’en ai parlé).

Version de la publicité « Think different » très récemment découverte enregistrée « au cas où » avec la voix de Steve Jobs (et évoquée dans le livre).

Allez rendez-vous un peu plus tard pour reparler de certains passages qui m’ont marqué (vous avez donc compris que même si vous êtes Jedi en Steve Jobserie ce livre est indispensable quelque soit son format), du coup une prochaine fois j’évoquerai les autres livres indispensables sur le sujet.

(Lettre ouverte et pleine d’amour) Cher Marc,

Croisés que quelques rares fois (dans le sud-sud de la France) on ne se connait pas, mais on partage quelques valeurs et quelques passions et on vient de suivre vos aventures pendant quelques années au plus haut niveau et ces derniers mois intenses. Lors du rassemblement sur la place de la Concorde à Paris, lorsque la question a été posée « Alors Marc qu’est-ce que vous comptez faire maintenant », j’étais de ceux à avoir répondu « Usap » (il y avait aussi quelques drapeaux catalans, étonnant n’est-ce pas). Comme on se doute que vous n’avez pas entendu, c’est tout simple : USAP a besoin de vous on vous attend 🙂

Plein de bonnes raisons :

  • Vous connaissez très bien le coin
  • Le coin vous aime
  • Il faut savoir se reposer intelligemment après tous ces moments forts avec le XV de France
  • On vous aime
  • Vous connaissez les joueurs (enfin une partie et surtout ceux qui ont passé quelques mois avec vous)
  • Ce serait le moment
  • Juste comme ça… pour voir… 🙂
  • Argeles n’est pas loin
  • Falgos n’est pas loin
  • Après la prod2 en coupe du monde, la coupe du monde en Top14 🙂

En même temps j’aime beaucoup cette photo et je voulais la placer et vous dire que j’ai bien aimé cette histoire de moustache.
C’était juste pour faire sourire quelques amoureux/euses du rugby et du sud 🙂

Je pense que depuis dimanche et le fantastique match des bleus où l’on a vu des All Blacks douter et devoir vivre pendant de longues minutes avec ce point d’écart (et pour au moins 4 ans), on a tout lu et tout entendu sur les joueurs, l’arbitrage, la presse, la pression etc… Et pourtant pas de consensus, des doutes, alors que les bleus semblaient en route pour la victoire pendant quoi 77 minutes sur 80.

Mais en fait… si « on » a perdu dimanche contre les All Blacks, la raison est simplissime : Dan Carter était blessé

ledan.jpeg

Et oui, la cause est simple : ce joueur formidable était blessé.

Démonstration simple et implacable :

  • 2009 Dan Carter blessé alors qu’il joue à l’ USAP (une petite équipe de l’hémisphère sud-sud de la France qui parle une langue bizarre parfois), et hop boom l’USAP est enfin champion de France (après 55 ans de tentative).
  • 2011 Dan Carter blessé alors qu’il joue avec les All Blacks (une petite équipe de l’hémisphère sud qui tire la langue et fait la tête quand une autre équipe met des maillots avec une couleur sombre), et hop boom les All Blacks sont champions du monde (après 24 ans d’attente).

Coïncidence… je ne crois pas 🙂
Bref un seul message :

  • Dan, c’est quand tu veux pour revenir à l’USAP (pas grave on se cotisera entre nous si il n’y a pas le budget)
  • et Méfie toi de tes adversaires comme de tes compatriotes, coachs et collègues…
  • Tu sais la France t’aime bien malgré tout (relire le point 1 on ne plaisante pas (oui on a trouvé un moyen : pas de tram à Perpignan) !)

Franchement, depuis dimanche j’ai un peu de mal (surtout que je m’étais réveillé après une très courte nuit en ayant rêvé d’un essai surprise sur un contre à la 82ème minute…), alors un peu d’humour.

Hier midi, J-2, il faisait un beau soleil, mais froid, et il y avait de l’écho à La Défense, alors… on s’est mis en bleu et on leur a envoyé un mms :

et puis je ne peux que vous passer cette vidéo sympa que le staff du XV de France avait improvisé pour la page fan Paramourdurugby , parfois une idée sait faire son chemin 🙂 (likez là et explosez nous ce compteur, ça leur fera plaisir, on est presque à l’objectif qu’ils ont fixé 🙂

Et encore une que j’aime bien au niveau coaching :

Enfin on sait que l’on n’est jamais forts seuls, on sait que l’on a besoin de tout le monde :

Voilà, on y est, quelques semaines à vibrer et dans quelques heures ce sera fait, juste un souhait, que demain ça explose et que l’on puisse en vibrer encore quelques jours au retour des bleus, parce qu’on les attend, avec la coupe !

PS au fait si vous êtes sur Twitter, le match sans commentaires commentés c’est sur @paramourdurugby 🙂

Avant on achetait des téléphones pas chers, ça nous semble certain, enfin surtout on en changeait moins souvent qu’aujourd’hui, enfin dans mon cas. Donc on ne regardait pas trop. Depuis iPhone (bon allez peut-être des smartphone en général mais vraiment plus depuis l’iPhone) la question du prix réel de l’iPhone et du prix en réabonnement a me semble-t-il été vraiment mise en lumière et sous 2 aspects : l

  • le réabonnement/réengagement alors que vous êtes juste « plus engagé » en mettant sur un pied d’égalité les abonnés depuis 12 mois et ceux depuis 12 ans
  • ou bien alors que vous êtes encore engagé pour quelques temps, genre 1 mois ou 2, en mettant à la poubelle l’effort qui avait été fait un ou deux ans avant.
  • bien évidemment à mettre en parallèle des années de fidélité ou prescription ou même réengagement multiplies et augmentation du total des factures vis à vis du même opérateur (par exemple dans mon cas, au moins 10 ans chez Bouygues et finalement 4 ans chez Orange). Une fois devant les prix c’est le malaise… des différences énormes. Un nouvel abonné va payer 199 euros, un ancien abonné 499 euros par exemple, fini la subvention opérateur. C’est comme si il y avait un message subliminal « Pas grave, allez chez un autre opérateur pendant 12 mois, vous reviendrez chez nous dans 13 mois… » ?

Finalement on se retrouve à payer des forfaits plus chers (indéniable, j’étais un consommateur mobile light, de petits abonnements et des petits dépassements (genre 15/20 euros), et je suis passé à un abonnement du type 59 euros), pour finalement avoir la désagréable surprise de la question du prix du mobile plus cher alors que vous êtes client, comparé à si vous étiez un nouveau client (alors qu’au fond de vous, vous savez qu’acquérir un client ça coute de l’argent, beaucoup d’argent et que la fidélité des clients c’est important). Ça vaudrait quand même le coup de se pencher sur la question. Visiblement SFR a senti le truc et promet un prix, je vous avouerai que je n’ai pas un feeling particulier avec cet opérateur et qu’à chaque fois que je vais sur leur site, je me retrouve avec des prix de forfaits 59 ou 79 euros. bref…

Bref j’en ai eu un peu assez de devoir me fâcher (j’ai horreur de ça) auprès du service client qui chaque année après discussion sur la valeur de la fidélité faisait un effort pour booster les points fidélité pour réduire le prix de l’iPhone et me faire prendre un abonnement légèrement plus cher (ah c’est sur 12 mois ben c’est plus cher). Là j’ai acheté l’iPhone au prix fort et pris l’abonnement le moins cher 19 euros (chez le même opérateur, très intelligent la migration sans douleur de Orange à Sosh), mais dès que je le souhaite je peux passer sur une autre offre et pas besoin d’attendre 6 mois pour déprotéger l’iPhone. Je ne me suis pas lancé dans des calculs incroyables et une perte de temps certaine. Du coup cela vaudra un petit post sur Sosh.

Oui je sais ça fait bizarre, « 5ème iPhone » mais iPhone « 4 »s, en même temps c’est du déjà vu avec 3 et 3gs et puis vous le savez, il n’y a pas eu d’iPhone II. Au moment de la keynote je me suis permis la petite blague :
« – Mais on n’avait pas dit 5 ?
– Ah non on avait dit S »
Bref peut être S comme Steve, S comme Siri, S comme speed ou super. On sait pas et tant pis. Il est évident que Steve a été impliqué jusqu’au bout sur cet iPhone comme tous les autres produits. Si ils avaient pu faire un autre design ils l’auraient fait, comme entre le 3gs et le 4, mais Apple c’est pas la rupture pour la rupture, c’est l’innovation progressive quand il y a eu un produit de rupture.

Donc Vendredi dernier sortie mondiale de l’iPhone 4s. Hummm, je m’étais dit « pour une fois, pourquoi ne pas aller l’acheter dans un Apple Store et pourquoi pas dans celui qui est sur le trajet le plus rapide depuis chez moi ou travail, Opéra ». Donc je m’étais dit : vendredi j’y serai. Dans la soirée je vois qu’il y en a qui font déjà (!) la queue. Je me dis, en partant un peu plus tôt ça devrait aller. Petit dej, café avec ma femme je lui explique et elle me dit « mais pourquoi tu n’y es pas allé beaucoup plus tôt, il doit y avoir du monde », elle avait (comme très souvent) raison. Arrivé sur place 8h30 il y a une très très longue file d’attente qui contourne l’immeuble de l’Apple Store. Je prends quelques photos, impressionnant comme à chaque fois. Bref ça se passe pas tout à fait comme j’avais prévu, mais bon pas de pression, je prends une photo avec un iPhone ça va c’est pas la fin du monde. Je me dis que vu le modèle que je veux je vais pouvoir repasser plus tard. Tak, 12h et des poussière je me pointe et là surprise : plus de 32 et 64go que des 16go, petit passage rapide au Louvre, idem !

1er Constat : Apple vend en direct les produits sur lesquels il y a le plus de marge, très vite. Le dernier vendeur me dira qu’il y a énormément d’étrangers de pays où l’iPhone n’est pas encore vendu qui viennent tout acheter.
Ce sera pareil Samedi et Dimanche, cette fois je vérifie avant par téléphone : ils sont réapprovisionnés mais ça part tout de suite.
Je vous passe le passage à la Fnac (ah on ne vend que des SFR, non pas avec des cartes prépayées) et chez Orange (oui on a de dispo, vous avez réservé ? non pas possible en mobicarte on privilégie les clients qui prennent avec abonnement, vous êtes déjà client ah. non on refuse pas de vendre etc).

Lundi après midi, en regardant le site d’Apple je vois qu’ils ont mis en ligne un système très bien fait de réservation : à partir de 21h vous choisissez votre Apple Store et vous visualisez ce qui sera disponible le lendemain, puis vous réservez et choisissez un horaire. Sauf que rien de dispo en ce qui me concerne.

Mardi soir : juste un 32go blanc dispo, je me dis aller ça fera au moins 2 changements dont la couleur (je n’ai eu que des noirs jusqu’à maintenant en iPhone, à part la v1 en aluminium brossé).

Mercredi matin, au lieu de respecter l’horaire précis, je me pointe vers 12h30 et là on m’annonce que c’est fini depuis 12h. et qu’il faut repasser par la case 21h. 21h30 je repère un 64go mais noir. Allez… Jeudi matin vers 8h45 (les Apple Store ouvrent plus tôt uniquement pour ceux qui ont réservé), je deviens possesseur de mon cinquième iPhone, le 4S 64go. Donc… et de 5

Donc mon conseil pour les acheteurs impulsifs, site d’Apple, iPhone, puis acheter, puis réserver.

Pas trop eu le temps de jouer avec… juste le temps d’avoir lu avant d’en prendre possession qu’il pourrait y avoir un problème de couleur un peu « jaune » des écrans, j’en parle au vendeur qui me dit c’est peut-être comme les séries précédentes, laissez le se réchauffer (ils sont stockés dans divers endroits à différentes températures) et la colle des coques et écran en verre a pu ne pas avoir eu le temps de sécher et colorie l’écran. Que faire si ça persiste ? « vous revenez et on vous le change ». Je déballe, je regarde, j’ai l’impression d’avoir le problème. Mais vraiment pas le temps de basculer dessus, je remets la micro sim dans mon « ancien » iPhone 4. Visiblement au bout de 2 jours je n’ai effectivement plus l’impression d’avoir ce problème. Je vais pouvoir le configurer etc via iCloud.

Alors pourquoi acheter ce nouvel iPhone. D’abord comme prévu pour l’appareil photo et pour solutionner le problème de capacité. Au fil du temps (4ans déjà) c’est devenu mon appareil photo/vidéo numéro 1, toujours dans la poche, toujours prêt, cela représente 90% des photos sur un an dans iPhoto… Donc si il y a amélioration de la qualité je prends. La capacité est reliée à cette qualité. Si les photos passent à 8 millions de pixel et les vidéos en full HD et bien il va falloir de la place… et je ne compte pas sur iCloud pour solutionner ça. Ensuite même ce n’est pas le nerfs de la guerre, la vitesse ça peut jouer, la vitesse d’exécution des applis, du système, c’est toujours bon surtout si on l’utilise vraiment beaucoup. Enfin tout simplement, il m’est payé par les actions Apple. Mon conseil qui consiste à acheter en actions Apple la valeur du produit Apple acheté a fonctionné, mais pas certain qu’au prix où elle est (400 dollars) aujourd’hui cela puisse à nouveau fonctionner.

La raison cachée c’est aussi un indéniable support à Apple. Visiblement je ne suis pas tout seul, pendant ce week-end où moi je n’arrivais pas à en acheter un, il s’en est vendu 4 millions. Bien sûr une rumeur lancée par un analyste serait qu’en fait Steve Jobs ce serait plutôt investi sur un iPhone 5. J’adore les analystes…

Bien sûr comme prévu nous avons eu droit à iOs 5 (qui couvre les iPhone 3gs, 4, iPad et Apple TV) et iCloud, 2 très beaux produits gratuits par Apple (petite confession, oui j’ai galèré pour mettre à jour mon iPhone et mon iPad n’est toujours pas à jour… je vieillis). Maintenant je vais pouvoir offrir mon iPhone 4 à quelqu’un avec qui j’ai envie de faire de la visio et qui s’en servira aussi comme d’un appareil photo et gps.

Quand je me suis réveillé embrumé et que j’ai vu défiler les mentions sur Steve Jobs, j’ai eu envie d’écrire
« Merde !… merde !……. chier ! » comme Jean-Pierre Bacri dans Subway.

Vous avez allez probablement lire plein de choses (très bien, puis moins bien) sur Steve Jobs et Apple. Et moi je n’ai rien trouvé de mieux que cette citation extrait de Subway, un vieux film de 1985. Ou alors d’évoquer que depuis mon premier Apple en 84 à 13 ans, le mac pendant les études, le mac au boulot ou pas, les bouquins et centaines d’articles sur les sujets, jusqu’au dernier sur lequel j’écris et l’iPhone dans ma poche, cette marque et ce bonhomme ont réellement influencé ma manière de voir les choses et… travailler et parfois agir ou réagir. Comment? je ne sais pas, mais je sais que ce n’est pas pareil. Je me demande si il y aura bien toujours ce coté bagarreur et amoureux du design, des changements et du sens du détail.

steve jobs

 

C’est juste ça que je voulais écrire. Merde. Chier. On ne le verra plus. Il ne nous impressionnera plus, il nous a impressionné.

 

 

 

 

 

D’ailleurs S ou 5 c’est le design et le nom qui ne change pas (comparé à l’iPhone 4), l’intérieur change ! A croire que tout le monde a oublié que l’iPhone 3 n’apportait que la 3g et le gps à l’iPhone 1 et que l’iPhone 3GS c’était aussi un iPhone 3.

De toutes façons on aura bien dans quelques jours iOs 5 et iCloud gratos !

Bref, parlons de ce nouvel iPhone : il a l’air super (si si) Plein d’améliorations et une tentative de grosse innovation avec l’assistant vocal – pour moi 2/3 trucs vraiment forts : la vitesse, l’appareil photo/video, et le airplay mirroring pour afficher en wifi vers une Apple TV. C’est simple, iPhone 4S c’est un iPad II miniaturisé.

Bon attendons un peu (ou pas) les forfaits et les subventions opérateurs pour voir les vrais prix.

Au bout de 4 ans d’iPhone, après que tout ait été copié ou presque (dans les 2 sens), après avoir oublié que l’iMac avait sauvé Apple, que l’iPod avait sauvé Apple, que l’iPhone a sauvé Apple (ou l’iPad peut-être mais pas sûr parce qu’Apple doit mourir), on a envie d’un nouvel iPhone. Un peu plus de vitesse, l’iOs 5 qu’on nous a fait voir il y a quelques mois, iCloud qui semble tellement évident une fois qu’on en a parlé (genre se passer des musiques dans la famille…), un peu de design, de l’autonomie, un ou deux trucs hardware, un ou deux trucs qu’on ne pourra pas faire avec les précédents.
#Bref REPONSE à partir de 19h 🙂

Ps : pas mal le coup de l’invitation à base d’icônes iOs pour évoquer la date, le lieu, le sujet 🙂 Tiens d’ailleurs vous aviez déjà vu des icônes comme ça avant iOs ? BAH NON mais maintenant ils sont partout.

Chouette on va avoir iOs5 !