AppleStore Paris Louvre – Enfin !
Une ouverture digne de ce nom, vécue 5 ans après celle de Londres (2004 : mon récit ici et ici), avec un climat plus clément, avec des produits sensiblement différents, une clientèle élargie (iPhone).

On prend les mêmes, et oui…les grands malades, (mais on ajoute boutchou !) et on recommence (tout en discutant sur le délai, il fallait bien s’occuper dans la file d’attente). Résumé des opérations : petit départ matinal entre hommes, arrivée « rapide » en descendant la belle avenue, parking expéditif, et entrée dans la file d’attente à l’abri (merci la sécurité), dans les derniers 100/150mètres avant le saint graal, le passage de LA porte du 1er AppleStore de France. On passe sur le fait qu’il y ait eu une préouverture à la presse et donc des photos qui ont dévoilé un peu mais qui ne rendaient pas du tout l’ambiance (c’est la France et ses usages moisis… et ses boites de RP).
Traduction : arrivée vers 8h25, 2h d’attente, ouverture « entendue » à 10h mais nous ne sommes rentrés qu’à 10h30 environ et bravo aux vendceurs d’avoir maintenus leur ferveur pour faire ressentir à tous ceux qui sont rentrés les mêmes émotions que les premiers (olas, clameurs…). On savait que la file continuait, sortait de la grande allée, continuait dehors et jusqu’où ?

Ceux qui avaient allumé twitter et qui me suivaient ont partagé cet évènement avec ce que j’arrivais à poster (la 3g a un peu patinée, puis relais via le wifi de l’applestore), et moi je lisais, visionnais ceux que ceux « d’avant » avaient posté. Merci à ceux qui ont relayé, cela fait toujours plaisir. Mon boutchou a répondu aux questions d’une télé dans la file d’attente et dans le magasin, moi aussi mais je ne sais pas si c’est passé ou passera , on s’en fiche un peu ça nous a bien fait des choses à raconter à notre commerçante par la suite. On y a passé 2h environ, quelques achats, suffisament pour réaliser qu’il fallait quitter ce lieu de consommation impulsive maximalisée. On croise du monde que l’on croise sur Internet ou d’autres évènements avec de la pomme dedans et puis d’autres passionnés.

Le lieu est vraiment beau, la sono omni présente, le stock a l’air taillé pour l’occasion, les espaces d’accueil très très bien pensés, on circule très bien (malgré le monde…), les vendeurs un peu en rodage (mais bien au point pour faire de l’easy pay pour les petits achats : on achète partout dans le magasin, les vendeurs ont des terminaux portables reliés en wifi à des TPE), l’espace m’a semblé plus petit que Londres (il n’y a pas de Théatre par exemple).

Pour les amateurs, le design est le même que dans les autres AppleStores du monde, l’escalier en verre est bien là (et résiste aux innombrables montées des marches), les dalles translucides aussi, les tables, les présentoirs : Apple a déroulé la méthodologie éprouvée.

L’AppleStore est un miroir du site presque intégral (on a les produits introuvables comme les macbook pro avec l’option anti reflet de base, la magic mouse, la nouvelle télécommande, le mac mini server…) et cela fait du bien de voir en vrai les produits (par exemple certaines sacoches de macboook).

Le truc marrant c’était de voir la tête des vendeurs ou gérants des autres boutiques du Carrousel du Louvre… ils n’ont jamais vu ça, et ne le reverront pas à moins que Steve Jobs fasse une descente un jour pour y lancer un produit.

Bref ce que je retiens c’est une ambiance incroyable digne des meilleurs moments des meilleures Apple expo avec un petit truc en plus (je n’exagère pas je ne m’attendais pas à cette ambiance là à Paris, ni dans la file d’attente). Le tout… au pays des iPhones qui explosent…

Bien évidemment, je classe ce post dans la rubrique « Apple, Insanely ». Et hop la vidéo (déjà vue 140 fois : un succès mondial 🙂 =>

Ps : encore ce matin au petit dej, « Papa, l’Apple Store c’était génial ». Il s’est acheté Empire At Wars 🙂

On s’y sentait bien. N’hésitez pas à aller y faire un tour (le parking est un peu cher, je préconise le métro) et dire ce que vous en pensez.

A bientôt.

Nous sommes de retour après une semaine d’école buissonnière en famille, dans le sud, avec un super soleil et des décors que l’on aime tellement retrouver (mais pas que ça) et découvrir encore et encore. Juste une pause avant le rush jusqu’à la fin de l’année. Une inactivité de communication et une inactivité pro tout court (mais plein de choses super) pour arriver à ces corridors temporels que l’on aime bien sans mettre nos vies perso entre parenthèses et avancer comme on sait le faire.

Bref, on est comme la pluie, de retour 🙂

Mais bon on devrait faire voir des choses prochainement (enfin j’espère…)