Vous connaissez le film Brazil de Terry Gilliam ?

Vous voyez la scène où il y a inversion des tuyaux par Robert de Niro (Harry Tuttle) ?

Ouais ?

Et bien c’était hier après midi et soir à la maison : intervention des pros avec camion et matériel lunaire, ambiance catastrophe, à peu près les dialogues quand les vrais chauffagistes arrivent etc… !

On commence bien l’année… !

Du coup je vais resortir le DVD.

Pourquoi Apple ne lancerait pas (aussi) un iPhone nano ou shuffle, enfin un iPhone Mini, light, moins cher, plus petit, moins révolutionnaire mais plus téléphone.

Cela semble évident et on ressent tous le besoin.

Mais il ne faut pas rêver, ce n’est pas pour tout de suite.

– Apple a toujours commencé en haut pour finir en bas (le Mac et iPod ont suivi ces évolutions).

– Apple va d’abord tâter le terrain.

– Apple complétera ce manque par une évolution des iPod (widescreen et interface et peut-être wifi/bluetooth).

La question se posera ensuite, dans un 1 an ?, d’une gamme iPhone (pas que les accessoires même si c’est plein de marge).

Apple TV, voilà un produit pré-annoncé par Apple, pas encore disponible et qui va décevoir.

Tout d’abord 2 remarques sur les ces produits apple « autour de l’iPod » :

iPod HI-FI qui faisait partie de la famille iPod est « déclassé » et ne fait plus partie de la navigation sur le site d’Apple. Ce bon produit grand public d’Apple fait encore partie des pages iPod puisqu’on le trouve… à coté du Kit iPod / Nike.

Apple TV dont je présumais qu’il rejoigne la famille iPod n’a pas été nomme comme un iPod (lorsqu’on parle d’iPod on ne parle plus « Apple ») mais fait partie de la famille iPod ! Les iPod sont toujours en retrait par rapport aux attentes et encore plus depuis que l’on a vu l’iPod qui se cache dans iPhone !

Bref on sent qu’Apple tâtonne vraiment avec cette gamme.

Mon avis sur Apple TV :

Apple TV est un produit « à la iPod » : limité. Apple positionne le produit à mi chemin des hub que sont les Xbox 360 et PlayStation 3 (et on peut pousser jusqu’au Mac Mini) et au même prix que la Wii (Nintendo). Mon avis est très négatif sur ce produit. Je ne me sens pas du tout client.

Il suffit de comparer et surtout de sortir du contexte des USA, seul pays à faire bénéficier les cliens d’iTunes Store de films à la demande. Permettre de regarder des clips payants mal encodés et des podcast est insuffisant : un iPod peut faire ça avec le cable AV, un Mac aussi. Si il faut reconnaître une chose à Apple TV : il évite de devoir bouger son mac et le connecter au système AV pour pouvoir bénéficier d’une interface « à la FrontRow » (nom de la solution de media center d’Apple) ET apporte la prise HDMI (mais tous les Mac actuels ont du DVI et la conversion DVI > HDMI ne coûte pas cher. Apple a fait le pari de la dépendance complète d’Apple TV avec un itunes (qu’il soit ouvert sur un Mac ou un Pc sur le réseau).

Tout comme iPhone, Apple TV ne permettra pas de capter du contenu sans devoir le faire par iTunes. Etonnant !

Les 2 grands concurrents d’Apple TV chez Apple sont donc FrontRow et iPod. Au delà de cette concurrence directe, les « box » adsl (freebox HD, neuf Box par exemple) sont des concurrents « gratuits » d’Apple TV. Enfin une console nouvelle génération est concurrente directe et apporte les fonctions de jeux où d’ouverture sur le net (portail, fonctions météo, navigateur) que n’offre pas Apple TV.

Heureusement, comme toujours, Apple a laissé une place à l’évolution (ou à l’espoir… qui pourrait être contrarié…) : le coeur d’Apple TV est fourni par Intel, il y a un disque dur, le réseau (par exemple pour les bandes annonces) pourquoi ne pas y placer du logiciel qui apporte vraiment un petit Mac OS X on TV et notamment l’indépendance de fonctionnement ? D’ailleurs ce serait plutôt l’OS X mobile d’iPhone qui aurait sa place sur Apple TV et non OS X complet.

iPhone sera limité et cher. Ok.

Mais allons plus loin et essayons d’imaginer ce que doit être iPhone à son lancement !

Le wwweb version iPhone

Première bonne nouvelle : on récupère les bookmarks de notre Mac ou PC et les éditeurs de site web n’auront pas besoin de faire des sites spécifiques !

Mais… iPhone embarquera une version de Safari spécifique pour pouvoir interagir avec l’interface d’iPhone (les champs de formulaire par exemple). Mais Apple n’a pas précisé ce que permettra l’architecture de ce Safari, sera-t-elle ouverte ? Notamment est-ce qu’il y aura une architecture de plug-ins et de gestion des certificats.

Flash ?

Je serai Adobe (ex Macromedia) je foncerai sonner chez Apple pour proposer Flash et Apollo. Flash est indispensable, tout simplement parce qu’il est le plug-in né avec le web et qui permet lui aussi une réduction des interfaces par son fonctionnement vectoriel. Adobe n’aura pas vraiment beaucoup de travail si ce n’est de mettre au point un système de mise à jour indolore, ce qui n’est pas le cas actuellement. A priori Flash pourrait être inclus dans cette version d’iPhone : Le site fandango.com qui fait partie des demos contient du flash (bannières) sauf si un code de détection d’absence de flash compense par du gif.

Quicktime ?

Mais qu’en est-il de quicktime lui même ? Le site apple en est rempli, il semblerait logique que quicktime mobile fasse son apparition. L’équipe d’Apple devra aussi travailler, tout simplement parce que comme Flash il y a des risques de sécurité. Quicktime lui même a toujours été tourné vers les solutions mobiles (3gp, Mp4), iPhone se devra de permettre.

Nécessaire évolution de Safari vers les standards

Apple n’a rien précisé sur ajax ou Java. Le fait même de proposer un Safari et non un « bay-browser » défigurant le web est ambitieux, il y a donc un palier minimum à cette ambition : faire fonctionner le web actuel. La démonstration de google maps permet d’envisager que le niveau du Safari mobile est très proche du Safari que l’on connaît et on espère donc que le support d’ajax (ou de Javascript en général) de Safari va atteindre celui de Firefox pour qu’ iPhone puisse bénéficier d’un web complet et non réduit à des sites web 1.0.

Le commerce et les usages sécurisés !

Enfin, il est indispensable, notamment pour le commerce mobile, qu’Apple intègre une gestion des certificats afin de pouvoir faire quelques achats ou tout simplement accéder à des services sécurisés (comme .Mac ou Gmail tout simplement), cela passera peut-être par des widgets « certifiés » (téléchargeables sur apple.com et pas ailleurs) communicants avec le site iPhone.

enfin en terme de sécurité, iTunes qui semble être le futur maillon de synchronisations entre un Mac ou un PC et iPhone devra prendre en compte de « sauvegarder » le contenu créé sur iPhone.

Et le RSS ?

Le RSS fait aujourd’hui partie de nos usages, rien n’a été précisé en terme d’application sur iPhone. Je ne vois pas Apple nous priver de cette technologie qu’elle a glissé partout (de l’économiseur d’écran à Mail – version Leopard). Même si un site comme Netvibes ou google reader permettra de contourner tout de suite cette absence il est certain qu’à terme une appli d’iPhone permettra de télécharger les flux rss dès que connecté à un réseau wifi et pourquoi pas plus (podcast / enclosures). La fonction Podcast de la partie iPod d’iPhone étant limitée à lire ce qui a été synchronisé et téléchargé via ITunes sur Mac ou PC.



iTunes ?


iTunes est absent d’iPhone ou bien « réduit » aux fonctions iPodiennes (lecture). La première chose qui vient à l’esprit est l’absence d’accès à ITunes Store depuis iPhone. Tout le contenu devra provenir d’iTunes Mac ou Pc. Cela va à l’encontre de l’esprit de la mobilité. Apple devra élever iPhone au dessus d’un iPod car il n’est pas un iPod.



iChat ?


Mais il est où ? J’aimerais bien savoir si Meebo fonctionnera dans safari, mais au délà de cette solution de contournement un ichat texte et audio bénéficiant de la connexion wifi ce serait excellent. Vidéo cela ne semble pas possible, la caméra est à l’opposé de l’écran…

Iphone influencera-t-il les applications apple ?

En regardant l’interface d’iPhone on ose espérer que des éléments de l’interface d’iPhone vont rejoindre le Mac : le CoverFlow d’iPhone migrera sur iTunes. En effet CoverFlow est plus abouti sur sa version iPhone puisqu’il permet d’explorer un album en cliquant sur la pochette pour la retourner : très fort. La partie agenda ou carnet d’adresses est également complètement repensée pour favoriser l’interactivité et la vitesse de recherche. Carnet d’adresses a pris un coup de vieux !

Un garageband Iphone ? La nécessité d’avoir une architecture iLife pour iPhone

Pourquoi pas ! Il y a tout dans iPhone pour devenir une machine à podcast mobile : vos videos, vos photos, les contacts, un micro, une caméra (apple n’a rien dit sur les possibilités video, mais on sait que cela pourra prendre des photos), la connectivité nécessaire à la publication (email, sms (donc mms même si ce n’est pas précisé), wifi). Apple manque d’un maillon pour réaliser cela, une sorte d’iweb réduit pour publier vers .Mac (selon l’approche actuelle). Mais demain rien n’empêchera (enfin j’espère) une publication par le web. Ce point m’intéresse plus que tous les autres.

Et pourquoi pas un peu d’iwork ?

Qu’en est-il du contenu des mails. Apple a précisé support des mails en html et RTF. Ok, mais et les pièces jointes. Il n’y a pas un smartphone qui n’a pas une solution de « viewer » de contenus type pdf ou Microsoft Office. Apple a racheté une compagnie spécialisée dans ces logiciels. Apple n’a rien dit sur ces possibilités, qui ne seront peut-être pas là, mais pour les utilisateurs professionnels c’est indispensable, même si c’est peu utilisé, c’est plus le cas des entreprises. Bien sûr apple pourrait étendre sa collaboration avec google au mail collaboratif et google docs & spreadsheets, mais cela nécessite d’être connecté en permanence. On y viendra peut-être.

Apple risque de frustrer toutes les attentes autour d’iPhone ou tout du moins faire réfléchir les acheteurs. Car même si tout semble possible après cette annonce qui va au delà de tout ce que tout le monde imaginait, Steve Jobs a toujours limiter le champ d’action des produits pour « bien faire ce à quoi ils sont bons » après avoir parfois lancer des versions trop limitées. Le design (hardware et expérience utilisateur) ne contre balancera pas non plus un positionnement prix où les guerres sont ruineuses.

Technorati Tags:

Quelques liens

Ce qu’il y a à l’intérieur de l’iPhone, pour le même poids qu’un iPod.

LA Times : iPhone pas d’innovation.

Le secret bien gardé.

David Pogue du NY TImes a lnoguement testé l’iPhone et a trouvé les principales limitations actuelles (la synchro limitée au dock, alors qu’iSync et iTunes sont prêts par exemple).

Ça va diviser, c’est certain ! (Le tout se basant sur un prototype démontré), surtout quand on s’apercevra qu’Apple ne permettra jamais d’avoir des iPhone à 1 euro comme cela arrive sur les téléphones vendus par les opérateurs au bout d’un moment.

Technorati Tags:

Une courte (mais efficace) démonstration d’iPhone par le Vice Président Marketing, Phil !


Ce serait pas mal que le navigateur puisse passer en mode paysage.
Le système semble fermer aux sociétés tierces (comme iPod), les seules voies de développement semblent être les jeux (exemple iPod), une certification par Apple (comme iPod pour des accessoires iPod qui requièrent des évolutions logicielles), les widgets et les applis web. Une approche qui devrait décevoir les geeks mais pas les habitués de l’iPod qui cherchent un « truc qui marche bien ». iPhone devrait autant « diviser » qu’iPod ou Mac. Logique c’est Apple…

L’iPhone ne pouvait être qu’un produit Apple de l’ère Steve Jobs.

Pensé différemment, qui choquera probablement, pas un produit geek finalement, doté de l’Interface du futur à la Minority Report au creux de votre main, au bout des doigts, interface intuitive, c’est iPhone. Proclamé révolutionnaire, comme le mac ou l’ipod, on aimera ou on aimera pas, ça sera à la Apple, on en parle et on dot avoir un avis dessus.

Tout dans iPhone utilise intelligemment ce qui existe déjà mais par le mode d’utilisation combiné permet une expérience utilisateur hors du commun – c’est ça la nuance. Le zoom dans les photos laisse imaginer tous les usages et Apple n’a pas parlé des jeux, pourtant iPod a fait un pas dans ce domaine.

Apple se tourne vers son avenir et promet de devenir un Sony du 21ème siècle, mais peut tout à fait vivre une aventure comme le Mac, le Cube (succès d’estimme) ou l’iPod (succès mais pas d’unanimité).

Coté logiciel, OS X vient de faire un bond en avant, après un iTunes mobile, OS X devient mobile et il est certain que c’est en même temps un aperçu de Leopard ou de quelques fonctions de Leopard dont nous avons eu un avant goût.

Tout simplement, Apple fait rêver, d’un coup et d’un seul on a un Portable Media Player, un tablet PC smartphone, l’ipod grand écran ultra performant et le nano phone, etc… sans compromis ou presque.

Quand on regarde de près on trouvera d’ailleurs des similitudes avec la PSP de Sony (ou quelques smartphones) : écran widescreen résistant, clavier virtuel, navigateur web avec réduction d’échelle (celui de Sony est Netfront), matière noir en façade, mais cela s’arrête là. IPhone va beaucoup plus loin.

J’espère qu’Apple détaillera prochainement comment rajouter des widgets (via iTunes ?), à un eco system applicatif, à une vraie approche « locale » (sans retards) pour les pays autres que les USA (il faut que des équipes de professionnels soient en local pour travailler avec les opérateurs) et éviter les effets de bords d’une annonce sans livraison.

Technorati Tags: , , , ,

Je ne veux plus du finder que l’on connaît.

Je ne l’apprécie pas.

Je peux encore espérer que le finder soit réinventé, qu’aqua soit redéfini ou remplacé. Je souffre du finder et je n’espère que des changements profonds, innovants. Je peux aussi espérer qu’il rattrape windows sur certains plans (les listes, la navigation au clavier, les drag and drop sur le dock pour accéder à une fenêtre d’appli et une zône dans une appli sans commande clavier, l’exploration d’un disque sur réseau).

Mais après avoir vu ce que peut faire Apple je souhaite vraiment un autre finder !

Je veux la même interface simplifiée que pour iPhone. Cela touche le finder et aqua.

Voilà, c’est dit 🙂

Technorati Tags:

Etonnant Steve Jobs – avec lui, tout sera possible chez Apple

toujours en rebond, toujours captivant, qui mûrit toutes ses actions et qui nous a fait une iPhone Keynote en lieu et place d’une Apple Keynote ou MacWorld Keynote. Transformant Apple encore et toujours, mettant l’innovation au coeur de l’entreprise au même niveau que la finition exemplaire des produits, Steve Jobs met Apple sur de nouveaux rails, aujourd’hui.

Cette Keynote de Macworld 07 de Steve Jobs à san Francisco est historique car elle annonce une évolution très profonde du métier d’Apple. Au passage on notera que cela a entièrement éclipsé le Mac (pour une fois). D’ailleurs Apple change de nom et passe d’Apple Computer, Inc à Apple, Inc. C’est un jour énorme. Apple cible de tous nouveaux clients, un tout nouveau marché, l’ultra mobilité et la téléphonie à valeur ajoutée. Mais j’y reviens après.

Tout d’abord premier produit qui marque l’évolution du métier d’Apple : Apple TV

La moitié d’un Mac Mini comme Hub Media Center. Moitié prix, moitié des fonctionnalités, moitié de hauteur. Depuis sa pré-présentation, Apple Tv a gagné un disque dur indispensable pour assurer une qualité de stream et stocker.

Je suis déçu de cette première version, alors qu’il y aura à peu près tout d’un Mac à l’intérieur ce sera un énième produit passif et peu interactif. Pas de lecteur RSS, pas d’effets iTunes graphiques pour la musique, pas d’achat en ligne simplifié, pas de dashboard pour la meteo ou des petits jeux, pas de version jeux ipod… un simple hub video pour lequel nous aurons en définitive que peu de contenus. Un Mac mini peut être plus amusant (même pour jouer) et une adsl box permet tout ça (freebox par exemple) avec une interface utilisateur améliorable.

Nouvelles bornes Wifi Apple Airport Extreme qui permettent de partage un disque dur… Ok, super.

Attaquons le vrai bon morceau qui fait plaisir, l’iphone. Enfin !!!

iPhone : wifi + gsm + ipod + OS X : du délire.

Le tout n’étant pas un produit bridé.

Iphone-Dashboard Iphone-Interface-Saisie-1 Iphone-Google

Apple ose se lancer sur le marché du téléphone musical et intelligent, avec panache, pas mollement. Et contrairement à l’iPod qui a toujours été limité sur des fonctions basiques (lire de la musique, lire de la video), là la connectivité permet tout. C’est iPod mobile, OS X mobile, le tout sur 4 ou 8 giga.

Apple évolue et tue un des derniers tabous et joue LA carte pour se venger de l’aventure Newton. On ose à peine prononcer le mot PDA qui n’existe plus, Steve se moque du mot smartphone, et apporte l’utilisabilité réelle.

Enfin, la conjonction que Steve attendait est là (attente du marché, technologies, maturité, effet porteur ipod, maturité offre mac, intel), avec le bon angle, après avoir probablement résisté à tenter de multiples projets moyens : Apple attaque sur un terrain où les constructeurs ont du mal à faire du logiciel et ceux qui font le logiciel n’osent pas faire le hardware… D’ailleurs on regardera à peine ce qu’il y a dans ce téléphone. On fera confiance parce qu’un Mac ou un iPod ça marche, mieux.

Une attaque sur le marché haut de gamme

Iphone extension du marché iPod, pénétration sur le marché du smartphone/pda « à disque dur », ultra mobilité connecté. C’est donc comme un iPod haut de gamme et pro et en même temps l’ultra mobilité qui a toujours fait défaut dans la gamme Apple / Mac sans trop de diminution des usages : mail, sms, google earth/maps, safari et surtout un écran qui permet de basculer dans une toute autre type d’interface pour un téléphone ou un iPod. On remarquera qu’en parlant de Newton, Apple n’a pas sorti Inkwell qui est la partie reconnaissance d’écriture pour ne pas être attaqué là dessus et parce que tout le monde sait qu’un clavier c’est le meilleur moyen de saisir. Le clavier virtuel tactile multi touche résout tous les problèmes de design. Inkwell arrivera peut être après, mais avant il y aura de la manipulation à l’écran, tout simplement.

iPhone c’est probablement le vrai iPod II et le newton qu’aura toujours voulu faire Steve Jobs lorsqu’il s’était rapproche de Palm – même si Apple le place en dehors de la famille iPod sur son site, c’est la convergence logique entre OS X et iPod.

iPhone absorbe un iPod et met enfin un Mac dans un téléphone. C’est donc bien plus qu’un ipod phone. c’est l’esprit Mac moderne dans un téléphone.

Passionnant !

Une continuité au bénéfice des utilisateurs d’iPod :

D’abord iPhone reprend 2 éléments essentiels d’iPod pour la continuité : la prise Jack 3.5mm Stéréo ET le dock connecteur. Vous avez investi dans un casque que vous adorez et un dock audio, tout va bien.

Ensuite vous n’avez que des gains :

Une nouvelle interface iPod et OS X

Apple tue en même temps l’interface de l’iPod. Il y aura un avant et un après iPhone dans plein de domaines. iPod devra évoluer, ne serait-ce qu’en incorporant la navigation coverflow. Il est étonnant de voir que le graphisme de la partie ipod de l’interface est très éloigné de l’interface ipod d’origine.

En même temps Apple a du lever le voile sur les secrets à venir d’OS X. Les zooms et effets font penser à ce que pourrait être OS X dans quelques mois sans changer les applications ! Il doit y avoir de la R&D de Leopard là dessous.

Vous gagnez une intéractivité sans limite (via les widgets et Safari) et une offre logicielle déjà riche.

Des partenaires logiciels

Apple part accompagné de grands, très grands : google et Yahoo (et probablement aol avec ichat) que des anti MS…

Un hardware au service de l’expérience utilisateur

Ne cherchez pas le clavier il est virtuel et si vous connaissez un peu l’histoire d’Apple, il suffit de se dire que Steve vient de s’inventer un nouveau tabou après la souris à 2 boutons : la notion de « vrai » clavier de l’iphone 🙂

Je suis très curieux de voir comment a été « virtualisé » la molette (click wheel) et comment cela va se positionner avec les molettes concurrentes (RIM BlackBerry, Sony Ericson).

L’engin est bourré de fonctionnalités et de petits détails, comme les détecteurs de mouvement pour par exemple tourner l’écran sans avoir à le faire par un clic ou bien réduire la luminosité de l’écran et bloquer la sensitivité lorsque vous portez le téléphone à l’oreille. Bluetooth et synchronisation wifi, écran tactile multi touche (on va pouvoir taper avec 2 doits au clavier virtuel), os multi tâche (stable !).

D’énormes différences avec le monde actuel des smartphones : Apple va apporter le plaisir de la simplicité d’interface et le confort de l’efficacité dans l’utilisation du monde ipod et mac au monde de la téléphonie. Un pas de géant qui signe un bilan de windows mobile peu glorieux si ce n’est en part de marché.

Un tout petit regret sur la partie Mail, il n’est pas fait mention de push mail et d’interçage aux serveur d’entreprise : ce n’est pas la cible je sais, mais pourquoi ne pas licencier une partie de la techno RIM comme l’a fait Sony je crois.

J’allais oublier, c’est un des premiers téléphones à permettre de disposer des médias légalement achetés : clips, films, musique, livres audio.

Le prix, la dispo (500 ou 600 dollars, milieu et fin d’année si tout va bien). C’est pas grave. Au passage Apple a gagné des concurrents aigris, pas certains que leurs ventes se maintiennent du fait d’une attente programmée pour l’iPhone.

Bravo Apple. Avoir placé OS X, DashBoard, Safari, le wifi au coeur de l’ipod phone, iPhone, est stratégique et verra l’apparition de plein d’applications, par exemple FireFox et donc des applications comme google Docs et spreadsheets.

Grande question, quels seront les opérateurs en France, innovants, qui coupleront l’iPhone à de nouveaux types d’abonnements mixant gsm, data, wifi outdoor et pourquoi wifi phonie indoor (le tout à prix raisonnable).

Iphone

Mais

On aura noté l’absence d’annonces attendues :

– Pas d’iTunes 8 alors que ce soft majeur de la part d’Apple souffre d’une interface qui a besoin d’être revu et des fonctionnalités à compléter (rss, podcast, lyrics). Personnellement je n’accroche pas vraiment à l’interface d’iTunes, je préfère celle d’ipod et FrontRow.

– Pas d’iLife 07, c’est la première fois depuis 4 ans qu’il n’ya pas de mise à jour d’iLife.

– Pas d’iWork 07, alors que tout le monde attend cette mise à jour pour voir ce qu’Apple prépare pour compléter un Microsoft Office qui baisse les bras et ne suit plus du tout la roadmap de la version Windows.

– Le plus inquiétant, pas de mise à jour sur ce que l’on sait de lepoard, et pourtant c’est un enjeu majeur, à quelques jours de la sortie mondiale de Vista pour tout le monde. Même pas une date.

– Pas d’annonces autour des nouveaux processeurs Intel

Steve jobs aime aller à contre courant des attentes. iPhone va au delà des attentes.

Faire le soft et le hard en même temps : très fort et en continuité totale avec l’histoire d’Apple. Laisser rêver aux multiples possibilités, merci. En attendant Microsoft fera la même chose avec Zune, il y aura une riposte car Microsoft a tout le code nécessaire, mais n’a pas

une bonne guerre où Apple démontre son style et la capacité d’innovation réelle

Enorme.

Technorati Tags: , , ,

Un truc simple qu’Apple aurait pu (mais n’a pas voulu) sortir depuis 5 ans : Un autoradio iPod.

C’est Alpine qui travaille depuis plusieurs années sur l’intégration avec iPod (mais tout ce qui est MP3 et USB également).

Auto-Radio-Ipod-Alpine

Surveillez le iDA-X001, ça a l’air d’être « LA » version ultime.

Support de tous les supports de l’ipod, pilotage, podcast, couverture d’album ou titres…

Mon penchant pour les produits techniques et design me fait lorgner sur la PS3 parce que nous avons déjà une PS2.

La PS3 a raté le virage (ou l’arrivée) des fêtes de fin d’année et toute l’Europe en a été privé, tandis que les USA et le Japon ont eu ce qu’il fallait ou presque (pas suffisamment). Tandis que la Wii sortait, comme prévu et a bénéficé du report d’achat, mais pas que ça, elle est abordable et change la façon de jouer et donc potentiellement la cible.

J’ai vu personnellement l’effet des boites Wii dans 2 magasins qui en avaient un peu plus que prévu, le prévu étant ceux qui avaient réservé 6 ou 3 mois avant (vagues d’inscription) et l’expression  » se vend comme des petits pains » est tout à fait adaptée à l’effet produit.

Pourquoi ?

Nintendo a changé de braquet et n’est pas rentré dans la course technophile (Pas de HD, pas de nouvelle génération de lecteur DVD, ), NI dans une folle flambée des prix, Nintendo a plutôt revu complètement le système de jeux, tout se passe entre « les manettes » et l’interactivité produite par notre représentation à l’écran, et tout simplement parce que ce ne sont plus des manettes, mais des extensions de nos bras et tout suit nos mouvements qui sont reproduits très vite à l’écran tout en nous faisant bénéficier de légers retours (sons, vibrations). De nouvelles « manettes » arrivent (club de golf par exemple) et une manette classique existe pour les jeux de la gamecube (qui fonctionnent dessus) ou toute une offre de jeux émulés de vielles consoles.

Après avoir essayé Wii sports chez des amis (coucou !) et notamment le le jeu de boxe, je peux vous dire que cela peut être physique, à 2 notamment. Une manière ludique et cocoon de se mettre au sport ?

Avec un peu de recul c’est un produit un peu comme un ipod que l’on connait depuis 5 ans, simple, beau et qui fait très bien ce pourquoi il a été conçu, sans vouloir « tout faire » (même si la connexion wifi va lui permettre plein de choses, elle embarque par exemple un très bon browser web opera + flash).

Le graphisme a l’air moins riche que sur les consoles nouvelle génération (allez dans un magasin et comparez avec une xbox 360, elles sont souvent cote à cote), mais le plaisir de jouer est peut être « retrouvé ». Tant que vous êtes dans le magasin, regardes la vidéo de démonstration qui donne une bonne idée de ce qui est « jouable » et regardez les prix : les jeux sont toujours aussi chers (il y aurait pu y avoir un peu d’innovation de ce coté là…).

Très bon produit, bravo Nintendo (et ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas fan de cette marque). Cela fait bien longtemps que je ne suis plus « un joueur », mon petit garçon par contre adore ça. A contrario il n’a pas du tout accroché sur les jeux EyeToy, basé sur la reconnaissance visuelle des mouvements par la caméra vidéo branchée sur la PlayStation. Par contre la Wii il en rêve et ce sera la récompense d’une année scolaire avec de bons carnets.

Belkin va lancer à MacWorld TuneStudio (via iLounge), une table de mixage (4 sources) sur laquelle vous connectez directement un ipod en mode enregistrement, de manière à avoir un enregistrement de votre mix. Belkin utilise le mode audio haute qualité (16 bits 44khz Stereo), mais je ne sais pas si c’est on peut choisir le format mp3 ou de l’aac (et si on peut choisir la qualité de compression, lossless ?) ? C’est utilisable en usb et peut donc servir aussi de table de mixage pour votre mac… ou pc.

du fait de la qualité d’enregistrement et du vrai débouché (le mix, le podcast), c’est un des rares produits à rendre « pro » l’ipod.

Bravo Belkin.

Belkin avait déjà sorti le Belkin TuneTalk Stereo qui est un micro pour ipod qui permet une très bonne qualité d’enregistrement, qui permet d’écouter et surtout qui peut « charger » l’ipod via un petit port USB (utile pour avoir de l’autonomie puisque le port dock est utilisé !).

Technorati Tags: , ,