Envie de réfléchir à enclencher une monétisation de votre blog (sur un site qui utilise k2 -toujours pas en français – et cocomment qui permet de suivre les échanges suite à un commentaire que vous avez posté) ?

Devenir un DJ avec itunes ce sera de plus en plus possible, Tangerine classe les titres en fonction des bpm. Je pense depuis des années qu’il manque quand même une sorte de mode à iTunes pour lui dire commence à lire ce morceau à partir de tel endroit jusqu’à tel endroit – et si possible lance cet effet video (Ralf / powerpulsar… on se comprend).

Petite-Boutique Checkout est une application mac prometteuse (en beta) de guichet de vente / boutique et me fait penser qu’il faudrait le même type d’application pour gérer une boutique web, en mêlant des fonctionnalités de Delicious Library (pour les codes barres) et iweb (pour les fiches produits). Le site est sobre et efficace à l’image de l’interface. J’adore l’icône et cela me fait réaliser que nous souhaitions utiliser la notion de store dans le concept de ventes privées à domicile que nous souhaitons développer pour Brocanteo.

Deux applications web pas bêtes du tout (il se trouve que j’ai pensé à ces 2 applications cet été): un service de sauvegarde de blog et un service d’impression de blog (tout de même proche du concept de Lulu qui imprime vos livres). Ces 2 services sont logiques, nous avons tous besoin de rematérialiser ce qui est numérique (cela résume bien une note que j’avais envie d’écrire et laissé en brouillon, ça c’est fait).

Et une photo très sympa d’une bloggueuse entrepeneuse qui me fait me souvenir d’une séance photo improvisée en urgence cet été pour arriver à ce résultat, séance refaite plusieurs fois parce que j’avais par mégarde enclenché le mode manuel sur l’objectif de mon réflex (toutes les photos étaient floues sur le powerbook) et Nathalie se changeait à chaque fois et rangeait toutes ses affaires… et on devait envoyer la photo vite, le tout en pleine canicule sous les toits du sud, belle petite crise 🙂

Enfin une petite pensée pour Esteban qui a pris l’avion « tout seul » mercredi matin très très tôt (incroyable de constater ce que peut générer comme motivation chez un petit garçon de 7 ans l’excitation d’un tel événement) pour rejoindre le doux soleil du sud et la mer. Prochaine fois il part avec de quoi faire ichat video sur place.

Bon les MacBook Pro viennent juste d’évoluer, pile poil au moment où il fallait (pour moi).
Et ils évoluent en bien. Gain de vitesse, gain d’autonomie, design interne complètement revu (en bénéficiant de l’architecture du 17″) pour glisser un superdrive 6x et du firewire 800 et comme les prix baissent, le disque dur de base passe de 80 à 120 Go et la ram de 512 à 1go !

 

L’iPod a 5 ans et c’est Engadget qui a trouvé le moyen de retracer graphiquement l’histoire de ce walkman mp3. En prime la vidéo de l’introduction de l’iPod. A lire ici.

Je me souviens assez bien, je n’ai pas accroché en 2001, il a fallu que je le vois et l’utilise pour me convaincre que c’était un bon produit puis qu’un copain m’en mette un dans les mains en 2002 (merci 6ko) pour que j’accroche complètement, tout en gardant bien à l’esprit que pour moi l’iPod a peu évolué en 5 ans, surtout depuis un an !

Vous imaginez le brainstorm de folie chez Microsoft pour trouver Zune face à iPod ?

Le cahier des charges du brainstorm : 4 lettres comme iPod, cool comme iPod, universel (?), qui évoque la musique et ne commence pas par « i » (ni un « x ») et ne finit pas par Pod (ou un « box »).

Résultat : « Zune », un dérivé de « Tune » et « soon » ? Mieux que le nom de code du projet « argo » je pense que la france a eu son mot à dire sur la signification cachée…

Se retrouver avec un MacBook Pro dans les mains est une terrible sensation, très agréable. Succédant à un Powerbook 15″ aluminium utilisé pendant 3 ans, un MacBook Pro 15″ c’est un peu comme si tout avait changé du jour au lendemain, en mieux, mais dans la continuité.

Très fin (plus fin que les précédents Powerbook), ce portable recouvert d’aluminium anodisé sent le neuf, pas de pixel mort, un écran mat et très lumineux, immense par la résolution, cela semble bien parti. Clavier toujours aussi agréable, augmentation de Ram prévue, remplacement du disque dur prévu (Pourquoi pas 160go ?).

Pourtant… je suis quand même contrarié par un léger défaut : un petit bruit très fin du type grésillement se fait entendre, uniquement en mode batterie et qui s’arrête si il y a utilisation de l’isight intégrée, branchement de l’alimentation ou coupure d’un des 2 core (!!). Rien de dramatique, mais… j’aime le silence. Une petite recherche via google dans les forums pour voir que cela arrive à beaucoup d’autres et c’est bien mineur comparé aux problèmes des premières versions des Macbook Pro ou ce qu’ont connu les premiers possésseurs de MacBook. D’ailleurs mon PowerBook avait connu ça aussi à ses débuts (la solution de l’époque, désactiver le NAP, ne peut-être appliquée).

Il faut bien avouer que cela m’embête. Autour du Macbook Pro il y avait déjà 3 choses qui me chagrinaient : le disque dur à changer (80 go de base c’est trop petit et c’est ce que j’ai eu pendant 3 ans), le graveur de DVD (4X et Simple couche, alors qu’un MacBook a un 8x et Double couche), l’autonomie inférieure à celle d’un Macbook (logique écran plus grand). Mais un Macbook n’est pas un MacBook Pro (pas d’aluminium, pas de grand écran, pas le même clavier).

Alors que vais-je faire ? Le rendre pour l’échanger contre un MacBook ? J’y perdrai l’aspect extérieur, le design fin, le grand écran lumineux, la qualité du clavier, l’âme d’un Macbook Pro en fait. Le problème semble logiciel, il pourrait être corrigé prochainement, mais rien n’est moins sûr. Je peux aussi tout à fait patienter et réutiliser un autre Mac en attendant une nouvelle version. Quel dommage après avoir déjà patienté (m’être retenu) !

Je poste ça pour vous tenir au courant. Je viens de voir une discussion sur les forums d’Apple qui comporte une correction intéressante. Je testerai ça ce soir.

Pour un salon, que conseillerez-vous ? Plasma ou LCD ?
Bonne taille (>90 cm), HD (768 pixels de hauteur pour la résolution), HDMI, peu de sensibilité aux reflets, vitesse de rafraichissement compatible console de jeu, silence, budget non délirant.

Les moyens du bord. Faut-il faire avec ou pas lors d’une création d’entreprise ?

Démarrer en utilisant (presque) exclusivement les moyens du bord doit être le fait de toute première expérience d’entreprise associée à une certaine jeunesse et un esprit débrouille. Un espace, un bureau, des moyens de communication, des connaissances, du matériel, des conseils, on sait que les premiers moments sont remplis de ces moyens du bord (presque gratuits) qui permettent de démarrer sans en chercher l’investissement. L’effet immédiat est bénéfique, pas d’investissement ou presque, on démarre tout de suite, on se focalise sur l’essentiel et on croit que l’on a une solution à tout, on décide sans contrainte, on a démarré.

Mais il y a un double effet « contraire » : L’habitude prise et adaptée à chaque situation peut vraiment limiter le champ d’action de l’entrepreneur car il ne pourra trouver des solutions à tous ses besoins dans son entourage (conseils spécialisés, finances) et une fois épuisés ces moyens ne peuvent se reproduire. Ensuite autant l’entrepreneur peut s’adapter aux contraintes de ces solutions, autant on ne peut pas parier sur le fait que tous les employés se fondent dans ce même moule avec la même facilité (imaginez la startup dans une chambre de bonne et le processus de recrutement associé).

Ainsi il ne faut pas que moyens du bord deviennent une galère, même si les deux expressions trouvent leur origine dans la marine. Un marin sait qu’il ne peut construire une embarcation seule et si il y arrive il l’aura fait pour ses propres besoins et elle ne sera pas adaptée à ceux de son équipage, en tout cas pas la première fois.

Il y a donc un savant dosage à trouver entre investissements et moyens du bord. Ce dosage vient probablement avec l’expérience et se doit d’être un autre dosage entre l’indépendance permise par l’autofinancement rapide et le fait de s’exposer au joies (succès, insuccès, jugements) de la recherche de financement. Ces moyens de proximité donnent aussi un coté sympa et touchant à l’entreprise et nous ne pouvons que vous engager à l’étendre au cercle de vos connaissances. Si vous êtes infructueux, gardez les moyens du bord comme plan b !

Nous avons pris la première approche, pour démarrer facilement, doucement, à notre mesure, probablement parce cela nous ressemble et que nous ne sommes pas dans une démarche de recherche de réussite à tous prix et tâtons le terrain. Nous sentons que pour se développer il faudra revoir le dosage tout en restant nous mêmes.

Et vous, avez vous ressenti les limites du modèle de l’usage des moyens du bord ou alors utiliseriez vous tout le potentiel de ces solutions ?

Nathalie et Jean-Marc pour www.enviedentreprendre.com

Lors du dernier trimestre Apple a vendu 1,6 million de Macintosh, soit une progression de 30 % sur un an, et 8,73 millions d’iPod (+35 %). Au total, Apple aura vendu sur son exercice 2006 plus de 39 millions d’iPod et 5,3 millions de Mac, le tout en plein changement d’architecture !

Décorer autrement ? Vous vous souvenez de la campagne « think different » d’Apple et bien Brocanteo défriche un terrain que l’on peut résumer à « Décorer autrement » et notamment du home made tendance décoration de charme et magazine déco.

Nathalie vous fait découvrir ça ! (et parle d’une autre nathalie, c’est la « nathalie connection »… sachant que d’autres artistes sont exposées sur Brocanteo).

Ce soir, j’ai craqué.

J’ai pris 2 cuillères (à café) de nutella.

C’est pas ma faute, c’est celle de celui qui a inventé le nutella qui est un vrai sadique (un cousin de celui qui a bossé sur le chocolat des kinder et cadburry…).

Ah, sinon je t’ai pas dit, mais samedi matin j’ai commandé un MacBook Pro…

Pas ma faute, c’est à cause d’un certain Steve Jobs.