Perenoel Apple a annoncé un nouvel iPod : iPod photo. Un produit qui semble fantastique, qui tient dans la poche et qui va trouver sa place dans les salons grâce à une connexion video pour afficher sur les TV. Et surtout, une continuité des pratiques d’archivisme de notre génération. En quelques clics, la photothèque pleine de clichés de plus en plus voluminuex, qui ne peut plus rentrer sur un DVD afin de la sauvegarder, sera synchronisée avec l’ipod qui devient un stockage portable. Est-ce un produit de transition avant un iPod video ? Visiblement non, car le prochain produit ce ne sera pas un iPod au sens iPod actuel : on aurait un écran plus grand et donc quelque chose qui n’est pas “poche” compatible. En tout cas Apple fait un pas vers les balladeurs mp3 à écrans couleurs qui en font plus mais qui ne se vendent pas ? Les prix sont très proches mais les concurrents ont des longueurs d’avance. Attention les concurrents sont incompatibles avec iTunes Music Store (qui lui même à 70 % de part de marché) et rien n’est clair sur les formats de video. Si Apple fait un pas vers un produit video n’attendait pas qu’ils vous fournissent un lecteur portable de Divx, mais plutôt de quicktime drmisé, peut-être pour lire des clips de l’iTunes Music Store mais pourquoi pas (on peut rêver) d’un iTunes Movie Store.

interface ipod photo Lors du passage au véritable iPod couleur, Apple a (simplement) modifié l’interface de l’interface de l’iPod, en optant tout logiquement pour ajouter des éléments d’Aqua, l’interface graphique de MacOS X. Les acheteurs venant du monde PC apprécieront. A terme l’iPod sera-t-il plus que ce qu’il est et le meilleur évangéliste pour les autres produits et services d’Apple ? Probablement, parce qu’un iPod offre la même robustesse alliée d’élégance que MacOS X et ouvre les yeux sur les qualités des Mac (iBook est le produit le plus proche et le plus abordable / intéressant). L’interface est donc la valeur ajoutée bien sûr, comme toujours. Elle repose également sur une continuité iLife : iphoto se retrouve dans iPod slideshow animés et sonorisés, planche contacts, albums.

Ipodstore

A l’occasion, Apple a créé un store iPod dans son AppleStore sur Internet. J’en profite pour mettre en ligne l’e-mail poisson d’avril que j’avais écrit cette année, Steve Jobs quittait Apple pour créer iPod, Inc

Quelle révolution chez Apple et quel anniversaire (3ans) pour l’iPod !

🙂

En tout cas Apple ne vise certainement pas les pros de la photo dans cette version : s-video et pas de sortie “digitale”, Pas de support du format Raw, possibilité d’avoir le format d’origine des photos synchronisées en option (probablement pour des questions de perfs), pas de connexion USB/USB2/Firewire pour récupérer les photos des Appareils (mon regret, il faut rajouter un adaptateur, alors qu’il suffirait d’activer le déchargement par USB). Qui nous sort un vrai dock ? Plus de conseils pour les professionnels ici : ipod pro !

Mise à jour : j’ai revendu mon iPod photo en pensant que le produit n’est pas fini et pas si pro que ça… et Apple a lancé le Mac Mini, le Mac Reloaded.

Mise à jour 2005 : Un an après, Apple s’accroche et sort enfin un iPod haut de gamme !

Lire l’article

Effet keynote 2Visiblement Steve Jobs a réintégré le programme de beta testing de Keynote, « son » logiciel. En effet lors de la dernière conférence j’ai pu remarquer de nouveaux effets de transition, voir la video. Le tout est probablement basé sur core image/video comme motion. Probablement annoncé en Janvier. Parallèlement, qui va à Londre pour l’ouverture du premier Apple Store sur le sol Européen ?

Une necessite : un format d’export pour les ipod pro !

2 jours consacrés au projet au bon vieux temps avec Nathalie. 2 jours le nez et les mains dans la poussière. Mais du résultat concret :

Les 2 warehouse sont opérationnels, ainsi que les 2 plans de travail !

Plus de détails prochainement.

Nathalie et Jean-Marc

Firefox ChampionFireFox 1.0 pr, pour moi l’essayer c’est l’adopter.

Vis à vis d’Internet Explorer : Vitesse, respect des standards, robustesse, compatible avec tous les sites, barre google intégrée. Aujourd’hui sur Windows remplacer Internet Explorer par Firefox est le seul moyen d’avoir un affichage correct des styles standardisés. Il est rumoré qu’à cause de FireFox, Microsoft a mobilisé des ingénieurs, modifier ses plans, et a relancé Internet Explorer en développement. La communauté a déjà réagi et se lance dans… le marketing !

Et sur OS X ? Vitesse proche d’Internet Explorer sur windows (donc plus rapide que Safari), rajoute des fonctions que n’a pas Safari sur le control clic par exemple et Offre une intégration via le « sniffing » RSS/atom à travers les live bookmarks tout ceci avant Safari RSS.

Xml

Thunderbird Si vous l’essayez, vous aurez du mal à subir des ralentissements ou des disfonctionnements avec d’autres navigateurs, profitez en pour regarder Thunderbird … qui est Impressionnant !! Thunderbird est :

Un logiciel complet de mail pop et imap (pas exchange)

Multi comptes utilisateurs

Lecteur de newsgroup usenet

ET Aggrégateur de flux RSS syndiqués

Le tout avec un moteur anti spam et un moteur de recherche portant sur l’ensemble de ce qui est utilisé (dont le rss).

Si vous êtes sur Windows, optez pour ces applications, une fois sur OS X vous aurez le choix de continuer avec les applis Apple (Safari et Mail) ou bien utiliser ces 2 très bons produits, FireFox et ThunderBird.

En attendant :

Thunderbird 88X31

Getfirefox 88X31

Il y a 2 ans et demi j’utilisais Radio de la société Userland et j’en disais le plus grand bien. C’était un produit bien abouti pour l’époque, les weblogs existaient même si beaucoup vous disent que c’est aujourd’hui que ça existe !

Transmitter J’aimais bien Radio pour plusieurs raisons, mais principalement parce que Radio avait une vision, des années d’avance (un prix de 40 dollars) et était une déclinaison « desktop » d’un autre produit d’Userland, Manila, (inabordable) sorti avant et lui même très en avance. Pourquoi des années d’avance ? Parce que Radio permettait de publier au bout de quelques minutes (!) un site complet (en choissant un habillage) sous la forme d’un weblog avec des catégories, des articles (les story), et d’avoir un aggrégateur de flux rss mondiaux qui auraient été syndiqués par d’autres systèmes de weblog (d’autres sites publiés avec Radio par exemple, le tout dans une page), en clair une tour de contrôle cms. J’ai adoré Radio. Cela m’a permis de faire des choses très rapidement, avec succès. Radio existe pour Mac et PC. C’était il y a plus de 2 ans.

L’application était en fait une base de données, un serveur web sur lequel on se connecte avec son navigateur (toujours en local) et un client FTP, au final un site Radio est un site statique. Depuis 2 ans l’application n’a pas évolué, parallèlement de plus en plus de produits de weblog sont sortis ou arrivés à maturité et sont tous pour la plupart « web based » et « server side » c’est à dire, pas sur votre ordinateur. Radio permettait déjà cela dans 2 sens : publier vers un site distant tout en étant un « back office » web based pour publier. Radio a toujours souffert d’un défaut (comme l’intégralité des outils de weblog ou de cms) : la publication à travers un navigateur. Pourquoi ce n’est pas ok la publication web based ? Parce que tout simplement vous arrivez aux limites très vite : un appui sur la touche « back » de votre clavier sans être dans un champ de saisie et vous effacez tout, il y a très peu de solutions wysiwyg pour publier en respectant les standards, on peut rarement écrire et mettre en ligne une image (ou un fichier pdf, un son, une video) en même temps et faire de la mise en page, créer des liens. Radio a toujours permis un mode wysiwyg basé sur le htlm area d’Internet Explorer sur Windows et n’a jamais creusé la solution sur OS X.

Déçu de cette non évolution, je crois toujours que c’est une bonne solution pour un site statique, mais j’ai abandonné Radio car je ne suis pas arrivé à migrer ma base windows vers OS X, elle devait être un peu trop customisée et il y avait visiblement des chemins genre C:/ qui trainaient quelque part. J’ai abandonné aussi parce que c’était instable et que la publication « fonctionnouillait », la publication d’images ou de fichiers était complexe et prenait du temps car nécessitait d’aller dans déposer le fichier dans un répertoire. Etait-ce du à XP ou à Radio, je ne sais pas. Aujourd’hui radio redémarre, je regarderai d’un oeil, mais ne serait-ce que sur la notion de weblog multi auteurs je ne vois pas comment ceal va évoluer. Je vois très peu de weblog démarrer avec Radio aujourd’hui. Il y en aura car ce sera plus stable, plus conforme aux standards. Et au bout de quelques minutes on a un site et un aggrégateur.

Mais si tout ceci est vrai, c’est donc que les applications de publication personnelle / weblog ont du évoluer à toute vitesse et sont aujourd’hui géniales. Je ne pense pas. Essayez les. Au bout de 2 ans, peu d’outils de weblog offrent une publication facile à travers un navigateur, et c’est normal, surtout quand on est devant Outlook ou Word toute la journée.

Ecto Bien sûr beaucoup de ces applications permettent de faire de plus en plus de choses, (notamment parce que server side elles réagissent aux interactions) mais sur le principal ? le champ texte (vous vous rappellez à un moment on doit publier, écrire, penser) ? Le champ principal de votre formulaire de publication vous affiche-t-il ce qui va être publié (dans la même fenêtre), y’a-t-il un correcteur orthographique (qui parle votre langue), voyez vous vos images dans votre texte, devez vous générer vos petites images et coder du javascript pour ouvrir des fenêtres à la taille des grandes? Gérez vous les liens sans taper de code html ? Avez vous accès au code html ? Etes vous vraiment content ? On y est ! La réponse à ces besoins s’appelle Ecto.

Ecto Powered

Ecto va répondre à tout ça avec xml/rpc d’un coté et un mode wysiwy(almost)g respectueux des standards. Couplé à une solution serveur, et travaillant avec des aggrégateurs, Ecto remplace Radio.

Comment ? Si la publication n’est pas facile via un navigateur, que faire ? Oublions là.

Mais c’est tellement pratique de publier à distance, de n’importe où.

Oui, continuons, mais pas avec les mêmes outils.

Radio le permettait, par exemple en s’interfaçant avec Blogger ou Manila (à quel prix). Mais sa base de données était locale. Si l’on se retrouvait sur un autre poste, loin, c’était fini. Si il y a un problème sur le local tout est perdu. Pas clean, et toujours pas d’avantage par rapport à taper des textes dans un champ texte (encore moins sur OS X où il fallait taper de l’html ou utiliser des plug-ins à Mozilla).

Pour cela il y a des applications que vous pouvez exécuté sur votre ordinateur qui vont se connecter à votre site. Ecto en fait partie, et c’est le meilleur. 15 dollars. You get the idea : je conseille.

Contrairement à radio ou iblog, Ecto n’a pas d’aggrégateur de flux, pour le moment. NetNewsWire permet de « poster » un contenu syndiqué vers Ecto, et ça marche. Ecto est très stable, permet de choisiri finement les enrichissement des textes et les options de positionnement des images par ce qui est permis par les navigateurs. Ecto a un concurrent direct, Mars Edit, mais malheureusement on édite du html.

IBlog et BlogStudio permettent de se baser sur iLife pour piocher des contenus et produisent des sites entièrement statiques (et vont même jusqu’à avoir des styles/thèmes propres à eux mêmes). Ecto repose lui sur le serveur distant et pas autre chose. Il va lui aussi piocher dans vos répertoires images, videos etc… mais pas que ceux là. Allez chercher un fichier pdf, déposez le là où vous voulez dans le texte et Ecto le transforme en jpeg ou pas (et vous définissez les tailles), drag and droppez une image de votre bureau sur le texte et tout est préparé pour une publication, vignette, lien vers l’image à taille réelle, habillage du texte. Le tout pour être publié dans un cms ou weblog ouvert à plusieurs auteurs, syndiqué vers d’autres sites, avec pings et notifications par email. Vous êtes en ballade loin de votre ordinateur, publiez sur votre site en utilisant le web based et récupérez votre article et améliorez le une fois de retour sur votre ordinateur. Je pense que les prochaines évolutions seront un peu tournées vers iLife pour aller récupérer les « photos » avec les retouches et les commentaires par exemple et pourquoi pas une appli de podcasting intégrée. La plupart des applications sont multi weblog, c’est à dire que vous pouvez publier et gérer plusieurs sites.

Un conseil si vous avez un site avec une api permettant une identification (blogger, TypePad, etc) ou xml/rpc, téléchargez la demo et essayez ! Quelques heures plus tard vous serez en train de l’acheter. Si vous souhaitez faire un site statique sans interactions utilisateurs, choisissez iblog pour publier sur n’importe quel site et blogstudio pour publier vers un site .mac (en attendant que .mac offre du weblog…). Ces applications n’existent que sur OS X. Ecto existe depuis peu sur Windows.

Ps : il est tard, je suis dans l’obscurité, quel bonheur d’avoir inventé le clavier éclairé, merci Apple.

Lire l’article

Nous possédons une poubelle de cuisine avec tri sélectif 2 bacs (emballages et déchets), parallèlement dans notre commune nous avons tous 2 poubelles et des poubelles à verre dans chaque quartier. Trier est un petit plaisir qui donne bonne conscience. Triste de constater que :

  • au quotidien on jette beaucoup plus d’emballages que de déchets : tout est trop emballé, on achète des choses de plus en plus petites emballées, vendues dans d’autres emballages
  • que la poubelle des déchets bénéficie de 3 passages alors que la poubelle des emballages/papiers 1

Je me suis apperçu que nous consommons des grands sacs plastiques pour protéger la poubelle et permettre de « mettre à la poubelle » le contenu des bacs, sacs en plastiques que l’on jette ensuite. Je passe sur le fait que les sacs plastiques ne doivent pas être jetés comme emballage mais comme déchets.

L’idée ? Dans le commerce je ne trouve pas de sacs poubelles en papier. J’en souhaite !

C’est dommage, je suis persuadé que comme les sacs pour les supermarché ce serait très pratique et agréable d’en avoir (en plus cela permettrait de les réutiliser dans d’autres contextes, comme par exemple pour allumer le barbecue).

Mise à jour : ma femme en a trouvé !

Le marché du pda à disque dur n’existait pas, il vient d’être créé et c’est oqo qui l’a fait, avec le produit qui était attendu et qui avait été apperçu quelques fois en 2004 (et même dans la saison 3 de 24). J’avoue que je n’y croyais plus.

Oqo a donc enfin sorti son modèle 01, hélas 2 ans après les specs n’ont pas évolué, Archos devrait sortir le sien en fin d’année après avoir sorti n versions de ipod killers faisant de la video mais ne se vendant pas.

Oqo et wmp Est-ce « la » (nouvelle) bonne idée ? Qu’est-ce que Oqo, tout simplement un pc sous Windows XP miniaturisé au maximum., ultra portable. Aie, un pc, sous XP. Tout ce que vous connaissez du PC sera reproduit ici. Oqo n’a en fait réussi qu’à devancer Sony sur une démarche de miniaturisation. Vous en voyez beaucoup des petits Sony depuis 2 ans ? Non, on voit des pommes partout depuis 2 ans, partout où c’est bien (même chez HP). Tout naturellement on compare oqo aux pocket pc et on peut également le comparer à certains téléphones, smartphones, tiens on oublie de comparer aux « GPS » que sont tous les pocketpc achetés pour ça… On ne compare pas aux Palm car Sony a fait un signe de retrait de son investissement sur le marché.

Moins naturellement on compare à l’ipod ! Enfin pas le mini, non le ipod. Pourquoi le comparer ainsi à oqo ? depuis 3 ans (en Janvier) l‘ipod est un produit simple, très simple : tout simplement une nouvelle génération de walkman et d’usage de la musique. Visiblement les évolutions ont été volontairement bridées. apple n’a pas collé au marché. Il existe déjà beaucoup de concurrents qui savent lire des photos, des videos, encoder, monter, et même se connecter en réseau. Apple veut offrir comme d’habitude un produit dans lequel on va se retrouver et évoluer simplement, en ayant confiance.

Peut-être que l’on cherche à comparer parce que l’ipod a « créé » son marché, celui des balladeurs mp3 à disque dur ? C’est moins le cas. Considérer qu’un oqo peut être un ipod est amusant mais éloigné de la réalité, mais d’autres vont se charger de se placer sur ces éléments de comparaison, ceux qui sont déjà en train de recopier. Oqo suit Apple en fait, sur le marché inventé pour la génération des archivistes et ultra consommateurs que nous sommes. Sauf que depuis 3 ans Apple a défini des standards d’usage.



Cependant tant qu’Apple ne s’intéressera pas aux pda ou ne ré-investira pas le marché du pda par un pda à disque dur, Apple n’offrira pas à ce marché le produit qu’il attend vraiment, l’iPod du pda
. Apple doit regarder de près ce qui va se passer avec oqo comme il l’a fait en regardant le précurseur Rio s’interfacer avec Soundjam, pour lancer derrière itunes et ipod. Apple tâte le terrain avec les fonctions de syncho agenda & contacts. Apple a inventé sans le savoir le marché du pda à disque dur de confiance (sur lequel on peut utiliser/archiver en toute confiance car c’est aussi un disque dur).

Oqo est une autre promesse que de faire « ipod », c’est de ne pas avoir de versions dégradées des logiciels dont on a l’habitude (environnement windows complet) en comparaison avec les pseudos déclinaisons sur pocket pc ou smartphones. Oqo connecté à des éléments standards se transforme en pc portable de bureau. Innovation intégrale, non amélioration d’un existant. On sait que l’environnement choisi n’est pas vraiment un environnement dont l’utilisabilité est forte en « ultra portable » sinon on saurait que les tablet pc aient bien marché (ça ne marche pas). Donc c’est un tablet pc plus petit : oui. Le vrai match c’est smartphone vs oqo à court terme. Mais oqo n’est pas prévu pour téléphoner, et qui connaît oqo ? Avoir choisi Windows XP semble être un choix logique suite à un échec d’avoir négocié avec Apple. En 2002 choisir de faire du linux avec interface spécifique n’était pas tendance. Dommage qu’il n’y ait eu aucun changement de stratégie. Surtout que la confiance en windows s’est carrément dégradée (et je parle pas des failles de sécurité, des virus ou de la non évolution des logiciels).

A quoi réfléchit Apple ? Faire encore plus simple ? On ne lui demande que ça. Et si Apple sortait un mini osx sur un oqo like entièrement basé sur du dashboard/exposé. Pourquoi faire ? A-t-on besoin et est-ce que Photoshop, Word, Excel sont aujourd’hui utilisables en 800×600 compressé ? dans la rue ? avec un stylet, des traces de doigt sur l’écran, le clavier déployé ? Non par contre, iChat AV, Skype, Mail, Safari, ical, iphoto, imovie, ink, les widgets dashboard : oui ! Apple devrait suivre une courbe d’évolution souple, une innovation sans grande rupture depuis l’ipod d’origine, suivant une logique réfléchie. Il y a 3 ans Apple mettait un pied sur le marché quasi vierge des balladeurs mp3, l’a défriché et n’a pas fini. Quelques années auparavant Apple mettait fin à l’aventure Newton, lancé trop tôt et ayant servi de labo de R&D à Palm. Le marché du pda très haut de gamme existe-t-il ? Est-il très rentable ? Et ne ressemble-t-il pas au match Mac/PC.

Wait and see. De toutes façons le modèle oqo 02 est déjà murmuré. Ainsi qu’un ipod photo/video (comme chaque année) pour dans quelques jours… Mise ? jour : Plus de conseils pour les pros ici ipod pro !

N’ayant pas le temps / l’énergie à consacrer pour explorer certaines idées autour du monde Apple je vous transmets mes idées, j’en ai rêvé qui le fera ? :

AirPod : Airpod est un plug-in Airtunes bidrectionnel pour ipod.

Il prend 2 formes un plug-in logiciel à terme contenu dans le firmware d’Apple et un plug-in hardware se connectant sur la prise de docking de l’ipod. Il est alimenté par l’ipod. Il contient une antenne airport. 3 utilisations sont possibles :

  • Airpod « Lounge »permet de transmettre via le protocole Airtunes à une borne Airport Express un flux streamé de ce qui est joué sur l’ipod en Apple loss less. Ainsi l’ipod devient à la fois une télécommande portable et vous transportez votre librairie. Il est donc possible à celui qui anime une soirée avec son ipod ou qui écoute tout simplement dans son fauteuil de la musique de changer de liste de lecture ou de titre à tout moment sans avoir à se rapprocher physiquement de l’ampli. L’appariement est basé sur Rendez vous et AirTunes, il n’est possible de broadcaster que vers une seule borne AirportExpress/AirTunes.
  • Airpod « FM »permet de recevoir un flux AirTunes provenant d’un Mac ou d’un PC ou bien d’un autre AirPod et donc de devenir un borne de réception telle une radio. L’utilisateur de l’Airpod émetteur peut tout à fait utiliser la fonction de dictaphone pour passer un message audio à tout moment. L’appariement est basé sur Rendez vous et AirTunes.
  • Airpod « Pro »est un plug-in spécifique permettant la connexion de plusieurs Airpod vers un unique AirPod afin de broadcaster un flux sonore sur plusieurs ipod. L’appariement est basé sur Rendez vous et AirTunes.

Airpod

Ci joint un crayonné de ce que cela pourrait donner.

AirSIght : AirSight est un plug-in airport pour la webcam iSight

AirSight est un plug-in hardware se branchant sur le port firewire présent sur la base de la caméra iSight d’Apple.

  • AirSight contient une batterie. AirSight possède un connecteur du type dock ipod afin d’être connecté sur un dock pour être chargé. 2 types d’utilisation :
  • AirSight « Mobile »Utilisée avec la batterie de AirSight la caméra iSight est transformé en premier videophone sans fil portable. Elle peut être maniée comme un micro-video.
  • AirSight « Stand »Utilisée avec un dock du type iPod et AirSight connecté à la caméra iSight et au dock, la caméra est alors utilisable sur n’importe quel support du type grand écran (plasma ou table de réunion), sans cables la reliant à l’ordinateur.

Rare sont ceux qui connaissent Macromedia BreezeLive. Ce n’est pas à proprement parler un logiciel au sens où l’on a l’habitude d’avoir chez Macromedia. En cherchant une solution de WebConferencing complète qui fonctionne sur les postes de travail de mon employeur (qui est très stricte sur les protocoles que l’on peut utiliser (http) ou bien les plug-ins (rien sauf flash, pas d’applet java, surtout pas d’active x, etc…), j’ai été amené à creuser du coté de Flash Communication Server MX il y a un an. Les démonstrations utilisant le kit de développement laissaient penser que cela donnerait quelque chose de très prometteur, mais un toolkit plutôt qu’un produit fini.

Aujourd’hui c’est un produit fini, magnifique dans sa première version. Il s’agit donc d’une application de conférence en ligne. Elle est intégralement basée sur le plug-in Flash, du tunneling http, et probablement Flash Communication Server mais également Macromedia Breeze qui est une solution de vectorisation Flash de documents du type PowerPoint ou les fichiers reconnus par Flash.

interface breeze Une fois rentré dans une salle de réunion de Macromedia Breeze, vous obtenez le meilleur de ce que l’on peut attendre d’une solution de webconferencing en 2004 et bien plus, notamment de préparer des interfaces de réunion (et de voir la modification de l’interface se faire sur les écrans des participants de la réunion) à l’avance ou bien en temps réel, de mettre à disposition des documents à la volée ou bien issus de la réunion précédente, de la video en flash. Cela va jusqu’au partage d’écran par la prise de contrôle du poste à travers le plug-in Flash et la visio à plusieurs. Sachant que pour parler il faut poliment appuyer sur un bouton. Je ne dévoile pas tout (tableau blanc en flash, chat, sondages, qcm, notes, centre de téléchargement de fichiers) mais il y a également un mode « record » activable par l’animateur à différents moments pour que les apprenants puissent avoir un « souvenir » consultable en ligne.

Parallèlement à ichat (qui est la solution pour « the rest of us ») il existe très peu de systèmes professionnels complets et fonctionnels de ce type sur MacOS X (à ma connaissance seul Webex via un applet Java je crois et des européens qui n’émergent pas). Et bien en voilà une.

Macromedia breeze on Mac OS Pourquoi est-ce que j’en parle ? Macromedia markete très bien le produit. Tout simplement parce que je n’en ai pas souvent entendu parlé dans le monde Mac et que je n’avais pas testé sur Mac OS X avec en plus une caméra Isight et je peux confirmer que cela fonctionne parfaitement, beaucoup mieux qu’avec des webcam usb sur windows. ici un détail de l’interface, connecté sur le site de Macromedia (je suis Paul, un pseudo). La isight est intégralement reconnue par le plug-in Flash 7 (il faut choisir isight en audio si vous voulez faire de la voip, et choisir IDC Firewire video), mais je pense par Flash 6 également (à confirmer).

Si vous avez envie de tester ce système, n’hésitez pas à « vivre l’expérience », macromedia organise tout au long de la journée des séminaires en ligne. Pour ceux qui veulent l’utiliser professionnellement, il existe plusieurs modes d’achat qui vont de 0.32 dollars la minute par utilisateur à un achat d’un nombre d’utilisateurs simultanés par an. En France, pour des pme innovantes, contactez HyperOffice 🙂

Après le portage de FlashPaper 2 (une imrimante virtuelle qui génère des documents en Flash équivallents au PDF) via Contribute 3, c’est à nouveau une très bonne surprise qui prouve que Macromedia continue à bien prendre en compte Mac OS. Suggestion à Macromedia : il ne manquerait plus un support des fichiers keynote et un export des fichiers travaillés en mode tableau blanc en format powerpoint et keynote.

Ps : je n’ai pas essayé le partage d’écran/application entre Mac/PC.

seinfeld.pdf Cela date un peu, mais je ne m’en lasse pas. 2 petits films autour de la rencontre entre Seinfeld et Superman, the Man of Steel. Seinfeld ça manque cruellement aujourd’hui.

A voir et à revoir, en toute légalité.

A noter l’affiche « Jerry Seinfeld’s comeback » dans le fond de l’appartement et l’horloge animée et réglée sur la bonne heure, la votre…

Le tout en Flash. Le tout est une pub élégante pour American Express.

Il manque peut-être un imac sur le bureau.

mini cabriolet

A découvrir même sans apprécier les Mini : le site Mini avec une section Mini Cabriolet – un très beau site presque intégralement en Flash, qui prolonge ou précède la publicité, un site « mondial ». Le site a précédé la sortie effective de la voiture, et joue pour beaucoup à rendre la voiture sympathique et désirable.

A ne pas manquer : la partie footbag avec un simulateur de footbag ou cinema plein air/multiplex pour voir les pubs Mini, dont l’excellent « parapluie ». La majorité des fims mettent en scène des hommes, démarche forcée pour lutter contre l’image « voiture de femme » de la mini historique.

Je regrette que la partie configuration soit aussi décevante. Imaginez un instant un site de vente et configuration de la mini réalisé comme la boutique Macromedia, en Flash !

sex and the city

Carrie Bradshaw est de retour, on la voit partout. Elle n’est plus sur TEVA, la série n’est plus diffusée, le livre (qu’on aimerait bien lire comme les colonnes qu’elle était sensée écrire) ‘est toujours pas sorti (idée). Non, Sarah Jessica Parker est en fait partout à travers une publicité pour Gap. Autant je ne connaissais pas vraiment la marque, autant tout d’un coup elle m’est apparue beaucoup plus sympathique que Zara en utilisant le thème sex and the city wear.

En attendant la sortie le 28 Décembre (!) de la deuxième partie de la Saison 6 en DVD, on peut profiter d’internet pour aller sur le site de la série qui est largement suffisant pour se retrouver dans l’ambiance : hbo, notamment en ce qui concerne le dressing code.

Fait amusant, par hasard j’ai loué vendredi un DVD « Good Advice » avec Charlie Sheen. Un trader de wall street se retrouve sdf après un délit d’initié et se fait passer pour une chroniqueuse du type sex and the city.

edf En surfant sur les « jenesaispascombien » chaines de Freebox TV, j’ai à nouveau remarqué un des 2 films de publicité que j’avais remarqué avant l’été. Il s’agit du film du groupe Banque Populaire et du film EDF. Les 2 films « corporate » sont très bien faits, il s’agit d’une vision retrospective de la vie en vision subjective et plan large vous incluant sur des points de détails. Ils sont très biens. Je préfère le film EDF pour le rythme et le fait que ça tourne autour du design aussi (et 2 mac). Mais les 2 ne sont déclinées qu’en version masculine. Le film Edf, qui a l’avantage de nous faire plaisir en nous montrant du design à chaque époque, se termine sur un plan je trie mes photos de ma femme enceinte sur mon Mac avec écran LCD après avoir joué à la console Atari ou le circuit électrique, alors que le film Banque populaire se finit dans un pavillon en meulière après avoir vu la future femme en petite culotte, toute esmoutillante. Pourquoi n’y a-t-il pas une version « féminine » de ces films ? NB : Edf a fait tout un petit site sur le film, découvrez le, c’est très bien fait. Banque Populaire met un lien sur la page d’accueil du site, Edf, c’est introuvable (merci qui ?) et au final Banque Populaire a très mal intégré le windows media player (du coup je vous donne l’url du wmv direct, avec FireFox vous le téléchargerez) et donc on ne voit rien. Edf a l’avantage d’offrir une site en Flash intéressant et de la video en quicktime dans le Flash.

Ps : La qualité de Freebox TV est impressionante.

J’aime beaucoup l’interface de la messagerie/répondeur téléphonique sur Freebox TV : J’en ai rêvé, Free l’a fait.

A quand une webcam en usb sur la freebox ?

Prochain post-it je vous parle de tout le bien que je continue à penser de Free.